Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2010

Rapport de force sur les retraites

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, assure que le gouvernement ne sera "pas au bout de ses peines s'il persiste après le 7 septembre". Il affirme que les organisations syndicales sont "soudées par (leur) opposition claire à l'abandon du droit au départ à la retraite à 60 ans".
Dès lors nous pouvons nous demander quelle stratégie sera adoptée pour faire plier un gouvernement déjà vacillant.

Si on prédit souvent une rentrée sociale mouvementée, rarement celle-ci se déroule si tôt. Rarement l'appel à la grève se fait avant les vacances. Là, tout les ingrédients sont réunis pour faire de ce conflit, un évènement majeur.
Et le number one de la CGT a prévenu que cette fois les syndicats représentatifs se réuniront dès le 8 Septembre pour définir la marche à suivre.

J'ai apprécié la position de Jean Claude Mailly, digne représentant de Force ouvrière (FO). Je suppose que cela fait partie de la stratégie commune à tous les syndicats, de faire …

Eric Woerth doit démissionner !

Eric Woerth sera t-il jugé ? Celui qui va dans quelques jours parler devant les micros et s'adresser à toute la nation pour demander à chacun de se serrer un peu plus la ceinture, de travailler plus longtemps, sera t-il assez crédible pour le faire ? Avec l'information du JDD de ce week-end, un tournant judiciaire semble s'opérer, mais il n'en est rien.

C'est à la demande de Corinne Lepage, et suite à un courrier du 11 Août, que la Cour de Justice de la République pourrait être saisie.
La députée Européenne s'est adressée au procureur général près la cour de cassation, Jean-Louis Nadal, qui envisage donc de saisir la cour de Justice de la République (CJR), concernant des infractions présumées de prise illégale d’intérêts et de favoritisme de l’ancien ministre du Budget.

L'avocat d'Eric Woerth s'est empressé de rappeler à la presse que, pour inquiéter juridiquement un ministre en fonction, il fallait qu'une faute pénale soit identifiée.

Les choses p…

Envie d'Aubry ?

Si le discours de clôture de Martine Aubry des université d'été du PS était attendu, certains comme Xavier Bertrand n'ont pas patienté pour qualifier "le PS d'une entreprise de démolition permanente". Si Nicolas (le blogueur) a craint que ce discours ne tourne qu'autour de la sécurité, la prestation de Martine Aubry a surtout permis d'en savoir plus sur la stratégie du PS, sorte de préface à la campagne de 2012.

Elle s'est adressée aux Français, rappelant le contexte de tension sociale du moment, elle a insisté sur le fait que les socialistes ont leurs propositions, qu'ils seraient au coté des salariés dans la lutte contre le projet de réforme des retraites gouvernemental pour porter leurs contre-propositions.

Elle a parlé d'un automne difficile, parlant cette fois d'insécurité. Elle a fustigé l'inefficacité de la droite en la matière depuis dix ans. "Personne n'est dupe... le but de tenter de masquer vos propres échecs... Voilà…

Aubry VS Marine Le Pen

Je rebondis sur l'excellent billet de SupeNo relayé par Juan de Sarkofrance, qui envisage que Nicolas Sarkozy puisse être battu en 2012, et dès le premier tour.

Ce n'est que de la politique fiction, mais cette hypothèse me parait aujourd'hui aussi intéressante que les autres.
Aurons-nous une multitude de candidatures à gauche ? Y aura-t-il un seul candidat UMP ? François Bayrou sera t-il plébiscité comme en 2007 ? Le Front National fera t-il un bon score avec la candidate Marine le Pen ?

Autant dire que c'est le grand flou à quelques 21 mois du scrutin. Mais puisque les sondages en parlent, que les blogueurs en parlent, pourquoi ne pas faire un petit pronostic.

