Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2010

Rendre coup pour coup

M.Aubry gagnerait-elle ses galons de Présidentiable ?

Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Michel Rocard, Henri Emmanuelli, François Hollande ont tous été premier secrétaire du Parti socialiste sans jamais être le candidat de leur parti à la Présidentielle. Martine Aubry sera-t-elle de ceux là, ou réussira-t-elle à s'imposer comme l'évidente candidate à gauche ? Ses dernières offensives contre Nicolas Sarkozy laissent à penser qu'elle pourrait être suffisamment armée pour ce combat électoral.

La réforme des retraites allant bon train pour le gouvernement qui aura su planifier l'annonce de son projet, les contre-propositions socialistes n'étant déjà plus qu'un vague souvenir dans l'inconscient collectif, j'imagine qu'il était temps stratégiquement pour le PS de refaire parler de lui.
Les observateurs de la vie politique s'accordant à dire que le PS est de retour, au travail, il fallait garder la main médiatique et répondre coup pour coup au cynisme du che…

Retraite : La fonction publique doit se mobiliser aussi !

Déjà quand j'ai constaté que ma fille (en maternelle) irait à l'école, quand ma femme qui travaille en foyer socio-éducatif me confirmait que les enseignants de son lycée travailleraient ce jeudi, je pensais bien que la mobilisation au sein de la fonction publique serait décevante. Et ce fût le cas, quelques 11% de grévistes (5,6% hors Éducation nationale) le gouvernement avait donc bien déminé le terrain.

Alors que ce sont traditionnellement les fonctionnaires qui constituent le gros des bataillons des cortèges de manifestations, le secrétaire de la fonction publique a pris soin de bien communiquer en amont pour éviter un embrasement général.

Et il y eu comme un accord sous-jacent, quand le ministère de la fonction publique communiquait sur la sauvegarde du calcul de la pension sur les six derniers mois de salaire et la prise en compte des primes.

Mais aussi, lundi, Eric Woerth dont la communication est millimétrée, prévenait que les régimes spéciaux n'étaient p…

S'engager pour une retraite à 60 ans

A propos d'une proposition du MEDEF que de repousser l'âge légal de départ à la retraite, Nicolas Sarkozy répondait en mai 2008 : "Je me suis engagé à faire et à mettre en œuvre tout ce que j'ai promis, je n'ai pas parlé des 63 ans, donc je ne le ferai pas"



Le terme "engagement" est scabreux en politique, est-ce à dire que Nicolas Sarkozy n'est pas homme à tenir ses engagements ? Comme il aime à le dire, les mots ont un sens.

Rappelons lui ses engagements, soyons nombreux ce jour dans l'un des 170 rassemblements et manifestations unitaires partout en France. Engageons nous pour la retraite à 60 ans.

Retraite : Plus d'un Français sur deux juge possible une autre solution que l'allongement de la durée d'activité. Soyons nombreux ce 27 Mai 2010 !

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Voilà un sondage qui me rassure !

Le peuple est-il encore souverain dans ce pays ?

Repousser l'âge légal de départ à la retraite n'est pas inéluctable.

Des solutions, il y en a !

Les Français ne s'y trompent pas, ils auront bien compris que d'autres choix pouvaient-être faits.

Le contre-projet socialiste est à prendre au sérieux, il est aujourd'hui jugé plus juste, crédible et plus efficace que le projet gouvernemental.

Une telle réforme ne peut se faire sans l'aval du peuple, et une application unilatérale sans signature des organisations syndicales ne pourrait être envisagée.

Nous devrons le rappeler avec force jusqu'à l'examen du texte de loi à l'assemblée prévu en Septembre.

A nous d'ajuster le rapport de force. Soyons nombreux ce 27 Mai 2010 !

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" : Un mensonge éhonté !

Le projet du gouvernement, dont les fuites laissent à penser que c'est la piste de l'âge légal de départ à la retraite qui devrait être l'axe majeur de la réforme, est renforcé par l'annonce ce jour des propositions de réforme de l'UMP.

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" d'après l'UMP de Xavier Bertrand

Inévitable ?

Déjà le contre projet socialiste proposait d'autres pistes de financement que celui de l'âge de départ. Mr Hamon assume « Nous appelons toutes celles et ceux qui sont attachés à des droits importants, notamment la retraite à 60 ans, ceux qui ne souhaitent pas cotiser davantage de trimestres, nous les appelons à se mobiliser. Le 27 mai, c’est une mobilisation sociale importante, parce qu’on peut encore faire reculer le gouvernement. »

Les syndicats reçus par Mr Woerth ont porté un haut niveau de revendication pour sauvegarder la retraite à 60 ans, en avançant des chiffres qui montrent bien q…

Aubry / Strauss-Kahn : 1-0 pour Aubry

Il y a cet article ce matin qui laisse à penser que le PS n'en a pas fini avec ses vieux démons.

