Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2010

2010 c'est déjà fini ?

Comme Le Faucon, Jegoun, Disp ou Gaël, il est intéressant de s'arrêter en un billet, sur les 15 billets les plus lus cette année 2010 sur ce blog.
Cette chaine va me permettre de répondre à une autre chaine de la blogosphère où l'on m'invite à distribuer les Nicolas d'Or pour cette même année.

Cette dernière se résume en la distribution de trophées virtuels aux personnalités qui auront marqué l'actualité politique cette année 2010.

Mais commençons par les 15 billets les plus lus sur ce blog, ce qui me permettra de mieux répondre à la suite.

Les quatre premiers billets les plus lus concernent la réforme des retraites. Deux sur les enjeux, ce qu'on nous aura caché sur cette réforme, ce que nous n'en disions pas. Un sur les violences anti-grèves, le dernier un appel à la blogosphère pour écrire un maximum de billets sur le sujet.

C'est ce qui se fît avec beaucoup plus de débats possibles ici sur le net, qu'il n'y en eut réellement entre les partenaires …

2011 - Nos politiques à la croisée des chemins

On me dit dans l'oreillette que mes deux derniers billets de l'année 2010 sont très pessimistes, que la situation économique et sociale pourrait même s'améliorer en 2011 contre toute attente.

Alors j'espère que vous avez raison. Mais à la lecture du dernier billet de Juan, je me dis qu'il y a beaucoup à faire. Sur le blog Sarkofrance, il est question aujourd'hui de rappeler la réalité de la précarité en France.
1/3 des salariés français gagnent moins que le smic, 50% des Français vivent avec moins de 19 000 euros par an, 5 millions de Français en famille mono-parentale vivent avec 15 500 euros de revenus moyens, la pauvreté concerne 12,9% de la population, 5 millions de français sont sans complémentaire santé.

Avec BA et Denis, nous nous interrogions sur notre capacité à financer des politiques publiques. Le réveil est difficile, quand les états sont déjà fortement intervenus pour répondre aux premières conséquences de la crise, il nous faudrait aujourd'hui e…

2011 - Le pire scénario

J'écrivais ce matin qu'en 2010, nous avions loupé le train de la reprise économique, mais que nous n'avions pas perdu le chemin de l'endettement. En 2011, cela pourrait se traduire, après un premier semestre faible en inflation, à un début de déflation dans la seconde partie de l'année.

Le pire scénario pourrait être, de l'avis de certains économistes, celui d'une baisse générale des prix sauf des matières premières, des salaires, de l'activité.
Comme le rappelle Mathieu Plane, économiste à l'OFCE, nous ne sommes pas dans une situation d'inflation au sens propre du terme. «L'inflation signifie qu'il y a une augmentation des prix mais aussi de la production, des salaires, du pouvoir d'achat et une forte croissance. Or, aujourd'hui, nous sommes seulement face à une hausse de certains prix, sans hausse des salaires»

Les indices INSSE, d'inflation par exemple, prennent en compte l'achat d'un véhicule neuf dont le prix a …

2010 - Génuflexion au tout marché

La fin de l'année est déjà là, il est temps de faire un bilan sur une année particulière et d'envisager la suite à notre histoire.

Pour mieux appréhender l'année 2010, il faut revenir au contexte économique et social de la fin 2009.

L'idée de N.Sarkozy fût donc d'investir dans l'économie en permettant aux acteurs économiques d'emprunter pour les uns, ou d'être soutenus par des mesures d'adaptation à la crise pour les autres. Cela s'est traduit par le financement de politiques publiques de type chômage partiel (création de l'Apld), grand emprunt, bonus écologique, prime à la casse, et autres avantages de défiscalisation, d'exonération de charges sociales aux entreprises.

Une année noire où le choix d'une relance par l'investissement a nettement prévalu à des politiques de relance par la consommation, où évolution des salaires, pouvoir d'achat et croissance économique ont été très faibles, quand la puissance publique annonçait fai…

Je voulais vous dire...

