Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2008

Les 35 heures survivront-elles ?

Je reviens ce jour, sur la défense du dernier acquis social obtenu : les 35 heures, fortement ébranlées depuis 6 ans de gouvernance de la Droite.
La réforme des 35 heures est une mesure de politique économique, mise en place par le gouvernement Jospin suite à deux lois votées en 1998 et 2000, fixant la durée légale du temps de travail à temps plein à 35 heures par semaine, en moyenne annuelle, au lieu de 39 heures précédemment.
A partir de 2002, le régime des heures supplémentaires est progressivement assoupli avec une augmentation du contingent annuel (passage à 180 heures supp en 2002, à 220 heures en 2003) sous le deuxième gouvernement Raffarin ; cela permet donc déjà de travailler un peu plus d'un mois et demi dans l'année en plus que la durée légale annuelle.

Mais alors quel est le but du gouvernement ?

Le but est de permettre aux entreprises de s'aligner sur la règlementation européenne qui prévoit de pouvoir travailler jusqu'à 48 heures par semaine.
Cette limite fixé…

Les Sarko's qui se lèvent tôt

Une fois n'est pas coutume, c'est moi Mimile qui "prend la plume"...


L'entracte du Sarkoshow n'aura été que de courte durée. Voilà quelques temps que les rideaux étaient baissés, mais toutes les bonnes choses ont une fin...

Le cirque a réouvert ses portes ce matin à l'aube : aux halles de Rungis, Sarko le clown triste, accompagné de Carlita (mais qu'est-ce qu'elle fait là, à cette heure là ?) est venu saluer et rendre hommage, comme au bon vieux temps de la campagne présidentielle, à cette chère "France qui travaille et se lève tôt", non sans avoir fait évacuer manu militari un groupe de manifestants venu soutenir les sans papiers travaillant au marché de Rungis...

Puis direction les studios d'enregistrement de la radio RTL pour une heure de communication, à croire que la réforme des institutions lui permettant depuis hier de s'exprimer et de domestiquer le Parlement ne lui suffit pas, ou alors était-ce une séance d'entrainement…

Le libéralisme de Delanoë

J'ai écrit lors d'un billet précédent que la "conversion sociale-démocrate" du Parti Socialiste est en marche.
Effectivement, il n'y a aucune raison pour que la France demeure une exception à la règle qui veut que,dans le reste de l'Europe où la Gauche accède au pouvoir, celle-ci mène une politique réformiste, pragmatique fondée sur des pratiques et des objectifs propres à la Sociale Démocratie qui désigne aujourd'hui un courant politique de gauche et non-marxiste, le Marxisme étant politiquement un mouvement de lutte des classes pour l'abolition du Capitalisme.
La déclaration de principes du P.S (à l'initiative de François Hollande et publiée en Avril 2008) précise cette orientation : "les socialistes sont partisans d'une économie de marché régulée par la puissance publique".
Les déclarations de Bertrand Delanoë sur l'acceptation du Libéralisme s'oppose à celle de Ségolène Royal qui elle précise que "l'ordre juste est …

Ne battons pas en retraite !

Aujourd'hui jeudi 22 Mai : Journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, et notamment le passage à 41 annuités de cotisation, voire plus...

Oui il existe un déséquilibre entre actifs et retraités... Oui l'espérance de vie est depuis quelques années en constante progression, mais tout cela va-t-il durer ? Et surtout, est-ce une raison pour demander aux seuls salariés de supporter le financement des retraites ?

Oui il existe d'autres pistes, proposées notamment par le PS, mais que le gouvernement refuse d'envisager et de négocier avec les partenaires sociaux :
- le transfert d'une part des cotisations chômage (puisque la situation en terme d'emploi est "apparemment" meilleure)
- la révision de certains aspects injustifiés de la loi TEPA (2 milliards d'euros alloués à l'exonération des droits de succession, alors que 90% des français étaient déjà exonérés de cet impôt)
- utiliser une part des bénéfices des entreprises p…

Retour aux écoles qui séparent les filles et les garçons...Qu'en pensez vous ?