Il parle de cette opposition des deux personnages qui forment la personnalité de Dominique Strauss-Kahn, le "camarade" Dominique qui a fait les 35 heures avec Lionel Jospin, Martine Aubry, et le Dr Strauss-Kahn qui du FMI impose les plans de rigueur aux pays en difficulté.

Le PS devrait donc pour 2012, choisir entre un candidat bien de gauche en la personne de Martine Aubry et un autre candidat pour lequel on se demande si il est encore vraiment de gauche. Honnêtement, c'est un peu facile ce genre de comparaison, mais c'est écrit, nous en sommes là.

Le PS n'avait pas besoin de ce genre d'interrogation.

Si on en vient à se demander si le candidat DSK est le meilleur candidat à gauche alors qu'il avait la faveur des sondages, c'est que celui-ci ne fait rien pour écarter ce genre de polémique.

Quand il s'exprime sur les retraites, il laisse entendre que l…

Ce que le Gouvernement vous cache sur les retraites

Le titre de mon billet est celui d'un papier que j'ai reçu de l'union départementale de la CGT de chez moi. Les quelques chiffres qui y figurent montrent bien qu'une autre façon d'appréhender le financement de notre régime de retraite est possible.

En quelques chiffres :

- Les exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises représentent 32 milliards d'euros dont 10 milliards pour le système des retraites

- Pérenniser les retraites, c'est 6% du PIB à trouver ; le profit des entreprises c'est 40%

- Le PIB de la France est de 1500 milliards d'euros en 2005 et doit doubler d'ici à 2040 soit 3000 milliards. Dans ce PIB, 40% représentent les profits des entreprises soit 600 milliards actuellement et 1200 milliards en 2050. Ne peut-on pas prendre 100 milliards aux actionnaires ?

- Taxer les stocks-options, les retraites chapeau, la participation et l'intéressement, c'est 10 milliards pour la protection sociale dont 4 milliards pour le…

Journée de solidarité, la sanctuarisation des fonds a vécu

Depuis 2005, nous devons une journée de travail au titre de la solidarité nationale à nos ainés et concitoyens pour financer la dépendance des personnes âgées et handicapées. D'abord fixée le lundi de Pentecôte, la journée peut désormais être positionnée au choix, un autre jour de l'année. Mais comme pour la vignette automobile d'antan, les fonds récoltés ne sont plus attribués intégralement à ce dispositif.

Cette mesure mise en place par l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin permet chaque année de récolter quelques 2 milliards d'euros. C'est la député socialiste Laurence Dumont (elle préside la mission d' sur l'utilisation de l'argent récolté par la journée de solidarité) qui apporte des précisions sur ce qu'elle appelle des "réaffectations" pour ne pas polémiquer sur ce qui pourrait être interprété comme des détournements (Raffarin parlait alors de sanctuariser les fonds)
Ce sont donc "150 millions d'euros d…

L'atteinte à l'anonymat du blogueur est une atteinte à la liberté d'expression.

C'est en lisant Mathieu et Juan que j'apprends l'existence d'un projet de loi visant à rendre obligatoire l'identification d'un blogueur.

Une chose est sûre, si demain il m'était imposé de divulguer mon identité pour pouvoir continuer à écrire ici sur ce blog, j'arrêterais de suite. Comme le rappelle Juan, ce n'est pas l'anonymat qui empêche d'éventuelles poursuites sur un blogueur qui dérape, la justice aura vite fait de l'identifier. Non, le but ici est de réduire la liberté d'expression sur le net.

Prenons ce seul exemple :

Pourrais-je encore, dans le cas où je serais complétement identifié, dire que la direction de mon entreprise se rend coupable d'une gestion mal maitrisée de son activité ? Que cette grande entreprise industrielle profite de la solidarité nationale par la convention APLD, (mesure de chômage partiel fraichement mise en place en Avril 2009 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy) alors qu'elle dégage des milli…

Y a t-il un intérêt aux blogs politiques ?

Cela fait déjà quelques temps que je constate chez mes amis blogueurs une certaine remise en question concernant le devenir de leur occupation quotidienne sur le web. On parle d'assèchement de la blogosphère, de la mort des blogs, tout cela est-il vraiment justifié ?

