Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Hausse inéluctable des prix, pas des salaires !

Déjà révisée en Décembre à 1.7% en glissement sur l'année 2010, l'inflation est galopante en ce début d'année. Elle est cette fois réajustée pour la zone euro en ce mois de janvier à 2.4% sur l'année. Problème, la hausse des prix impacte le pouvoir d'achat, qui n'est pas compensé par des augmentations de salaires.

Les prévisions sont comme toujours modestes en fin d'année, et plus les mois passent, plus celles-ci sont réévaluées à la hausse.
Pire le calcul de l'inflation mis en avant en France n'est pas représentatif de l'augmentation des prix du panier de la ménagère. Il intègre toutes les hausses de prix "hors tabac", mais aussi la baisse des prix du fameux écran plat. Le terme "panier de la ménagère" est plus une expression journalistique, il ne représente pas l'inflation qui touche réellement l'achat au quotidien des biens de première nécessité.

Souvenez vous de Thierry Breton, ministre de l'économie en 2005 : il…

Procession contre la mise à mort de l'emploi

C'est en Ardennes qu'a eu lieu une marche, sans cris, sans débordements, mais plutôt dans un silence de mort, tel une procession un jour d'enterrement, pour manifester contre la désertification, la dés-industrialisation, la mort de l'emploi dans cette région.

Un cercueil avec les 148 noms des salariés de Porcher devait être brulé, mais ce ne fût pas le cas. "Ce cercueil, c'est le symbole de nos années de travail. Il contient notre histoire. Nous le brûlerons le jour où nous fermerons définitivement nos grilles. Et j'espère que de ces cendres, la flamme de notre lutte pour l'emploi ne s'éteindra jamais" a déclaré un délégué FO.

Cette manifestation très symbolique montre le désarroi des populations confrontées à la fermeture de leurs outils de travail. En plus des salariés concernés, ce sont les commerçants et les élus de la région qui manifestaient leur solidarité. Mais que peuvent-ils face à la pauvreté de leur tissu économique ?

Partout en Fr…

Il n'y a pas que Moubarak qui est usé !

Convoquée à Matignon, la secrétaire d'état à la jeunesse a été recadrée pour avoir dit ce qu'elle pensait des évènements en Égypte.

Elle avait déclaré ceci : "Je crois qu'il faut que le président Moubarak parte, je crois qu'après 30 ans de pouvoir il y a quand même une forme d'usure et que la transition démocratique doit aussi toucher l'Égypte"

Partant du principe que le chef de l'état n'avait exprimé de position officielle de cet ordre, un membre du gouvernement ne pourrait exprimer ce qu'il pense. Certes le sujet est diplomatiquement brûlant, mais ce n'est pas parce que le couple exécutif est assourdissant de silence quand il s'agit de colère du peuple, que toute expression est proscrite.

Le recadrage a été soutenu par quelques personnalités de gauche comme Mr Valls et Mélenchon. Promouvoir la transition démocratique n'a pas été du goût de ces agitateurs. Le second s'est même permis de dire que si il était Président de la …

De la démagogie gouvernementale au manque de conscience politique

Au royaume des aveugles, N.Sarkozy est le Roi.

Je reviens sur mon billet d'hier parce qu'il n'y avait finalement que le titre qui expliquait bien le fond de ma pensée (je suis équipier du matin cette semaine, et il m'est donc plus difficile de rassembler mes idées lorsque je suis levé depuis 5h du matin).

Je fais le constat en parlant du royaume des aveugles, image pour parler des Français, que si l'impopularité du chef de l'état est criante, il y a de grande chance pour que celui-ci soit réélu. Car si 30% d'opinion favorable cela semble faible, c'est de toute façon suffisant pour se qualifier au premier tour de la présidentielle de 2012. C'est de la responsabilité de l'opposition, du mode de scrutin de cette élection, mais aussi du manque de conscience politique de nos compatriotes.

Pour s'en convaincre, il suffit de prendre les quelques dernière annonces d'un gouvernement qui se soucie peu de nous proposer des politiques constructives, qu…

Au royaume des aveugles, N.Sarkozy est le Roi.