Le vivre ensemble commence à l'école !! non mais on croit rêver ! En plein conflit avec les enseignants, le parlement vote une disposition qui va permettre (si le projet de loi aboutit), l'organisation d'un enseignement à l'école, divisé et regroupé en fonction du sexe des élèves...il n'y avait que la droite au pouvoir pour porter par un président qui se veut le liquidateur de mai 1968, un tel projet de loi !

Voici l'information brute de décoffrage recueillie dans 20minutes.fr :

Dans un communiqué, la Ligue des droits de l'homme a critiqué le vote par le Parlement d'une disposition permettant d'organiser des enseignements «par regroupement d'élèves en fonction de leur sexe».

La LDH s'exprime ainsi: «Engagée de longue date dans la lutte contre les discriminations, la LDH demande fréquemment que soient prises des mesures de rattrapage en faveur de catégories discriminées, en l’occurrence les femmes, en vue d’une égalité réelle. Mais le gouverneme…

La culture des OGM en plein champ ?

"Sur les OGM, tout le monde est d'accord : on ne peut pas contrôler la dissémination. Donc on ne va pas prendre le risque" Jean louis Borloo, Le Monde, 21 Septembre 2007.

Le Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (MEEDDAT), n'aurait-il pas de parole ?

Voici un extrait de la carte adressée à Sarkozy, lors du lacher de ballon : Comme ces ballons, portés par le vent sur des dizaines de kilomètres, le pollen des plantes génétiquement modifiées ne se soucie pas des « distances de protection » et des lois créées par l'homme. Il va où le vent le mène. Sa dissémination est inévitable, incontrôlable : les OGM risquent de contaminer irrémédiablement les cultures traditionnelles et l'alimentation. C'est pourquoi cultiver ces plantes en plein champ, alors que l'on ignore leurs risques potentiels sur la faune, la flore et la santé humaine, va à l'encontre du principe de précaution inscrit dans la constitu…

Sarko-président : les mauvaises conséquences de sa politique

Comment voulez-vous que cette société n'explose pas ?

L'homme au karcher, devenu président, nous impose les fruits amers de sa politique !
Les jeunes désespérés, parmi les 4.4 millions de chômeurs, n'ont pas de perspectives d'avenir. Sarkozy appelle les gens à travailler plus au détriment de ceux qui n'ont pas de boulot. Il n'y a pas de politique d'incitation aux augmentations de salaires (quelques centimes pour le smic), mais une loi TEPA de 15 milliards d'euros pour les plus riches.
Voici ici les conséquences des derniers faits politiques de ce qui est déjà pour beaucoup, le pire des présidents de la république.

Service minimum d'accueil(SMA)dans les écoles :

Alors que des grèves ont eu lieu sur des suppressions de postes dès la rentrée prochaine, Mr Sarkozy se moque de nous et oppose le service minimum en temps de grève et ne répond pas aux revendications des grévistes qui eux réclament un service maximum de l'éducation.

Réforme des institutions :

C…

Candidature au poste de Premier Secrétaire du Parti Socialiste.

Ségolène Royal annonce sa candidature ...
envoyé par segoleneparis
Ségolène Royal part officiellement à la conquête du PS.

15 Mai : "Contre le démentèlement des services publics"

J'ai écrit, il y a deux jours, que j'espérais que nos chers professeurs tiendraient bon face à la pression du gouvernement et des médias qui souhaitent que le service minimum dans les établissements scolaires soit mis en place. On peut comprendre la difficulté que peuvent avoir certains parents pour faire garder leurs enfants durant les grèves, mais l'école n'est pas une garderie, mais une structure qui forme et éduque nos enfants. De plus, on doit comprendre que le droit de grève est égal à tous salariés qu'il soit issu du public ou du privé.
Face à un gouvernement qui, acculé par une politique clientéliste..., est obligé de réaliser des économies sur les budgets de l'état, puisque il est incapable de les augmenter par une offre politique nouvelle, les Français n'ont plus qu'à se serrer la ceinture et n'ont plus de perspective d'avenir pour leurs enfants.
Après deux mois de mobilisations, il est urgent que le gouvernement réponde aux attentes et…

Camouflet pour le gouvernement : la réforme des institutions ne passe pas en l'état...