... que je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.

Que ce Noël soit joyeux pour chacun serait déjà une bonne chose, mais la réalité est plus triste.
Il y a par exemple ces 200 000 personnes sans domicile fixe pour qui le jour de Noël ne changera pas grand chose.

Nos responsables politiques diront que la prime de Noël a été reconduite, j'ai envie de dire que cette prime qui a le mérite de répondre à une certaine précarité, ne permet toutefois d'arrondir les angles que très ponctuellement, pour des gens au RSA-RMI ou à l'API en dessous du seuil de pauvreté. Qu'en est-il des autres ? Rien.

Je pense aux revenus modestes qui se généralisent en France, et qui ne permettent même plus à certains de se réunir en famille dans la dignité. Aux enfants qui n'auront qu'un cadeau très modeste, quand depuis plus d'un mois la société de consommation leur déballe toutes les dernières tendances en matière de jouet.

Alors peut être que pour beaucoup, ils pourront s'é…

Démission !! Brice Hortefeux troisième délit !

"Ce n'est pas un dérapage, c'est un délit."

Ces propos sont ceux d'un élu d'Europe écologie qui a porté plainte contre le ministre de l'intérieur. C'est une plainte qui arrive après déjà deux condamnations par la justice. La première pour propos racial, la seconde pour atteinte à la présomption d'innocence.

Cette dernière affaire concerne l'intervention de Brice Hortefeux quand sept policiers sont jugés coupables pour avoir faussement accusé un automobiliste d'avoir renversé l'un d'eux. Quand le 10 Décembre il commente la condamnation du tribunal correctionnel de Bobigny, le ministre va au delà des prérogatives de sa fonction, il outrepasse ses droits, il est d'ailleurs recadré par le ministre de la Justice.

Sachant que les policiers ont fait appel, on peut considérer ceci comme étant un délit d'entrave, puisque cela exerce des pressions sur le jugement à venir en appel.

Il va donc y avoir une enquête, dès lors et avant même la…

Si si, relance par la consommation

Si il y a bien un combat à mener pour une organisation syndicale, répétitif chaque année, et si injuste en terme de résultat, c'est celui des augmentations de salaires. Si 64% des français n'ont pas vu leurs salaires augmenter depuis deux ans, 40% depuis 5 ans ! Il y a des annonces de campagne qui laissent à penser que celles et ceux qui s'empareront de ces sujets auront répondu à bien des attentes.

Le Président du Pouvoir d'achat en la personne de N.Sarkozy a échoué. Celui qui voulait faire travailler plus pour gagner plus, a dû, dans la précipitation des mesures à prendre face à la crise, renforcer les mesures de chômage partiel. Quel désaveu affligeant ! Ceux qui nous ont expliqué que le temps de travail n'était pas un gâteau qu'on pouvait partager, s'imaginant pouvoir le faire grossir grâce à des lois de défiscalisation des heures supplémentaires, ont dû ramasser les miettes du dit "gâteau". Et pourtant, le PIB progresse, les dividendes et supe…

Froid ? Va falloir s'y habituer !

On se questionne sur le réchauffement climatique quand dans notre toute petite région du monde nous vivons un hiver plutôt rude. L'Europe de l'Ouest vit une situation qui n'est pas représentative, mais qui pourrait se répéter dans le temps.

Alors que les écolos se rassurent, les décisions prises, et surtout celles non-prises à Copenhague, à Cancun dernièrement ne changeraient rien à la donne. Nous sommes ici dans un processus qui semble enclenché et que rien ne peut arrêter.

Je ne vais pas partir dans un billet long en explications mais tenter de vous résumer par ce petit paragraphe la situation.
En gros le froid des uns fait le chaud des autres. Le Pacifique tropical vit depuis trois mois une forte Niña - un refroidissement temporaire de ses eaux de surface - A l’inverse, l’Atlantique tropical est très fortement dans le chaud depuis plus de sept mois.
Et puisque la météorologie est une science encore très inexacte au vu de la complexité des phénomènes, les modèles des un…

Salauds d'ouvriers, salauds de candidats !

