Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2010

Une gifle à la liberté de la presse

La SNJ-CGT de France télévision va porter plainte pour atteinte à la liberté de la presse. Un journaliste de France 3 aurait été giflé par le service d'ordre de Nicolas Sarkozy lors de sa visite surprise à la Courneuve.

Tout commence quand la Police interpelle un jeune qui aurait insulté le Président, le journaliste reporter s'approche pour filmer la scène. C'est alors que l'un des hommes assujettis à la protection du chef de l'état s'approche etgifle le journaliste.

D'après lui "C'était on tape avant et on discute après". Le but était avant tout d'empêcher le journaliste de filmer la scène.

Car, il ne faut pas oublier que le jeune qui a été interpellé a été sévèrement amoché, a reçu des coups au visage après avoir été plaqué au sol par la police.

Il apparait en fait que l'on a souhaité empêcher un journaliste de filmer un dérapage de plus de la Police.

Tout cela reste à confirmer, mais on constate une fois de plus que les déplacements de N…

Retraite : Tout remettre en question

La mobilisation est réussie, et contrairement à ce que laisse entendre le gouvernement, ce sont tous les points de la réforme qui peuvent être négociés.

C'est bien sûr le nerf de la guerre, comment motiver la non-signature d'un accord, sur quels points essentiels de la réforme positionnons nous le blocage dans la négociation ? Ce sont les bases des techniques de négociation.

Mr Fillon et Mr Woerth le savent trop bien, et si ils reconnaissent une forte mobilisation, ils communiquent très vite pour faire savoir que le point essentiel est le report de l'âge légal à 62 ans pour signifier aux organisations syndicales quelles sont les limites de la négociation.

Le positionnement des organisations syndicales sur ce point est essentiel. Des décisions seront prises Mardi prochain. Beaucoup d'autres points doivent faire l'objet de négociations comme une meilleure prise en compte de la pénibilité, notamment pour les gens travaillant en horaires postés ou de nuit.

Ce …

La mobilisation ne fait que commencer

Aujourd'hui est une journée d'importance dans la stratégie d'opposition à la réforme des retraites. Il est important qu'à la poursuite du mouvement en Septembre, on puisse dire qu'en Juin lors de l'annonce du projet gouvernemental, la mobilisation fût majeure.

La suite des négociations pour les syndicats en dépend.

Et Bernard Thibault le sait bien, il a fait une déclaration sur les rédactions des principaux médias qui seraient tentées ce jeudi de reléguer la journée de grèves et de manifestations au rang des faits divers. Le pouvoir médiatique céderait aux pressions. Radios et chaines de télévision publique auraient décommandé des invitations faites au secrétaire général de la CGT.

Parce que malgré une propagande gouvernementale qui s'est installée depuis plusieurs mois, agrémentée de spots TV, d'intox en tout genre, la mobilisation s'annonce d'importance.
Le fond de la réforme étant connu, les inquiétudes se concrétisent. Chacun sait maintenant q…

Le 24 juin et les médias : Des pressions ?

Déclaration de Bernard Thibault, Secrétaire général de la Cgt.
Anticipant une journée de mobilisation unitaire pour la défense des retraites qui s’annonce puissante, les avocats du projet de loi gouvernemental multiplient les tentatives pour réduire l’ampleur des protestations à l’expression d’une minorité agissante.
Ainsi, Le Figaro fait sa Une ce matin sur le résultat d’un sondage IFOP pour tenter d’accréditer l’idée que « 58 % des français approuvent la retraite à 62 ans ». Il y aurait un revirement de l’opinion des français puisque toutes les enquêtes ont montré jusqu’à présent une forte majorité en profond désaccord avec la volonté de saborder le droit au départ à la retraite à 60 ans.
A y regarder de plus près, je constate que :

• l’on interroge les français sur le caractère « acceptable » du recul de deux ans de l’âge légal de départ à la retraite et qu’on leur fait dire qu’ils « approuvent les 62 ans »,

• 70 % des retraités jugent « acceptable » une mesure qui ne les affecte pas, t…

Sortir de l'âge du pétrole

On en parle plus ou moins, mais la catastrophe écologique du golfe du Mexique est la pire jamais connue. Nous en parlerons encore longtemps durant des décennies malheureusement, au vu des conséquences majeures sur la faune et la flore. Tirons-nous les enseignements, les leçons de ce désastre ? Cela sert-il au moins à envisager une sortie du tout pétrole ?

Greenpeace a interpellé BP et les entreprises pétrolières réunies hier lors d'un congrès à Londres.

A lire ici.