Le gouvernement se prend un deuxième camouflet

Après les OGM, nouveau revers pour le gouvernement sur les institutions
Le rejet du projet de loi OGM n’est pas encore digéré que le gouvernement doit avaler une nouvelle couleuvre de la part des députés UMP: la commission des Affaires étrangères a rejeté ce mercredi le projet de loi sur la réforme des institutions et la commission des Lois l’a sérieusement amendé.

Ce texte, sur lequel Nicolas Sarkozy s'est fortement engagé, mais qui divise à droite comme à gauche, vise à octroyer, selon le gouvernement, de nouveaux droits au Parlement et aux citoyens...
Trois députés UMP de la commission des Affaires étrangères - Jacques Myard, Hervé de Charette et Roland Blum - ainsi qu'un député PCF ont voté contre le projet, entraînant son rejet. «Ce vote n'a pas d'incidence directe sur la suite des travaux, mais c'est un geste politique fort», a estimé une source parlementaire.

«C'est un vote contre émis plutôt sur le texte en l…

Le texte OGM est temporairement rejeté

Il n'y a pas de quoi pavoiser...
Surprise, la loi sur les OGM ne passe pas pour l'instant...Effectivement, pour cause de désertion des députés de la majorité, seul 271 parlementaires étaient présents sur 577 dans l'hémicycle, pour un vote solennel sur une loi majeure, ce n'est pas acceptable car pas représentatif, si une majorité réelle de l'Assemblée était contre la loi sur les OGM, et qu'elle la rejette, il n'y aurait rien à dire, nous serions dans le fonctionnement normal de nos institutions ; Mais comme le précise Laurent Joffrin dans «Libération» : «Nicolas Sarkozy voulait réévaluer le rôle du Parlement. Sa majorité vient d'exaucer ses vœux bien au-delà de ce qu'il souhaitait»

La motion, a été adoptée d’une voix (136 voix contre 135), il aura fallu une simple mobilisation des députés PS par de simple SMS, pour contrer ce projet de loi.
La dernière motion de procédure remonte au vote sur le PACS sous la mandature Jospin, ce qui n'a pas empêché…

Royal sort l’artillerie participative

PS. Elle dévoile les premiers résultats de sa consultation des militants lancée début avril.
Ségolène Royal accélère. Mais à son rythme. Une semaine après la publication du texte des partisans de Bertrand Delanoë, l’ancienne candidate à la présidentielle dévoile aujourd’hui les premiers résultats de sa consultation participative, lancée début avril. Quelque 1 500 contributions, reçues via Internet, ont été synthétisées par son équipe. Vendredi à Paris, lors d’un premier «atelier citoyen», elle y fera référence afin de préciser, en des termes choisis, pourquoi elle entend prendre le parti. Avant d’attaquer les déplacements, mardi en Lorraine, sur le terrain des ouvriers, puis dans l’Aube, deux jours plus tard. Une séquence de visites du parti d’en bas prévue jusqu’au 7 juin, date du début de la rédaction d’une contribution en vue du congrès. Avec, en toile de fond, l’ambition d’incarner «le choix de la survie et du développement du PS». Pour «gagner sur le fait que le parti a besoin de …

Service minimum dans l'éducation nationale ce 15 Mai : Je n'y crois pas et ne le souhaite pas !