C'est aujourd'hui que N.Sarkozy a organisé une conférence de presse, très orientée sur la politique extérieure du pays. En quête de popularité et se méfiant des médias en général, le jeu a consisté à se donner de la hauteur, une prestance à l'internationale.
Pas question de s'essayer à de quelconques joutes verbales avec un Joffrin de Libération par exemple, en évoquant les sujets qui fâchent de politique intérieure.

A un an d'une campagne présidentielle qui s'annonce difficile pour tout le monde, et alors qu'un sondage dit ce jour que 70% des Français ont une très mauvaise opinion de la politique économique du gouvernement, les œillères étaient de mise pour Nicolas Sarkozy.

L'omniprésent risque bien de fuir les réalités et la confrontation de son désastreux bilan à l'approche de la fin de son mandat.

Les polémiques lancées sur le temps de travail sous couvert de compétitivité sont renvoyées comme thème de campagne, une réformette sur la fiscalité pourr…

Retraite : second round ?

Nouvelle preuve du total irrespect du dialogue social par Nicolas Sarkozy, les projets de décret d'application de la réforme des retraites ne respectent pas les annonces faites aux partenaires sociaux. Et puisque ce ne sont que des projets de décret, le gouvernement nous obligerait-il, comme c'est le cas déjà pour les personnels des ports (dockers, etc..), à rentrer dans un second conflit ?

Les agents portuaires sont depuis ce Vendredi en grève parce qu'ils n'ont pas du tout apprécié, et à juste raison, la remise en cause d'un accord obtenu en Novembre dernier avec J-l.Borloo. C'est sur la reconnaissance de la pénibilité pour ce secteur d'activité qu'avait été obtenu le départ anticipé de 4 ans avant l'âge légal, et c'est sur ce point qu'il y a incompréhension aujourd'hui. Le projet de décret ne prévoit plus que deux ans de départ anticipé et ne concerne plus autant de catégories de salariés.

Voilà un jeu dangereux joué une fois de plus pa…

Compétitivité de la connerie

On vit un début d'année formidable, le premier mois de l'année n'est pas encore terminé et déjà les perspectives 2011 d'attaques en tout genre voient le jour. Fin de l'emploi à vie des fonctionnaires, remise en cause de la durée légale de travail, coût du travail, sont au menu de nos libéraux qui nous donnent l'impression de vouloir faire vite comme si leurs jours étaient comptés.
Que l'on soit de droite ou de gauche, le constat est le même, la France manque de compétitivité. Mais si nous sommes d'accord sur le constat, l'analyse des causes et des politiques à mener ne sont pas les mêmes.

Nicolas Sarkozy l'avait annoncé en ce début d'année, la situation fiscale de la France doit s'aligner sur celle de l'Allemagne au nom de la compétitivité.

Depuis, la polémique sur les 35 heures, lancée par le pseudo-socialiste Manuel Valls, a permis à la droite de relancer son chantier de démolition sur le sujet.
Mr Valls est confronté comme par hasard …

Ras le bol dans l'éducation, oui mais...

"Les mesures prises sous la responsabilité du chef de l'Etat sont par leur ampleur et leurs conséquences d'une telle gravité pour la très grande majorité des citoyennes et citoyens et pour l'avenir de notre pays que la présence de la FSU à ces voeux paraît impossible"
Après la CGT, le PCF et le parti de gauche, c'est donc la FSU, l'Unsa Education et le Sgen-CFDT qui ont décidé de boycotter la cérémonie des vœux présidentiels "au monde de la connaissance et de la culture".

Les réactions sont légitimes, pourquoi participer à une cérémonie protocolaire empreinte d'hypocrisie quand nous dénonçons les réductions budgétaires, la baisse des effectifs et donc des moyens depuis déjà plusieurs années.