Ils rappellent aussi que les pays, hommes politiques ont leur part de responsabilités. Les pays dits industrialisés dépensent aujourd’hui environ 100 milliards de dollars chaque année en investissant dans des entreprises des secteurs du pétrole, du gaz et du charbon.
Ces pays doivent réorienter leurs politiques énergétiques de manière plus conséquente et réaffecter ces budgets aux énergies alternatives.

Le secteur automobile enclenche la révolution technologique avec le tout électrique. Chez nous, Renault sort une gamme de…

L'info (la +) nulle du jour : Sarkozy sur les terres de Bayrou

C'est mon ami "Des Pas Perdus" qui m'invite à répondre à cette chaine initiée par "Gauche de combat" à savoir dénicher l'info la plus nulle du jour.

Constat, il n'y a que l'embarras du choix, et peut être que l'autre question sous-jacente est "Pourquoi nous présente t-on l'information d'une manière aussi nulle ?"

Mon exemple est celui-ci, hier Sarkozy visitait dans le cadre de l'inauguration d'un nouveau bâtiment, une usine de Production de moteurs d'hélicoptère.
Cette entreprise est un fleuron de l'aéronautique, et représente en terme d'avenir l'exemple de ce que devrait être le projet industriel français.

Alors que cette entreprise est déjà développée à l'international avec des sites sur tous les continents, les enjeux pour ce bassin d'emploi sont énormes. Garde t-on une capacité importante à produire en France ? Quelle est la répartition de la charge de travail ? Quelle garantie de…

Un énorme 24 Juin en attendant Septembre...

Il devrait donc y avoir des changements, des adaptations, des avancées, nous suggère-t-on... A peine deux jours après l'annonce initiale du projet gouvernemental de réforme du financement des retraites, Nicolas Sarkozy est en manœuvre.

Le but, désamorcer la grève du 24 Juin.

Il aurait demandé Vendredi, à travers un communiqué de l'Élysée : "le président de la République a demandé à Eric Woerth de lui proposer, au plus tard avant le début du débat parlementaire de septembre, les évolutions qui pourraient être envisagées sur tout ou partie de ces différentes questions, dans le respect de l'équilibre général de la réforme"

A quoi bon manifester son mécontentement quand on ne connait pas les tenants et les aboutissants d'une réforme ; je crois déjà les entendre nous expliquer, les Paillé, Lefebvre, et autre portes paroles en tout genre.

N'est-ce pas là des procédés odieux ? Alors que cela fait des semaines que nous attendons le fond du projet, qu'oppositi…

Villepin s'impose et propose

Même si il ne pèse aujourd'hui que 8% d'intention de vote, Dominique de Villepin semble s'imposer dans le paysage politique à droite. Il a lancé ce jour son parti politique "République solidaire" qui lui permettra d'être autonome par rapport à l'UMP, et donc candidat à la Présidentielle de 2012.

Et sa forte personnalité n'est plus seulement l'atout d'une telle candidature, il a proposé un programme digne d'un candidat à la Présidentielle. Des mesures bien de droite, tel que l'allongement de la durée de travail avec la fin des 35 heures, mais aussi un souci affiché que, dans ces temps de rigueur, l'effort soit bien plus justement partagé avec l'annonce de la fin du bouclier fiscal, qu'il avait mis en place en 2006 et qui fût donc renforcé par Sarkozy.
Il souhaite donc porter une réforme fiscale avec une contribution plus importante des "plus riches".

En cela il dénote à droite, apparait plus républicain, pragmatique…

Pourquoi les Français boudent-ils la Politique ?

Yann est à l'initiative d'une chaine pour laquelle il avait tagué nos amis Nicolas et Falcon Hill. Dans un second billet relatant le pearltrees dédié à cette chaine, il invite tout un chacun à répondre à la question " Pourquoi les Français boudent-ils la Politique ? "

Bizarrement c'est l'idée du militantisme que m'évoque cette question. Cela peut paraitre hors propos, puisqu'on peut s'intéresser à la politique sans pour autant militer au sein d'un parti ou d'une organisation syndicale.

Mais cette idée persiste dans mon esprit, et je me dis qu'il y a peut être un lien, une collusion dans le fait que les citoyens boudent la politique, et dans le constat que le militantisme d'aujourd'hui n'est plus ce qu'il était.