J'espère que nos chers professeurs tiendront bon face à la pression du gouvernement et des médias qui souhaitent que le service minimum dans les écoles soit mis en place. Il est important que même dans la fonction publique, le droit de grève subsiste, car les droits des salariés du privé et de la fonction publique sont égaux. Je crois que Mr Sarkozy et son ministre de l'éducation nationale rêvent...Comment serait-il possible d'appliquer un service minimum dans les écoles en s'organisant 48 h à l'avance, alors que la plupart des Académies sont incapables de remplacer des professeurs absents... Encore une fois, les journalistes ne font pas correctement leur travail. On parle beaucoup de Mr Darcos qui souhaite un service minimum ce jeudi 15 Mai dans l'éducation nationale, mais on oublit un peu trop à mon goût les revendications des grèvistes qui se plaignent justement d'un manque de soutien des médias et de l'opinion publique dans ce qui est selon moi, un …

Sarkozy et la presse : deux syndicats lancent une pétition pour l’indépendance

Aujourd'hui sur Betapolitique : La CFTC et l’Union syndicale des journalistes CFDT manifestent "leur inquiétude" après les attaques du chef de l’Etat contre plusieurs organes de presse et appellent "à renforcer les garanties législatives assurant l’indépendance des rédactions".

Le syndicat des journalistes CFTC et l’Union syndicale des journalistes CFDT ont exprimé, vendredi 9 mai, "leur inquiétude" après les attaques contre la presse auxquelles se serait livré le président Nicolas Sarkozy lors d’une réunion avec les députés UMP mercredi à l’Elysée. Ils invitent à signer une pétition "pour l’indépendance des rédactions". "Les syndicats de journalistes expriment leur inquiétude, ayant appris que le président de la République a invité les députés UMP à s’en prendre à une liste de médias, qu’il soupçonne de lui être défavorable, lors d’une réception à l’Elysée le 7 mai", déclarent les deux syndicats dans un communiqué commun. Selon Le …

Lundi de pentecôte : Les salariés continuent à payer, le manque de financement de la protection sociale de nos anciens

Puisque depuis 2003, il n'y a rien de nouveau dans le financement de la protection sociale concernant nos anciens, le principe d'une journée de solidarité payée par les salariés subsiste.Car c'est le choix de la droite de financer la solidarité envers nos anciens par l'augmentation de la durée de travail des actifs.

Aujourd'hui, en ce jour du lundi de pentecôte redevenu férié, après quatre ans d'un grand n'importe quoi...certains français retrouvent le plaisir d'un week-end de la pentecôte prolongé en famille. Tels des requins profitant de l'homme tombé à l'eau, le gouvernement Raffarin dont Sarkozy faisait partie,en 2003, institua une journée de solidarité suite à la canicule qui fit de nombreux morts chez nos personnes âgées. Faisant appel aux sentiments de la population(pour ce donner bonne conscience)Le principe d'une journée travaillée et non rémunérée fût institué - l'argent ainsi économisé par les employeurs étant versé en faveur d…

40 ans après...

La semaine "des barricades" du 6 au 13 mai 1968 vue par les Actualités Françaises : Images d'affrontements entre manifestants et CRS au Quartier latin.
Les différents intervenants : Daniel COHN-BENDIT, Jacques SAUVAGEOT, Alain GEISMAR, le professeur KASTLER, Alain PEYREFITTE, le recteur Jean ROCHE, Maurice GRIMAUD...

Attendons forte mobilisation ce 15 Mai,tous ensemble jusque au 22 Mai, tous ensemble contre le moins bien social de la politique de Sarkozy

Alors que l'on pouvait s'attendre à un mouvement d'ampleur, le gouvernement aura su jouer la montre avec les lycéens, qui en grève depuis le début de l'année n'auront su obtenir la médiatisation et le soutien de l'opinion publique, nécessaire à la négociation et au recul du gouvernement sur la principale revendication, à savoir , la suppression de 11000 postes d'enseignants et personnels de l'éducation nationale dès la rentrée prochaine
sur 20minutes.fr : La fin du mouvement lycéen semble proche. A l'issue d'une réunion entre Xavier Darcos et les deux principaux syndicats lycéens, la FIDL et l'UNL, Alix Nicolet, présidente de la FIDL a déclaré à 20minutes.fr que «la mobilisation s'arrêterait après le 15 mai», date de la prochaine manifestation.