Partant du principe que le PS arriverait à dégager son candidat, sans trop de dégâts cette fois, en désignant naturellement leur premier secrétaire en la personne d'Aubry, qu'il y ait candidature à droite de De Villepin et Bayrou, j'imagine possible dans le cadre de ce scrutin uninominal direct une disqu…

Discours d'unitude de Ségolène Royal

Dans un discours d'ouverture de la 18ème université d'été du PS à la Rochelle, Ségolène Royal est apparue très offensive, mais très peu applaudie. On constate là son manque de popularité même (surtout) au sein de son parti.

Il est vrai que nous avons été habitués depuis quelques temps à ne plus l'entendre. La conquête de l'opinion par le silence étant payante pour Dominique Strauss Kahn, et puisqu'elle portait en elle la défaite de 2007, un retrait de la vie politique au niveau national s'imposa pour l'ancienne candidate à la Présidentielle.

Si lors des dernières réunions du PS à la Rochelle, elle fît acte de présence que très ponctuellement, on peut comprendre qu'au vu des évènements de Reims, elle ne souhaita pas représenter les divisions de son parti au risque de se faire huer par les militants Aubryste gagnants de l'élection du premier secrétaire. Tout ceci faisant partie maintenant d'un passé assez lointain, j'imagine qu'elle est cet…

Les français s'en foutent ?

Martine Aubry qui s'exprimait hier en ce début d'université d'été du PS est apparue offensive.

Elle ne s'était volontairement pas exprimée, jouant certainement la stratégie de l'analyse faite avec le recul, nécessaire pour apprécier au mieux la situation.

S'exprimant donc sur les quelques semaines écoulées, les mots tombent, comme autant de flèches atteignant leurs cibles, cinglants de vérité.

"Un été de honte, la France a été abimée, elle a été salie"

Je crois que son intervention aurait été réussie, juste, si elle s'était arrêté là. Mais répondant à la demande des journalistes qui l'invitaient à s'exprimer sur sa possible candidature à la Présidentielle, elle a répondu que "les français s'en foutent".

Il est vrai qu'elle avait déjà annoncé qu'elle le dirait avant 2011, que nous le saurions donc avant la fin de l'année, mais pourquoi prétendre que les français s'en foutent ? !

Je crois au contraire que c'est un…

- de 25 ans et en galère

Je suis tombé sur un article qui m'a rappelé un échange que j'ai eu il y a quelques temps avec un collègue de travail.

C'est un condensé de témoignages de jeunes de moins de 25 ans ayant fini leurs études, ne pouvant prétendre au RSA, confiant leurs craintes, leurs difficultés.

Le titre : "Les études sont finies, la galère commence"

Mon collègue de travail pense lui qu'à cet âge, on peut bien galérer un peu...

Qu'il se rassure, c'est le cas pour beaucoup d'entre eux ! Même avec un RSA qui au 1er Septembre est applicable également pour les moins de 25 ans. Pour avoir droit à une indemnisation il faudra justifier de deux années d'activités à taux plein dans les trois dernières années.

Le RSA, c'est 460 euros pour un célibataire. Allez imaginons que notre jeune y ait droit, et même qu'il soit en couple avec deux enfants, ou même qu'il travaille au Smic. Il a donc maximum 1055 euros net.

Notre ancien (oui je ne vous ai pas dit, mon collègue …

Etonnant !

Alors que je profitais des quelques derniers moment de farniente en cette après midi très ensoleillée, je lisais le billet d'Homer.

Il m'a invité à utiliser un logiciel en ligne qui permet d'une manière aléatoire de créer la couverture d'un roman à partir du nom et du prénom de l'auteur que vous pourriez être.

J'ai essayé celui de notre cher Président et voilà ce que cela a donné. Étonnant non ?

Simple hasard, et comme dirait corto 74, cela ne s'invente pas.

Si cela vous amuse Messieurs, Dame, je vous invite à essayer. Captainhaka, Christie, Nicolas, DPP, Melcalex.

Demain, je reviens à un billet plus sérieux :)

On s'en souviendra de Septembre 2010 !

La rentrée politique de 2009 fût assez calme pour Nicolas Sarkozy et son gouvernement, cette année sera assurément différente.

