Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2007

Pour plus de pouvoir d'achat : travailler plus !!

Si certains attendaient des mesures de relance du pouvoir d'achat à effet rapide, on pourra encore attendre !!... Parce que non seulement aucune des mesures n'apportera de réel impact sur le budget des français, mais en plus elles demandent des restrictions d'acquis sociaux sur le temps de travail et des dépenses faramineuses pour l'état en défiscalisation et dépenses de salaires et d'heures supp. Mr Sarkozy pense plutôt "réhabiliter le travail" pour avoir une hausse du pouvoir d'achat
Alors Mr Sarkozy nous a expliqué que pour pouvoir remplir notre frigo, il allait créer un nouvel indice d'achat (waou !) et qu'il allait encore discutoyer avec ces Messieurs de la grande distribution (encore).
Les mesures sur le logement sont dérisoires, au vu du manque de logements et de la pénurie de logements sociaux en bon état.
Et puis Nicolas nous assuré que la signature de contrats à l'étranger aller nous apporter de la croissance, en se justifiant ensu…

Un arrière goût des émeutes de 2005

Ici mon but n'est pas de dire que je suis pour les violences dans les banlieues, mais de tenter d'expliquer comment une étincelle peut mettre le feu dans les cités.
Je suis né à Roubaix (banlieue de Lille) et ai grandis quartier de l'Epeule, où déjà début des années 80, des jeunes de 7 - 8 ans nous attendaient à la sortie de l'école avec des chaînes pour nous impressionner.
Mimile a vécu le même genre d'évènements à Savigny sur orge (banlieue sud de Paris).
Si je vous raconte cela, c'est que nous sommes en position légitime, ayant grandi dans des cités, pour comprendre, et ne pas dénoncer mais plutôt expliquer ce genre de situation.
Quand on a grandi dans un "tiéquar", on est depuis le plus jeune âge stigmatisé, montré du doigt, mis à part de la société ; cela commence dès l'école où l'on sait que les établissements scolaires que l'on fréquente sont différents (ZEP, ou zone rouge façon Amara 2007). Puis on nous explique la nécessité de la disc…

Merci et Bravo à Julien Dray

Le porte-parole du PS Julien Dray a confirmé dimanche sur Canal+ que le président Nicolas Sarkozy lui avait proposé d'être ministre et qu'il avait refusé son offre.
"je ne voyais pas ce que j'allais faire dans ce dispositif, moi, je suis un socialiste, j'appartiens à ma famille".Mais pour qui se prend t-il ce Sarkozy ?Si il croit pouvoir continuer à diviser les français, à soudoyer, à pervertir les gens en s'imaginant qu'il est en position de le faire, il apprendra très vite qu'il doit adopter un profil bas. Car la colère gronde auprès des français qui ne sont plus qu'une petite majorité à soutenir Sarko. De plus, l'opposition s'organise, des réunions entre partis de gauche ont lieu, 2008 verra l'élection d'un nouveau premier secrétaire du parti socialiste.
Pour ma part, je pense que Julien Dray ferait un très bon candidat, il est efficace dans la tenue de ses argumentaires ; dynamique, il sait faire face d'une manière constr…

Quand le patronnat se paye Sarkozy

Non, mais on croit rêver : qu'apprenons nous aujourd'hui ? Eh bien que notre actuel président ne vaut pas mieux que l'ancien !! Des manipulateurs, des menteurs, et le Nicolas est peut-être pire que le Jacquot !
J'ai déjà été pas mal écoeuré par l'arogance du discours de Sarkozy qui au lieu de s'exprimer sur le pouvoir d'achat, s'est empressé d'afficher son autosatisfaction quand à la suspension des grèves dans les transports. Mais là c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !
Lisez donc ce qui suit, j'aurais personnellement l'occasion d'y revenir dès ce week-end.

Libéblog
Le cabinet de Nicolas Sarkozy aurait été informé en 2004, quand il était ministre des Finances, de retraits en liquide effectués par Denis Gautier-Sauvagnac dans les caisses de l'UIMM (MEDEF), affirme l'hebdomadaire Marianne dans son édition à paraître demain. Toujours selon l'hebdomadaire, en juin 2004, le directeur adjoint de Tracfin, Jean-Marc M…

Nicolas ? Où es tu ?