Lors de cette entrevue avec le ministre, les syndicats lycéens ont obtenu plusieurs avancées qui «améliorent la vie lycéenne», selon la FIDL, mais Xavier Darcos n'a rien lâché sur les suppressio…

Le baril de pétrole à 126 dollars : on se moque de nous !

Les prix de l'or noir poursuivent une course folle amorcée par des craintes sur l'offre et nourrie par une intense spéculation. Des sabotages sur des installations nigérianes et un regain de tensions géopolitiques entre l'Occident et l'Iran ont servi d'amorce à cette dernière flambée.
De la spéculation oui, parce que comment expliquer la hausse du prix de l'essence à la pompe alors que le baril coûte moins cher aux groupes pétrolier (qui gagne avec le change euro dollar).Pour mieux comprendre voici un billet de Aure Benoir, staff PS sur second life, sur une comparaison des prix de 2000 à 2008....

1° un peu d'histoire:

En l'an de grâce 2000 après JC, nous avions 1 Dollar à 1.2 Euros et 1 Baril de Pétrole à 60 Dollars. Soit le Baril à 72 Euros et on payait 0,82 Euro / litre de gasoil

2° de nos Jours à la mi-mars 2008 après JC (toujours encore):

Nous avons 1 Dollar à 0.65 centimes d'Euro et 1 Baril de pétrole qui a explosé dernièrement à plus de 110 Dollars…

Royal et Delanoë toujours les mieux placés pour prendre le PS

Au PS, pour le poste de premier secrétaire, il y a les favoris, et les outsiders. Selon un sondage CSA pour Le Parisien/Aujourd’hui en France, les sympathisants du PS sont 16% à souhaiter que Manuel Valls accède à la tête du PS (+9%), contre 14% qui lui préfèrent Pierre Moscovici (+6%). Les deux quadras restent encore loin de Ségolène Royal (54%), cependant en baisse (-5%), et de Bertrand Delanoë (50%, +2%). Martine Aubry chute à 31% (-8), et Julien Dray est à 10% (-1). Précision: chaque interviewé a pu donner deux réponses.

Mais si Ségolène Royal plait toujours autant aux militants PS, l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard ne l’a guère dans son cœur. Il a déclaré aujourd’hui qu'il ne pensait pas l’ex-candidate PS en mesure de prendre la tête du PS, estimant en tout état de cause qu'elle ne ferait pas un bon premier secrétaire. Il a souligné sur RTL qu'avec elle le Parti socialiste avait «quand même perdu pour la troisième fois une élection présidentielle p…

Le torchon brûle entre la presse et l'UMP.

Attaquée par l'UMP, l'AFP refuse d'être «une machine à diffuser des communiqués» Le torchon brûle entre la presse et l'UMP. Après les explications du «Parisien», c'est au tour de l'agence AFP de répondre aux accusations de Nicolas Sarkozy et de son parti. L'UMP reproche à l'agence de presse d'avoir occulté un communiqué de l'Elysée attaquant Ségolène Royal sur l'affaire des ex-assistantes parlementaires.

Le PDG de l'AFP, Pierre Louette, a déclaré vendredi que son agence de presse n'a pas vocation à «devenir une machine à diffuser des communiqués». «La rédaction a des règles de fonctionnement qui reposent sur la notion de choix faits en permanence parmi la multiplicité des faits, des événements, des déclarations», ajoute t-il.

«Pendant ce temps», des journalistes travaillent aux quatre coins du monde

«Même si nous nous devons de distribuer une information la plus complète, nous ne ne prétendons pas à l'exhaustivité ni en France, ni à…

Honteuse crise alimentaire au XXIe Siècle !