Lassitude pour les uns, constat d'une baisse de la fréquentation pour d'autres, interrogation sur l'influence du blog en général, ces questions nous nous les posons, et bien souvent depuis les premiers jours d'existence de ce qui reste qu'une simple page personnelle sur le net.

C'est le dernier billet de Nicolas, sur Partageons l'addiction, qui m'a décidé à parler moi aussi de ce phénomène de remise en question qui semble se généraliser, parce qu'il y fait référence à "l'intérêt" du blog politique.

Y-a-t-il un réel intérêt à ces blogs politiques ? Et pour qui ?

Alors effectivement la visibilité d'un blog est très relative au flot d'informations auquel nous sommes s…

Bataille idéologique sur les retraites, mieux vaut en rire ^^

J'aime les réactions de l'UMP face au contre projet socialiste sur les retraites, ça se voit, ils ont les boules ! C'est à une fronde du gouvernement que nous avons droit, le premier ministre en tête. Et vraiment ça fait du bien, de les voir s'indigner qu'on puisse faire appel à la solidarité nationale par l'impôt pour une meilleure redistribution, ça les défrise !

C'est vrai que la droite a plutôt tendance à faire appel à la solidarité nationale pour aider le secteur du privé, chômage partiel, bouclier fiscal, taxe professionnelle, emprunt pour les banques sont autant d'assistanats tournés vers le monde de l'entreprise... Et pour compenser ces cadeaux fiscaux, ce sont des désengagements de l'état que nous enregistrons depuis trois ans dans les aides sociales et les structures publiques, réduction de l'indemnisation chômage, déremboursements des médicaments, suppression de fonctionnaires etc...

Alors quand je vois François Fillon parler "…

Retraite à 60 ans, bien sûr que c'est possible !

Nous connaissons maintenant quel serait le projet du PS pour réformer le financement de notre système des retraites si il était aux responsabilités. On peut déjà dire qu'il y a des différences fondamentales avec les orientations choisies par le gouvernement. C'est bien un contre-projet de réforme qui permet aux socialistes de se distinguer.

Le point majeur étant la sauvegarde de l'âge légal (60ans) pour faire valoir ses droits à la retraite, le PS marque sa différence par une batterie de mesures qui a le mérite de s'opposer à la propagande gouvernementale sur la nécessité d'allonger la durée de cotisation.
Les Français acceptant de plus en plus ce moins bien social qui nous est servi depuis trois ans, nous avions besoin d'un discours qui s'oppose nettement sur un dossier aussi important que les retraites.
Et il en va d'une certaine idée de justice sociale ! Puisque l'on peut travailler à 16 ans, c'est déjà 44 ans de cotisations qui so…

La retraite à 60 ans, une exigence majeure !

Première brèche dans le bouclier fiscal, le projet de réforme des retraites envisagerait donc de taxer les hauts revenus. Cette piste est évoquée car le déséquilibre du financement des pensions est tel que le gouvernement ne pouvait faire autrement que d'admettre qu'il faille dégager de nouvelles ressources pour pérenniser notre système des retraites. Il va falloir maintenant concrétiser cela, et ne pas fléchir sur le droit à la retraite à 60 ans !

Première attente, les français sont très attachés à la retraite à 60 ans, les conditions de travail n'étant pas égalitaires selon les professions exercées, c'est le volet accompagnement de l'emploi des séniors et la pénibilité au travail qui est la question de fond.
Pour adhérer à ce qui resterait le point majeur de la réforme, c'est à dire cotiser plus, c'est une politique d'intéressement qu'il va falloir mettre en œuvre.

Quand les gens se sentent bien dans leur activité, ils envisagent plus facilement de p…

Il est interdit d'interdire ?

Une série d'apéros géants sont donc annulés ce weekend suite à la mort de Brice, 21 ans. Il a fait une chute de 6 m d'un pont, il avait 2.4 g d'alcool dans le sang. Des arrêtés sont donc pris par les maires et les préfets concernés par ce type de rassemblements, pour interdire ces "apéros géants", qui sont de toute façon illégaux.

Effectivement, le ministère de l'Intérieur, qui a annoncé vendredi une réunion d'urgence sur le sujet la semaine prochaine, rappelle que "Toutes les manifestations sur la voie publique doivent faire l'objet d'une déclaration préalable". On pourrait ajouter que l'ivresse et la consommation d'alcool sur la voie publique sont interdites.