Habitué à l'omniprésence du président, à ses prises de position dans les journaux et JT de TF1, à son côté je m'affiche partout et je gère tous les problèmes, et conflits en personne ! Rien ne se fera sans moi !
Tout le monde se demande si Sarkozy n'a pas disparu ! Ce mardi, N Sarkozy avait promis par la voix de David Martinon (son porte parole) qu'il parlerait aux Français avant la fin de la semaine, pour répondre à leur première préoccupation, le pouvoir d'achat. Nous attendions donc des propositions révolutionnaires pour répondre aux angoissantes questions du pouvoir d'achat et des salaires. Peut-être même une improbable augmentation des minimas sociaux ? (on peut rêver !).

Or aujourd'hui jeudi 22, nous apprenons par l'intermédiaire de N(Martinon), que le chef de l'état part en Chine pour une visite d'état de trois jours dont il reviendra mardi prochain ; et le porte parole de l'Elysée de rajouter que le président"attendra pour s'exp…

Ma GrèvE

Aujourd'hui, j'ai participé au cortège des manifestants de Bayonne. J'ai été très étonné de l'ambiance bon enfant et du soutien de la population de Bayonne aux manifestants de toute la région venus en leurs rues délivrer leurs messages d'opposition à la politique de Mr Nicolas Sarkozy.
Les nombreuses organisations syndicales et politiques présentes ont été rejoints par leur base, mais aussi par beaucoup de salariés du privé pas forcément syndiqués. Etaient rassemblés des jeunes, des anciens, des couples venus en famille manifester avec leurs enfants et parfois même parents et grands-parents, des groupes d'amis, des salariés et collègues de travail ; avec la volonté de tous ensemble dire NON à la politique de régression sociale distillée par le couple Fillon-Sarkozy.




Ma GrèvE - kewego
Ma Grève à Bayonne, ce 20 Novembre 2007
Mots-clés : grèvebayonne Video de stef64600
Partout en France, les grèves ont été fortement suivies, la grève des fonctionnaires est importante av…

Grève ll

Ce mardi 20 Novembre
je suis en grève, je n'irai pas travailler, ma fille n'ira pas à l'école, puisque son école maternelle sera elle aussi en grève, et j'irai manifester en famille ma solidarité.
En GrèvE
Luttons tous ensemble.

Pourquoi la grève ?

Etudiant :
Si la loi Pécresse fût adoptée le 1 Août 2007 dans l'indifférence générale, la réforme des universités ne passe pas au près des étudiants grévistes. Je soutiens ce mouvement qui dénonce une libéralisation de l'enseignement supérieur qui à terme créera une inégalité sociale de plus !Voici ce qui pose problème :

Le financement: Jérémy Giono, président du Collectif contre l'autonomie des universités (extrême gauche) affirme que «l'autonomie budgétaire entraînera la disparition des filières non rentables et instituera une privatisation de l'université». Selon lui, cette réforme imposera aussi «une mise à la disposition de l'université auprès des entreprises». L'Unef estime que «ce financement risque d'accroître le fossé entre les grandes écoles et les universités», et prévient qu'il débouchera sur «une mise en concurrence de celles-ci». Bruno Julliard, président de l'Unef, craint l'apparition d'un système d'universités à deux vi…

Grèves : Lettre des "gens du rail"

Ceci est le témoignage d'un cheminot recueilli sur le forum de France 2 ; certes un peu long, mais prenez le temps de le lire, c'est intéressant.
Bonjour à tous,
Dans quelques jours (le 14/11) s'annonce une grève à la SNCF pour la sauvegarde de notre régime spécial. Il a été dit n'importe quoi à ce sujet, et j'ai décidé, à titre purement personnel, d'informer mes amis et connaissances sur la réalité de nos "privilèges".
Avant toute chose, il faut savoir que notre régime de retraite a été mis en place en 1938, à la création de la SNCF, en s'inspirant des régimes déjà en place dans les anciennes compagnies. En 1945, le gouvernement Français va créer ce qui va s'appeler le "régime général", le système de retraite par répartition actuel. La SNCF va conserver ce qui devient un "régime spécial" qui offre des avantages par rapport au régime général :
Pour partir en retraite avec un taux plein (au maximum), il faut cotiser …