Depuis le début 2008, des "émeutes de la faim" éclatent un peu partout dans le monde, notamment en Afrique et en Amérique Latine, allumées par la hausse des prix des aliments. A l’aune du XXIème Siècle, il est de notre responsabilité de décrypter et dénoncer les motifs structurels de la crise alimentaire (basés sur la croyance des bienfaits pour l’humanité de la libéralisation des marchés agricoles et de la marchandisation tous azimuts) et esquisser de véritables pistes, à la fois politiques et financières, pour se sortir d’une situation humainement inacceptable. Une flambée des prix alimentaires et des révoltes, pourquoi ?

Dans un contexte déjà très difficile dans de nombreux pays pauvres, comment expliquer une telle flambée des prix alimentaires. La cause principale est l’évolution du rapport entre l’offre et la demande. Du côté de la demande, on a une partie de la population mondiale des pays émergents, notamment la Chine, l’Inde et le Brésil, dont le niveau de vie augment…

Les chômeurs en ligne de mire

Passant outre l’opposition unanime des syndicats, le gouvernement engage sa réforme d’"offre valable d’emploi" visant à sanctionner les chômeurs. Le Medef exulte.A l’issue de la réunion tripartite Etat-syndicats-patronat à l’invitation de Christine Lagarde, la ministre de l’Economie et de l’Emploi, le secrétaire d’Etat à l’Emploi Laurent Wauquiez a annoncé qu’un projet de loi sera présenté d’ici la fin de la session parlementaire, sans négociation avec les partenaires sociaux.

"L’offre valable d’emploi"

Les scénarios du gouvernement s’appuient sur une définition de "l’offre valable d’emploi".

Le demandeur d’emploi devrait remplir des nouvelles obligations contenues dans "un projet professionnel" conclu avec l’organisme issu de la fusion entre l’ANPE et l’ASSEDIC.

Le projet prévoirait pour les chômeurs pendant les trois premiers mois, d’accepter tout emploi à hauteur de son salaire antérieur.

La donne changerait au bout de trois mois. Ce délai écoulé,…

Royal contre-attaque

Ségolène Royal se pourvoit en cassation dans l'affaire des ex-assistantes parlementaires Après la récente condamnation de Ségolène Royal à verser des salaires impayés à deux ex-collaboratrices, son avocat a annoncé la volonté de sa cliente de se pourvoir en cassation dans cette affaire. En outre, elle souhaite aussi porter plainte en diffamation contre l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui avait parlé, le 14 avril dernier, de «délinquance sociale» à propos de cette condamnation.

«Trop d'acharnement, d'abord depuis dix ans et maintenant tous les jours, ça méritait une riposte (...) Maintenant, quand je serai attaquée avec acharnement, je riposterai, voilà qui est fait», a estimé l'ancienne candidate à l'élection présidentielle.

L'une des assistantes parlementaires travaillerait à l'UMP

Dans ce dossier, a poursuivi Ségolène Royal, il s'agit d'«une assistante parlementaire qui travaille aujourd'hui pour l'UMP» et qui «n'a pas…

1 an de Sarkozy – 1 an d’illusion, 1 an de régression : JOYEUX ANNIVERSAIRE !

Point presse de Bruno Le Roux, P.S 1 an de présidence SarkozyC’est un anniversaire qui sonne comme un bilan.
Jamais un président n’avait connu une telle impopularité sous la Vème République. Jamais un président n’avait été autant sanctionné.1 an d’illusion, 1 an de régression que les Français sanctionnent très durement. 1 an de non respect des engagementset en premier lieu la question du pouvoir d’achat.
Les Français sanctionnent une politique injuste et vécue quotidiennement comme une injustice. Avec le paquet fiscal, le financement du RSA par les plus démunis, les franchises médicales, …, tous les jours les Français vivent ces régressions.
L’année passée, ce sont aussi des mauvais moments, vécus comme une humiliation : le discours de Dakar, la visite de Khadafi, le soutien à Poutine, ou le discours de Latran et la remise en cause de la laïcité.
Nous dénonçons tout cela, mais nous faisons aussi des propositions concrètes et nous nous battons, notamment sur la question du pouvoir d’achat, …

Un exemple d'offre d'emploi valable ?