Classement Décembre 2010Décembre 2010 (*) (%)Ecart/Novembre 2010Nom des personnalités182(–)Nicolas Hulot277+5Dominique Strauss-Kahn372–1Jacques Chirac468+2Jack Lang567+7Jean-Louis Borloo666+2Bertrand Delanoë764–2Rama Yade860+3Michèle Alliot-Marie959+3Martine Aubry1058=Christine Lagarde1155–3François Fillon1254+9Eva Joly1354–2Alain Juppé1453+5François Bayrou1550–3Jean-François Copé1650–3François Hollande1750=Olivier Besancenot1849+1Jean-Pierre Raffarin1948–1José Bové2048+2Rachida Dati2146+2Valérie Pécresse2246–3Xavier Bertrand2346+5Laurent Fabius2446–2Dominique de Villepin2544+3Daniel Cohn-Bendit2642=Hervé Morin2742–5François Baroin2840+1Nathalie Kosciusko-Morizet2940+6Luc Chatel30404Roselyne Bachelot3140+1Ségolène Royal3238+1Manuel Valls3336+8Chantal Jouanno3436+1Eric Besson3536+1Nicolas Sarkozy3635+2Benoît Hamon3733–2Cécile Duflot3833(–)Pierre Moscovici3933–4Brice Hortefeux4033+6Marine Le Pen4132+4Bruno Le Maire4232+2Arnaud Montebourg4332–3…

L'Europe, c'est aussi ça !

On reproche beaucoup de choses à la construction Européenne et souvent à juste raison. Mais il y a du bon aussi ; vont être débloqués pour les victimes de la tempête Xynthia 35.6 millions d'euros.

Le fond de solidarité de l'union Européenne (FSUE) exprime sa solidarité envers la population d’un État membre victime d’une catastrophe naturelle majeure. Ce Fonds dispose d’un budget annuel d’un milliard d’euros.

Parce que le plus important dans ces catastrophes naturelles est qu'elles ne se renouvellent pas. Il est nécessaire pour beaucoup de communes de construire des infrastructures (coûteuses) pour empêcher l'avancement de la mer.

Ce sont donc ici 35 millions d'euros d'aides Européennes à ajouter aux 3 millions d'aides annoncées par Nicolas Sarkozy au lendemain de la catastrophe, aux 500 000 euros d'aides directes aux plus démunis du conseil général de Vendée, aux 7.5 millions de subventions exceptionnelles pour un plan global de défense contre la mer.

C…

Combien jugez vous devoir être augmenté en 2011 ?

Quand on est salarié d'une entreprise, on souhaite que celle-ci soit rentable pour garantir l'emploi, et qu'elle soit assez dynamique pour dégager des profits.
Parce qu'il n'y a pas d'emploi, ni d'évolution de la profitabilité, sans la production de richesses par les salariés de cette entreprise, il est juste que la valorisation salariale récompense l'investissement professionnel de chacun.

Dans ces temps troubles où les dérapages incontrôlés du capitalisme financier ont des conséquences sur l'économie réelle, les sacrifices sont souvent réclamés aux mêmes. Il est aujourd'hui urgent et juste socialement que l'économie soit relancée aussi par la consommation. Le pouvoir d'achat des Français doit être réhabilité.

Parce que pour beaucoup les augmentations de salaires ont été proches de zéro, alors même que nous finissons l'année avec une inflation moyenne à 1.6%, les entreprises doivent faire l'effort de proposer quand elles le peuvent…

C'est mal barré pour 2012

Si l'on prend en compte le paysage politique d'aujourd'hui, et le mode de scrutin de la Présidentielle, on peut dire que Nicolas Sarkozy peut être réélu. Si beaucoup de candidats peuvent réunir 12 à 20% des votes nécessaires pour se qualifier, seuls deux candidats s'affronteront entre les deux tours, et aucun élément ne permet d'envisager plus sérieusement un scénario par rapport à un autre.
Alors je me demande au sein de la blogosphère à gauche qui, des blogs cités ci-dessous, appelleront à voter utile dès le premier tour ? Quels seront les blogs qui choisiront de soutenir cette démarche, et à quel prix ?