Au moment où l'on se demande si il faut une loi sur le port du voile intégral, on se rappelle qu'il est interdit de se promener nu sur la voie publique, comme il nous est obligatoire d'être identifié par notre carte d'identité lorsque nous faisons un acte d…

Le dossier des retraites déterminant pour eux

Il va falloir nous surprendre : Avec des simulations du conseil des retraites qui avancent que même 45 ans de cotisations ne suffisent pas à équilibrer le système au delà de 2030, il va falloir innover et jouer sur d'autres leviers que les traditionnels durée de cotisation, âge légal ou niveau des pensions. Nicolas Sarkozy et Martine Aubry sont attendus sur ce dossier qui pourrait sceller définitivement l'impopularité de l'un, et une mise en avant de l'autre.

Nicolas Sarkozy :

Les seniors sont le cœur de l'électorat de la majorité. Ils sont aujourd'hui la clef d'une popularité en baisse dûe à un mécontentement grandissant chez ces populations. Le niveau des pensions de retraites arrive au premier rang des motifs de mécontentement des personnes âgées. Il y a des déçus, c'est normal, les promesses n'ont pas été tenues.

"J’augmenterai de 25 % le minimum vieillesse, je revaloriserai les petites retraites et les pensions de reversion pour que ces r…

L'Europe veut contrôler les budgets nationaux

J'ai lu ce billet de Mathieu ce matin, qui m'a permis de prendre connaissance d'une proposition de la commission Européenne qui pourrait bien révolutionner le fonctionnement même de ses pays membres. Après la mise place d'une gouvernance économique de la dette, une Europe Fédérale pourrait voir le jour.

Je m'explique, Mathieu rebondit sur cette idée de la commission Européenne de contrôler les budgets nationaux. Cette idée fait bondir les Eurosceptiques (Mathieu n'en est pas un), cela consisterait suite à la crise budgétaire que traverse les pays membres de la Zone Euro à imposer que les projets des budgets nationaux soient soumis chaque année à la commission, et ce avant même d'être soumis aux Parlements de chaque État.

La souveraineté en prend un coup : cette proposition est-elle légitime ? A tord ou a raison, on peut comprendre qu'une institution qui se porte garante d'éventuelles perte de ses pays membres, puisse avoir un droit de regard sur les …

Sommet social Vs 750 Milliards d'euros

Des milliards comme si il en pleuvait, je me demande bien à quoi sert cet argent ? La dette pour payer la dette, des plans de relance, des aides d'urgences ? En tout cas chez nous les Français n'en voient pas la couleur de ce pognon !

En deux jours les infos politiques du moment furent la création d'un fond Européen de 750 milliards, et le sommet social à l'Élysée.
Résultat, on se dit à tord ou à raison, même si on nous explique que ces sommes sont des garanties financières, que les pays membres de la zone Euro ont le soutien financier de Bruxelles pour soutenir les peuples en difficultés. Il n'en est rien !

Et Sarkozy sans vergogne d'annoncer dans le même temps la fin des aides exceptionnelles aux ménages. Mais ils n'admettent toujours pas de plan de rigueur ! Et pourtant ! Fini les coups de pouces qui avaient pris la forme d'une prime exceptionnelle de 150 euros pour trois millions de foyers modestes, fini le non-paiement des deux acomptes …

L'Europe plus solidaire ?

La solidarité par l'endettement. En deux mots voilà comment est présenté le plan Sarkozy-Merkel, qui a pour but de "décourager" la spéculation pour rassurer les marchés, par la création d'un fond Européen d'assistance financière à des pays qui auraient des difficultés.

Nous nous interrogions hier sur d'éventuelles sanctions à donner aux spéculateurs et sur cette irresponsabilité de nos dirigeants de ne pas réguler les marchés, oubliez tout cela il est question aujourd'hui de rassurer tout ce petit monde simplement en leur signifiant que la zone Euro peut encore dégager des crédits.

750 Milliards d'euros ! Je m'étais rendu compte ici que le FMI n'avait pas la capacité de répondre seul aux besoins des pays en difficulté (son budget d'emprunt est de l'ordre de 150 milliards). Les pays de la zone Euro s'étant déjà largement endetté depuis deux ans en divers plans de relance de leurs économies, et plans de soutien aux pays le…

Sanctionnons les spéculateurs !

"Que ce soit des banques françaises, que ce soit des banques étrangères qui opèrent à Paris, que ce soit des fonds à Paris, à Berlin, à Londres, peu m'importe, dès que j'aurai, par tous moyens, des comportements de marché anormaux, il y aura enquête et sanctions."

C'est le président du gendarme boursier (AMF), Jean-Pierre Jouyet, qui tenait ces propos et il était temps ! Rendez vous compte de la situation, c'est un comble, l'Europe est soumise à la spéculation des marchés financiers, un an après avoir été soutenue par elle à coups de milliards.