<< Offre précédenteOffre 18 sur 20 Offre suivante >>


Numéro d'offre 637398L Offre actualisée le 23/04/08
DEVELOPPEUR JAVA H/F(Code Métier ROME 32321)
EXCELLENTES CONNAISSANCES DE JAVA ET C++, VISUAL INTERFACE ET DLL DANS
L'ENVIRONNEMENT MICROSOFT (98 ET VISTA). CONNAISSANCE DE
PROGRAMMATION 3D DANS JAVA.
PROTECTION SOCIALE ET AVANTAGES A NEGOCIER


Lieu de travail
PONDICHERY - INDE
Type de contrat
CONTRAT A DUREE INDETERMINEE
Nature d'offre
CONTRAT DE TRAVAIL
Expérience
DEBUTANT ACCEPTE
Formation et connaissances
BTS INFORMATIQUE EXIGE(E) OU DUT
INFORMATIQUE EXIGE(E) CONTRAT DE DROIT LOCAL
Autres connaissances
ANGLAIS COURANT+TECH EXIGE(E)
Qualification
Agent de maîtrise
Salaire indicatif
10.000 A 20.000 ROUPIES/MOIS
Durée hebdomadaire
de travail
40H00 HEBDO
Déplacements


Taille de l'entreprise
5000 SALARIES ET PLUS
Secteur d'activité
AUTRES ACTIVITES INFORMATIQUES

Si cette offre vous intéresse, veuillez adresser par cou…

Un an après, 62% des français jugent que Sarkozy sera responsable d'une grave crise d'ici 2012

"Ma pensée va à tous les Français qui n’ont pas voté pour moi. Je veux leur dire que par-delà le combat politique, par-delà les divergences d’opinions, il n’y a pour moi qu’une seule France.Je veux leur dire que je serai le Président de tous les Français, que je parlerai pour chacun d’entre eux. Je veux leur dire que ce soir, ce n’est pas la victoire d’une France contre une autre. Il n’y a pour moi ce soir qu’une seule victoire, celle de la démocratie, celle des valeurs qui nous unissent, celle de l’idéal qui nous rassemble. Ma priorité sera de tout mettre en œuvre pour que les Français aient toujours envie de se parler, de se comprendre, de travailler ensemble."C'était le soir du 6 mai 2007, lorsque le président nouvellement élu, nous promettait d'être le président de tous les français....
Depuis, Nicolas Sarkozy et son équipe gouvernementale ont servi prioritairement leur camp politique : les premières mesures de l’année 2007 furent le renforcement du bouclier fisca…

Fête du travail 2008

En ce jour de la fête du travail, comment ne pas parler des mauvais chiffres du chômage et de la réforme des retraites. Deux sujets étroitement liés, puisque les caisses de retraites sont financées en grande partie par les cotisations versées par le travail de chaque salarié.

Une réforme des retraites encore très mal engagée puisqu'il n'est pas possible pour les syndicats de négocier ou même de proposer des solutions alternatives à la durée de cotisation de 41 ans, nécessaire à l'obtention d'une pension de retraite à taux plein.
Le problème est que le gouvernement reste inflexible sur ce point puisque la loi Fillon prévoit déjà cette modification, par la simple application d'un nouveau décret. Voilà comment le gouvernement considère le dialogue social !
Et pourtant J.C.Mailly de FO a fait part de propositions intéressantes sur des nouveaux modes de financement tel que le transfert des recettes dégagées par le maintien au niveau actuel de l'ISF.
Parce que c'est …