Régimes spéciaux : un désordre social peut en cacher un autre : CNE

Alors que les syndicats en grève pour la sauvegarde des régimes spéciaux sont sous les feux de la rampe, nous apprenons aujourd'hui qu'ils eurent raison de lutter en 2005 contre la mise en place du contrat nouvelle embauche, même si celui-ci fût adopté, voté et appliqué depuis.
Oui mais voilà, si les gouvernements de droite en place croient pouvoir détricoter le code du travail, ils sont rappelés à l'ordre par l'OIT (organisation internationale du travail) qui juge qu'une durée aussi longue (deux ans) de période d'essai n'est pas raisonnable. Le comité de l'OIT a tranché et assure qu'un contrat de travail ne peut-être rompu"en l'abscence d'un motif valable"
L'OIT a signé mercredi à Genéve l'arrêt de mort du CNE.Le représentant français de ce comité a indiqué que la France suivrait leurs recommandations.
A suivre... En ce qui concerne les grèves : C'est un coup de théatre façon "les fourberies de Sarko…

Grèves : Tous ensemble !!

Des lecteurs, des collègues de boulot, de la famille, mon entourage...se demandent, quelle est la position du parti socialiste sur les grèves de cette semaine ?
Pour y répondre, je vous renvoie au billet précédent dans lequel se trouve les positions du PS sur la réforme des régimes spéciaux, et à la vidéo du point presse PS du 12 Novembre, par Bruno le Roux.

D'autres pistes existent : le PS propose : "La réponse à ces défis sociaux passe par une augmentation des recettes. Rien ne se fera sans augmentation des cotisations. Le «réabondement » du fonds de réserve représente aussi une nécessité.Une sollicitation plus forte des revenus financiers est incontournable. La question de la majoration des cotisations, y compris patronales, doit être clairement posée. À défaut, ce serait la crédibilité même du système par répartition qui serait en cause."
Si les pseudos confrontations du PS sont surmédiatisées depuis la défaite de la présidentielle, on peut se demander, pourquoi les pos…

Retraite : Non à l'égalité de durée de cotisation

Pourquoi la grève ?
envoyé par bhbbhbhbhbh
Sarkozy et son gouvernement ont déjà choisi la confrontation ferme et non négociable face aux grèves de la réforme des régimes spéciaux.
Cette stratégie est établie de longue date puisque X.Bertrand avait présenté sa feuille de route aux syndicats début septembre et elle n'a quasiment pas évolué depuis. Les bonifications de salaires dans les dernières années de cotisations étaient attendues de tous .
Donc finalement cela fait 2 mois que la tension entre syndicats grévistes et gouvernement s'amplifie sans aucun dialogue constructif.
Sarkozy et Fillon ont choisi l'affrontement sur ce dossier.Prétextant l'égalité entre les français, le principe de la durée de cotisation, sans prise en compte de la pénibilité du travail, est le grand test avant la grande réforme de 2008 sur le régime général des retraites.
Il est évident que l'on habitue les français comme un préalable au grand changement, à une modification importante de la durée d…

GrèveS

Les grèves se profilent et se ressemblent. J-5, avant la grande grève des cheminots qui selon les syndicats (6/8 sont mobilisés) sera suivie par les salariés.La deuxième quinzaine du mois sera d'une actualité sociale très animée et risque de donner du fil à retorde aux ministres et gouvernement de Sarkozy.
Les responsables sont les hommes d'état qui n'auront pas su répondre aux attentes des salariés grévistes.

Les grèvistes sont montrés du doigt, alors que certains comme les cheminots totalisent seulement 0.2 jour de grève par an et par personne.

Cette fois la réforme des régimes spéciaux est soutenue par une majorité écrasante de français. Le cortège des syndicats sera étoffé dans chaque ville où se tiendra une manifestation, par des renforts de nouveaux grévistes, manifestant chacun pour la sauvegarde d'un modèle social commun à tous..