Si l'année dernière nous nous focalisions sur le projet de loi Hadopi 2, la réélection de Manuel Barroso ou le sommet du G20 à Pittsburgh, il n'y eu pas de mouvements de protestation majeurs.

Mais avec la réforme des retraites, Nicolas Sarkozy s'attaque à la mère des réformes, celle qui concerne toutes les générations, de tous les secteurs d'activité, jeunes et moins jeunes.

Une telle réforme devrait se faire avec l'assortiment d'une majorité de la population ; le Président et le ministre en charge de cette réforme devraient être en capacité de convaincre. Mais est-ce vraiment envisageable au vu du contexte aujourd'hui ?

Nicolas Sarkozy est 10 points moins populaire qu'en Septembre dernier et son ministre du travail n'est plus du tout crédible au vu des affaires dans lesquelles il est empêtré. Le virage sécuritaire, véritable c…

Et le suffrage universel uninominal direct ?

Comment croire qu'Eva Joly ou même qu'un quelconque autre candidat d'Europe écologie puisse gagner la Présidentielle ?

Les universités d'été se terminent pour ce jeune parti écologique qui, n'ayant pas encore réussi complétement à se rassembler en interne, envisage de tester son aura au niveau des élections nationales. Mais cette prétention à s'imaginer conquérant du premier tour de ce scrutin n'est -elle pas destructrice pour toute la gauche ?

En sommes nous encore là ? Allons nous revivre les scénarios de 2002 et 2007 où l'on vit une droite écraser une gauche trop diverse et si peu rassemblée quand il s'agissait d'élire un représentant en leur sein ?

Parce que n'oublions pas l'essentiel ! Le scrutin de la Présidentielle est un affrontement entre deux personnes ; ce scrutin se déroule au suffrage universel uninominal direct.
Ce qui veut dire que si un candidat obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (la moitié de ces suffrages pl…

Blog en pause pour une durée indéterminée

Avec modération des commentaires.

Mr Rupture voulait réformer le capitalisme

Vous en rêviez, Sarko ne l'a pas fait, nous avons vécu la pire crise financière qui nous aura montré les pires travers du système capitaliste financier, mais rien ne change !

Pourquoi ? Parce que celui qui clamait haut et fort qu'il voulait réformer le capitalisme financier, n'est pas prêt à prendre un début de décision. Un certain Montebourg disait de Sarkozy qu'il était à ranger au rang des incapables : sur bien des points, il n'a peut être pas tord.

Alors que je lisais un article de challenge.fr, sur les derniers rebondissement des déboires judiciaires de la banque Américaine Goldman Sachs à l'origine de la crise des subprimes, l'annonce de Pierre Lelouche tombait, selon laquelle la France ne souhaitait pas d'un impôt européen commun aux pays membres.

Mr Lelouche, secrétaire d'Etat aux affaires Européennes, nous explique que ce n'est pas le moment de créer un impôt supplémentaire (ça dépend pour qui). Il est question selon le projet du commissai…

Viol des principes républicains

Nous sommes dans la surenchère quand nous abordons le thème de l'insécurité. La violence c'est aussi la guerre des mots, mais pas seulement.

C'est ce qu'a voulu Nicolas Sarkozy en tentant une diversion, en allumant les contre feux nécessaires pour faire oublier qu'ils sont, lui et son ministre du travail, englués dans des affaires scandaleuses.

Si on souhaite que la gauche sache s'opposer sur tous les thèmes de campagne qui permettront au candidat à la présidentielle de gagner en 2012, l'expression de Pierre Moscovici va en ce sens ce matin.

Si les mots sont forts, la joute verbale répondant aux dérives des Lefebvre et autres chargés en communication de l'UMP Sarkoziste, les propositions le sont aussi.