Je sais, je mets les pieds dans le plat. Ma question est dérangeante, beaucoup me diront que les programmes de campagne doivent être confrontés, avant un tel choix. Mais ne voyez vous pas vers quoi nous tendons ? Ici les triangulaires ne sont pas possibles, seuls les deux meilleurs résultats feront s'affronter les seuls deux candidats restants. Que penser du vo…

Négociations obligatoires à l'entreprise : repères revendicatifs

1-Égalité femmes/hommes

2-Temps de travail3-Emploi
4-Salaires

Wikio

La Pénibilité par accord d'entreprise en attendant mieux.

Il y a des sujets qui parlent d'une pénibilité bien plus proche de la définition même de ce mot, plus que quelques 10 cm de neige en île de France. Même si il est important de rappeler que les politiques libérales d'une Rgpp et la privatisation rampante des entreprises d'exploitation des structures autoroutières font partie des causes de cette panade.

La pénibilité comme le définit notre Larousse "qui se fait avec difficulté, fatigue, souffrance", aurait dû être une thématique principale dans la réforme des retraites. Faute de reconnaissance de la pénibilité au travail, ont été évoquées l'incapacité et l'invalidité. Et demeure donc l'urgence, d'apporter une réponse pérenne aux salariés aujourd'hui usés par leur activité professionnelle.

Ce que nous n'avons pas réussi à obtenir pour tous, à cause d' un gouvernement sourd à cette revendication, peut l'être par accord d'entreprise. Encore faut-il que cela soit rendu p…

2012 : séducteur ou gouvernant ?

Un petit billet de politique politicienne aujourd'hui, car il semble bien que la campagne pour les primaires socialistes soit lancée, alors que le paysage politique de la campagne de 2012 se dessine plus précisément, la légitimité des candidats se pose.

Hier, la guerre des dames du PS a débuté. Alors que Ségolène royal avait planifié une sortie terrain en banlieue Parisienne, Martine Aubry effectue une visite surprise à quelques kilomètres de là. S.Royal ironise "la coïncidence est heureuse".
Effectivement, quoi de plus normal dans un contexte de primaires, que les candidats déclarés ou supposés fassent campagne, là n'est pas l'objet de ce billet que de polémiquer sur le calendrier des primaires, mais plutôt sur l'opportunité que certains candidats se déclarent.

Je suis tombé par hasard, hier soir, sur l'intervention d'un invité de l'émission "CE soir (ou jamais!)" que j'ai trouvé assez intéressante. Pour résumé le propos, nous électeur…

Service militaire : une bonne branlée, y a rien de mieux !

Je dois répondre à une chaine lancée par notre ami Romain. Question : devrions nous réhabiliter l'obligation de suivre un service national de l'armée ? Je vous la fait courte (pas le temps).

Ma réponse, un grand oui. Et pour argumenter, je pars de la conclusion de Yahn et Jegoun qui eux regrettent qu'on en soit à se poser cette question, dénonçant légitimement l'échec de l'éducation parentale, l'éducation civique, l'éducation par l'école.

Ils ont raison, il y a bien échec en la matière, mais au lieu d'en dénoncer les causes, d'en décrire la problématique, je préfère envisager des solutions. Et je crois que le thème de l'insécurité et des politiques à mettre en œuvre seront une des priorités exploitées par les candidats voulant se qualifier pour le second tour de la Présidentielle.

Ce n'est pas qu'un certain mimétisme de ce qui a fait la victoire de N.Sarkozy soit une garantie pour 2012, non, c'est surtout que Marine Le Pen sera une …