Une grève, telle la grande grève du 18 Octobre est cette fois prévue reconductible à la SNCF, RATP, EDF, GDF dès le 14 Novembre.

Ces salar…

Fillon se lâche

Parlez, vous êtes filmé...

Le Premier ministre se laisse aller à des confidences, en oubliant une caméra. En marge de son interview sur Europe-1 mercredi matin, François Fillon a reconnu que le président Sarkozy ne le laissait pas toujours faire ce qu'il souhaitait.Dans le couloirs de la station, le directeur de la rédaction Benoît Duquesne lui a demandé si parfois "il n'a pas envie d'y aller (lui)-même" sur le terrain, ce à quoi le Premier ministre a répondu que "la réponse elle est double: une fois sur deux j'ai envie d'y aller moi-même et c'est trop tard, ce qui était le cas des pêcheurs". "Et puis souvent, le problème c'est que lui il ne veut pas!".L'interview politique d'Europe-1 est filmée tout comme l'arrivée et le départ de l'invité pour le site web de la radio, ce que François Fillon a dû oublier. Quelques minutes auparavant, il avait assuré qu'il forme une "équipe extrêmement soudée" avec …

Oui au mini-traité

Ce soir le parti socialiste se pronnonce sur le nouveau traité institutionnel européen.J'ai dit oui à la construction de l'union européenne.
J'ai voté oui au traité constitutionnel Européen ; je suis donc aujourd'hui tout à fait favorable à ce que tout le monde appelle communément : le mini traité ou traité simplifié.
Comment avoir voter oui à la construction d'un marché commun et être aujourd'hui contre l'établissement de règles, d'interlocuteurs et d'institutions pouvant apporter de l'ordre et de la justice au sein de l'Europe ?

Je ne suis pas contre le fait qu'il puisse y avoir un ministre Européen des Affaires étrangères ou un ministre Européen de la Défense !!
N'existe t-il pas déjà une cour Européene de Justice ?

Oui, vraiment l'Union doit poursuivre sa démocratisation.

Royal 2012

Si tu soutiens Lionel Jospin à la présidentielle, tu ne reverras plus tes enfants... Une menace attribuée à Ségolène Royal envers François Hollande et reproduite dans «La défaite en chantant». L'ancienne candidate a déposé plainte pour diffamation. "Mme Royal ne laissera jamais personne insinuer qu'elle instrumentalise ses enfants pour quelque cause que ce soit"Je suis tout à fait solidaire de Ségolene Royal qui attaque les éditeurs du livre de C.Allègre qui ont un "devoir de vérification".

Oui je suis tout à fait pour que notre candidate à l'élection présidentielle puisse régler ses comptes avec les gougas et les frustrés qui ont fait son entourage.
J'avais constaté lors d'une interview avec M.Denisot que Ségolène Royal avait déjà su prendre le recul nécessaire pour envisager une attitude, une stratégie différente pour aborder la prochaine campagne présidentielle.
Je pense que cette stratégie consisterait a remuer la merde dès à présent, à calmer …

Un mois de Novembre rouge et noir de grèves

Ce n'est plus une baisse de régime, mais plutôt le début d'un grand désamour des français pour le président et son gouvernement.

Le baromètre TNS-sofres indique une côte de confiance pour Octobre de 53% pour Sarko qui perd 4 points et de 44% pour F.Fillon, qui lui perd 8 points.

Sarkozy a vu sa côte de confiance baisser de 11 points en deux mois.L'actualité sociale du mois d'octobre y est certainement pour beaucoup et c'est pourquoi je suis curieux de voir où en sera sa côte de confiance fin Novembre, après les grèves annoncées...
Nul doute qu'à ce rythme, seul une petite moitié de français continueront à lui faire confiance. Peut-être.

Car évidemment, à force de stigmatiser, de confontrer les populations entre-elles, de les montrer du doigt, elles finissent par se rallier en une même cause : la grève générale.

Car c'est bien ce qu'il risque de se produire lors de cette deuxième quinzaine du mois de Novembre. Une grève, telle la grande grève du 18 Octobre es…