Moscovici qui s'exprimait ce matin sur RTL concède que les socialistes sont «réputés moins à l’aise que la droite sur le terrain de la sécurité» ; il assure qu’ils doivent tout faire pour «montrer que l’on est plus républicains et plus efficaces que Ni…

Report sine die de la réforme des retraites

Allons bon, il est l'heure de se réveiller. Certains appellent les médias à prendre un peu de recul pour mieux apprécier la situation. Rien ne presse, l'affaire Woerth-Bettencourt-Sarkozy ayant débuté en ce début d'été, les contre feux sur les mesures sécuritaires n'auront quepeu d'effet quand il sera venu le temps d'en découdre à la rentrée.

Rendez-vous pris le 7 Septembre, dans moins d'un mois quand le projet de réforme sur les retraites sera examiné à l'assemblée. Les organisations syndicales ayant décidé collectivement que le projet n'était pas acceptable en l'état, elles appelleront en cette rentrée le ministre Woerth, en perte totale de crédibilité et en charge de cette réforme, à revoir ses propositions.

Autant dire que Nicolas Sarkozy aura beau claironner qu'il a été élu pour réformer le pays, l'argument étant usé jusqu'à la corde, les salariés seront mobilisés pour défendre leurs acquis.

Le report de la réforme est-il envisagea…

La sécurité : Une histoire de posture

Jacquo, Nico, Ségo...

Il y a ce point en commun entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy : être incapable de faire ce pour quoi ils ont été élus. L'un s'est rendu coupable d'un accroissement du fossé social qu'il voulait combler. L'autre n'a pas su enrichir ceux à qui il avait promis qu'en travaillant plus, ils gagneraient plus. Dans les deux cas, ces promesses fortes furent leurs principaux thèmes de campagne, et les principales sources de désillusion pour les électeurs qui y avaient cru. Ségolène Royal aurait-elle respecté son programme électoral, nous le saurons peut être jamais.

Mais si les électeurs sont habitués aux promesses de campagne non-tenues, ils avaient, avec Mr Chirac, l'image d'un respect pour les populations concernées par l'échec de ses politiques, qu'ils n'ont plus aujourd'hui avec Nicolas Sarkozy. Et on peut décemment penser que si la socialiste avait été élue, le pays n'aurait pas été secoué par ces campagnes n…

Woerth - Conflit d'intérêt encore ?

C'est en lisant cet article que je me dis que Mr Woerth n'en a pas fini avec les conflits d'intérêts et autres affaires qui le concerneraient. Cela reste à vérifier, mais il est bien possible que le directeur de cabinet de Mr Woerth soit également soupçonné de conflit d'intérêt, incriminant de fait le ministre indirectement.

La loi sur les paris en ligne votée peu avant juin pour permettre les paris sur la coupe du monde de football a donc été échafaudée avec la participation du directeur du cabinet de Mr Woerth, Sebastien Proto.

On savait déjà que Florence Woerth, en plus d'être à la charge des affaires de Lilianne Bettencourt, avait investit également dans une écurie hippique. On se rend compte après le vote de cette loi qui n'a pas plus fait réagir les médias que cela, qu'il y avait bien des intérêts directement liés au couple Woerth.

"Un bien petit monde"

Sebastien Proto "l'un des principaux artisans de l'élaboration du projet de loi …

La déchéance de qui ? De Quoi ?

[Rajout au billet précédent] : Contrairement à ce qui peut se dire dans certains blogs, il faut continuer à dénoncer les méthodes de Sarkozy, laisser à penser que dénoncer ne suffit plus et qu'il faut avant tout à la gauche proposer des alternatives comme si elle n'en proposait pas, est ridicule.

Ce n'est pas parce que la gauche propose moins de solutions répressives, qu'elle ne gère pas le thème de la sécurité. L'alternative est justement d'aborder le problème par des politiques économiques et sociales.

Aussi, avant de se demander ce que proposerait la gauche, il faut déjà analyser la dérive, la dureté, la gravité des propos de nos dirigeants aux responsabilités.

Ainsi je rejoins totalement les propos de Martine Aubry : "Les dernières déclarations du Ministre de l'Intérieur et de sa majorité après celles du Président de la République à Grenoble (...) marquent un pas de plus dans l'outrance verbale et une dérive antirépublicaine qui abîme la Franc…