Après la Grèce, nous avons eu cette semaine des attaques spéculatives sur les notes attribuées à la capacité de remboursement de l'Espagne, du Portugal et de l'Italie. Le but, augmenter les taux d'intérêts des emprunts à un moment où ces pays ont recours à ces emprunts.

Presque deux ans après :

Cette situation pouvait-elle être prévue ? Certainement ! Et nos dirigeants se rendent coupables de ne pas av…

Fillon Vs Strauss-Kahn : les candidats de la rigueur

J'avais déjà l'intention de faire un billet sur une opposition possible de Mr Fillon contre Mr Strauss-Kahn pour le deuxième tour de la Présidentielle de 2012, et un commentaire lu chez PMA m'a définitivement convaincu de le faire.

C'est en fait Henri, un collègue de travail qui a émis cette éventualité que Fillon pourrait être le candidat de l'Ump à la place de N.Sarkozy.
Son raisonnement est bon, il pense qu'au vu du triste bilan et de l'impopularité maintenant chronique du Président, qu'il pourrait laisser place à celui qui connait les dossiers. Il pourrait ainsi vendre au mieux un plan de rigueur devenu incontournable, même si il s'en défend encore aujourd'hui.

Si je parle du billet de Nicolas (celui de PMA), c'est qu'un échange entre lui et Falcon Hill (blogueur de droite) est très intéressant pour envisager quel pourrait être le candidat de la gauche. Pour résumer Nicolas rappelle la nécessité pour la gauche de dénoncer systématiqueme…

Et qui prête au FMI ?

Après la Grèce , l'Espagne pourrait subir une nouvelle dégradation de la note de sa dette, ce qui inquiéterait les marchés financiers, et pourrait avoir pour conséquence une nouvelle chute de la bourse (c'est déjà en cours) et une nouvelle dévaluation de l'Euro. Ce pays aurait donc recours lui aussi au FMI.

Voilà comment sont présentées les choses. Parce que les journalistes se font les relais de la bonne parole de nos économistes en herbe, qui, découvrant des conséquences de crise jamais connues jusqu'alors, improvisent des solutions de sauvetage à coup de milliards d'euros.
Après la Grèce, c'est donc l'Espagne qui d'après une rumeur persistante aurait besoin de 280 Milliards de d'euros.

Et là de m'interroger sur les sources de financement du FMI : comment fonctionne cette institution ?
C'est assez simple à comprendre. Il y a en fait une souscription dont s'acquitte les pays membres du FMI, et qui représente la principale source de financem…

Grève générale le 15 Juin. On a failli attendre ! Merci FO.

Un simple billet pour vous dire ma satisfaction de voir s'organiser une grève interprofessionnelle (public+privé) contre ce projet d'allongement de la durée de cotisation, voire du recul du droit à la retraite à 60 ans.

Cela vient de FO et cela ne m'étonne pas. Déjà cette organisation syndicale s'était exprimée contre les effets néfastes d'une recherche continuelle d'un consensus mou au sein d'une intersyndicale à bout de souffle. (Peu m'importe, je suis sûr que la CGT suivra)

Je n'ai pas eu beaucoup de temps à moi en ce début de semaine, mais je m'accroche et espère bien être plus présent. Aussi puisqu'on ne peut rattraper le temps perdu à ne pas bloguer, voici quelques liens que j'ai sélectionné.

Pourquoi pas commencer par cette belle initiative d'un rassemblement festif pour la défense des services publics. C'est chez Dpp. J'aime bien sa présentation du contexte. Pour résumer :
"Sarkozy applique les dogmes de l'idéolo…

1er Mai, 10 Mai, et puis ?

Donc le prochain sommet social organisé par le chef de l'état aura lieu le 10 Mai prochain.
Il succède au sommet social du 15 Février où une rencontre avec les partenaires sociaux avait permis au gouvernement de poser les bases d'un agenda social pour 2010.

L'annonce d'une concertation sur les retraites fût la principale information de cette rencontre d'avec les partenaires sociaux. La question d'un accord sur le partage des plus-values dans l’entreprise avait été évoquée, avec l'objectif d'aboutir, on attend toujours !
Le dossier de l'emploi avait été renvoyé à l'organisation d'une autre réunion qui aurait dû se dérouler en Avril...

Alors que fait ce gouvernement sur les questions de l'emploi et des salaires ? Dans une adresse commune en vue de ce sommet et des manifestations du 1er mai, les syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa ont affirmé que "la sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et …