Alors je m'interroge et la première explication qui me vient est l'isolement de tout un chacun dans une société devenue malade de trop de compétition entre les individus, où l'accomplissement se fait à m…

Retraite : Si l'âge augmente, ce sont les ouvriers qui paient

Suite à la lecture de ceci : "Si l'âge de la retraite augmente, ce sont les ouvriers qui paient" (Attali)

Il faudra se battre pour faire reculer le gouvernement sur sa volonté de renoncer au droit à la retraite à 60 ans. Pourquoi ? Parce que l'allongement de la durée de cotisation et le recul de l'âge minimum ne sont pas une réponse efficace au problème de financement, et sont particulièrement injuste.

Jacques Attali le rappelait lors de l'émission Bibliothéque Médicis sur Public Sénat.

Dans un échange jusqu'alors courtois entre Mr Breton et Mr Attali, est évoquée l'évolution significative des déficits à partir de 1993.
A l'attaque de Breton sur le passage de 65 à 60 ans sous Mitterrand, Jacques Attali apporte alors la juste précision :

"Plus l'âge de la retraite est bas, plus les classes élevées paient la retraite. Si l'âge augmente, ce sont les ouvriers qui paient" Dans la vidéo, c'est à la 17ème minute.



En moyenne, ce sont …

La bêtise m'attriste...

Qui a intérêt à faire ce genre de geste imbécile ? Vaste connerie ou manipulation des esprits ?

Cela pourrait être considéré comme un simple fait divers, l'une de ces dégradations de plus qui ne choque plus dans nos grandes villes, tels les feux de poubelles ou autres tags dessinés sur les murs.

Mais ici, c'est le symbole de la république qui est touché, on peut y voir l'acte de jeunes imbéciles qui ayant trop bu le soir d'un match de coupe du monde se laisseraient aller à une connerie qu'ils pourraient regretter toute leur vie, si par bonheur un rappel à la loi leur était signifié.

Où à une récupération politique d'un groupe crépusculaire islamophobe, voire limite fascisant tel qu'il se dresse de plus en plus dans nos régions.

Le maire PC de cette commune "condamne fermement" l'acte: "rien ne peut justifier qu'un drapeau tricolore soit brûlé". "Aujourd'hui se pose la question de savoir qui a intérêt de ce genre de geste …

Le cynisme est de rigueur

Comment trouver 100 milliards d'euros pour ramener le déficit public de la France de 8% du PIB à 3% d'ici à 2013 afin de respecter les engagements d'équilibre des déficits publics du pacte de stabilité de Maastricht ?

Ou plutôt comment faire croire que c'est l'Europe qui oblige la France à imposer un plan de rigueur ?

Ou même, (vous avez la mémoire courte, et j'en profite) je suis Premier ministre d'un pays en faillite, il faut être responsable (arrêtons l'assistanat social et soutenons toujours plus ceux qui ont réellement l'argent, là ça rapporte plus. Les niches fiscales de tout ordre, y compris celles du bouclier fiscal, représentent un manque à gagner pour l'état de 70 milliards d'euros, soit les trois quarts de mon plan bidon. On en parle de moins en moins et c'est tant mieux).

Voilà, cette fois nous y sommes, Mr Fillon s'exprimait ce samedi devant les militants UMP, et effectivement il y était un peu obligé.
Non pas par l'Eur…

PG/PCF : Une entente en attendant

Les chefs de file du Parti de Gauche (PG) et du Parti communiste français (PCF) Jean luc Melenchon et Marie George Buffet se sont entendus pour "lancer un programme partagé" pour la présidentielle 2012.

Il était temps, les annonces des uns et des autres par médias interposés laissaient entendre que des décisions devaient être absolument prises pour éviter la "fin du Front de Gauche". C'est J-L. Mélenchon qui s'exprimait en ces termes sur son blog (paragraphe "incertitude politique") évoquant la participation possible du PCF à la primaire socialiste.

Il s'était senti obligé de mettre un bon coup de pression au PCF, quand celui qui doit succéder la semaine prochaine à Marie-George Buffet, le numéro deux actuel, Pierre Laurent, écrivit que "le débat est ouvert" pour 2012, entre "participation au processus des primaires lancé par le PS, candidature du PCF ou candidature de rassemblement avec le Front de gauche".

L…

"Neptune" coule le Pole emploi

Les agents du Pôle Emploi étaient en grève hier pour dénoncer une réorganisation issue de la fusion de l'ANPE et de l'assedic, jugée inefficace et augmentant les risques psychosociaux.

Premier dysfonctionnement important, la mise en place de l'outil de travail commun aux personnels des deux anciennes entités, le système informatique appelé "Neptune". La direction a dû suspendre mercredi le déploiement de cet outil pour éviter un blocage complet du système.

Commentaires des agents postés sur le forum de discussion interne non officiel :"Neptune, c'est l'horreur !! une galère au quotidien (...)", "C'est dingue de penser qu'on a pu se faire livrer un truc pareil (...)", "Toutes et tous en grève le 8 juin pour enfin se faire entendre et arrêter d'être méprisés".

Comme bien souvent, quand une entreprise a un projet de "mutualisation" des moyens, et qu'on opère des rapprochements de personnels, …

Un peu de rigueur fiscale s'il vous plait !

Un billet très rapide ce matin, 6h30 je pars à 7h :))

Juste pour exprimer mon ras le bol de ce gaspillage qui est le notre en France à l'heure où beaucoup de pays s'imposent une rigueur forcément légitime au vu des milliards dépensés en plan de relance et de soutien à l'économie depuis deux ans.

La réforme de la taxe professionnelle devrait nous couter plus de 5 milliards d'euros cette année, c'est Arnaud qui nous en parle.

La baisse de la TVA dans la restauration, plus de 3 milliards. Cela va pas plaire à Nicolas, mais c'est le genre de cadeau inutile dont on devrait se passer, au moins suspendre jusqu'à une réelle reprise.

Si on ajoute le cout de la loi TEPA, cela fait un paquet de milliards à économiser, combien 20 à 30 milliards c'est selon...

J'entendais l'économiste Mr Cohen nous parler des 10 milliards d'euros d'économies de l'Allemagne soit 0.3 point de son PIB (elle est entre 3 et 5% de pib de déficit) ; nous en France, on s'…

CFDT : Une opposition de circonstance ?

Je ne vous ai pas caché que j'étais syndiqué et délégué à la CGT, c'est d'ailleurs précisé dans mon profil blogger, et je voulais vous dire ce matin le regard que je porte sur mes camarades de la CFDT en congrès à partir d'aujourd'hui.

Loin de moi l'idée de profiter de cet évènement pour émettre des critiques sur cette organisation syndicale, mais il me parait intéressant alors que nous nous apprétons à réformer notre régime de retraite, de comprendre les tenants et aboutissants de ce qui fait qu'une organisation syndicale accompagne ou pas les politiques mises en négociation avec eux.

(Wikipedia) A ces débuts, la CFDT issu de la CFTC est pour la "lutte des classes", a partir de 1966 elle se rapproche du PSU (parti socialiste unifié) et signe des accords avec la CGT.

Cependant, la rupture de l'Union de la gauche (1977) et l'échec de celle-ci aux élections législatives de 1978 conduit la centrale d'Edmond Maire à un changement…

Brice Hortefeux est-il un bon ministre de l'intérieur ?

Je ne voulais pas faire de billet sur ce sujet, mes collègues s'en étant chargé. Et puis pour m'éviter des réactions d'amisblogueurs qui pour une fois ne sont pas d'accord avec ma lecture du sujet. Mais c'est à la lecture de cet article que je me dis que l'affaire Hortefeux est révélatrice des manquements de l'état, et qu'on peut donc à partir de cette affaire parler plus généralement de la montée de la violence dans notre société.

D'abord parce que nous n'avions pas besoin d'un ministre de l'intérieur condamné pour injure raciale, mais surtout parce qu'il représente l'échec des politique publiques au sein de son ministère.

C'est donc cette interview de Rachida Dati qui, sur une question en particulier, me laisse à penser qu'elle n'a pas complètement tort, en tout cas sur son constat que citoyens et forces de police se sentent abandonnés . Loin de moi l'idée d'approuver la suggestion de l'ancienne ministre d…

"Nous ne laisserons personne au bord de la route"

C'est Nicolas Sarkozy qui s'était exprimé en ces termes à la mi-Avril.

Pour contrer les critiques de plus en plus insistantes sur l'inefficacité des politiques de l'emploi mises en œuvre, avec 1 million de demandeurs d'emploi arrivant en fin de droit en 2010, il fallait au gouvernement prendre ses responsabilités et annoncer ce qu'il comptait faire.

Mais au-delà de la formule, force est de constater que les moyens ne sont pas mis en œuvre pour contrer cette augmentation annoncée de la précarité.

Ce petit plan d'aide prévoit donc une allocation plafonnée à 460 euros sur six mois maximum, 170 000 contrats aidés, 70 000 formations rémunérées, pour un total de 360 000 personnes maximum ne pouvant bénéficier du RSA, RMI, ou de l'allocation de parent isolé.

Nous ne laisserons personne au bord de la route disait-il ? Mais s'est-il posé les bonnes questions notre Président quand il a permis l'instauration du licenciement à l'amiable ?
Quand il s'est …