L'entreprise de destruction massive de l'emploi dans l'éducation nationale poursuit son chemin. Les inégalités sont croissantes. L'étude Pisa 2009 publiée en Décembre 2010, montre un niveau de nos élèves en France très moyen et très in…

Un gouvernement de répression pour ou contre un gouvernement de répression ?

La France et sa ministre des affaires étrangères sont très critiquées depuis plus d'une semaine dans leur timide accompagnement du soulèvement en Tunisie ; les propos de Michèle Alliot Marie sont tellement mal perçus, qu'elle s'en défend avec le seul moyen qui vaille, à savoir que nous aurions mal compris.

C'est le 11 Janvier que la ministre des affaires étrangères Française propose au régime "dictatorial" de Zine el Abidine Ben Ali son "savoir faire" en matière de maintien de l'ordre et de répression. Depuis c'est une levée de bouclier de toute la classe politique, et à juste raison ! Qui ne se souvient pas de la répression policière sur nos jeunes manifestants lycéens, sur nos salariés en grève lors de la dernière réforme des retraites ? Pour sûr qu'en matière de répression policière, il y a un certain savoir faire en France...

Concernant la Tunisie, non seulement ce gouvernement s'est assis sur toute valeur humaniste en passant sous…

2012 une obsession parce qu'une inquiétude

Je me suis rendu compte ce week-end que l'élection Présidentielle en 2012 était devenue une vraie obsession en ce début d'année, et pas seulement ici sur ce blog.
Période de vœux, période où l'enchantement des fêtes de fin d'année laisse place à un retour à la réalité. Au constat que le peuple de gauche est loin d'être fédéré, que les alliances pourtant nécessaires pour convaincre une majorité des français sont loin d'être acquises.

De l'annonce d'un arriviste comme Valls à la confirmation de la montée de l'extrême droite en France. Des candidatures au PCF hors Front de gauche aux critiques légitimes d'un PS en désordre de bataille, en l'espace de deux semaines les évènements vous rappellent que l'idée d'une victoire en 2012 s'éloigne de plus en plus alors que l'échéance politique, elle, se raccourcit.

Un bémol à cette prise de conscience un peu terne, à la fin de ces deux premières semaines de l'année, la victoire du peupl…

L'impossible victoire de Marine Le Pen en 2012

Comme à chaque fois que le FN est dans l'actualité, les débats s'emballent. Ce week-end est quasi historique pour le parti d'extrême droite puisque son leader laisse place, après quarante ans de règne sans partage, à sa fille. C'est donc l'occasion pour les instituts de sondage et le monde politique de jauger cette force politique, et le potentiel d'une candidature à la présidentielle pour son nouveau dirigeant.

Autant dire, que pour 2012, c'est loin d'être gagné pour Marine Le Pen. Si les sondages de popularité, et d'intentions de vote montrent une certaineprogression, l'inquiétude pour les autres candidats résulte surtoutdans sa capacité à se qualifier au premier tour de la Présidentielle.

Le problème n'est pas de savoir si Marine le Pen pourrait être capable de faire 18%, le plus important est de savoir où se situe le reste de l'échiquier politique. Le second tour de la Présidentielle étant largement favorable au candidat qui se serait …

Mélenchon sait qu'il ne gagnera pas en 2012

Ce jeudi avait lieu la présentation des vœux à la presse du parti de gauche. L'occasion de lire entre les lignes du discours de celui qui a du mal à convaincre celles et ceux qu'il voudrait rassembler.

Alors que nous apprenons la légitime candidature d'André Gerin pour le Parti Communiste Français, il y a de quoi se poser des questions une fois de plus sur la stratégie de l'ex-socialiste J-L.Mélenchon. Le PCF a lancé un appel à candidature pour 2012, André Chassaigne est également candidat. Le Front de gauche a donc bien du mal à se constituer, même Olivier Besancenot semble trainer des pieds.

Mr Mélenchon souhaiterait rassembler ce qu'il appelle "l'autre gauche", tout juste réussira t-il à consolider un petit bloc qui divisera pour longtemps l'ensemble des forces de gauche. Loin des considérations du vote utile, peut-on raisonnablement penser qu'une autre gauche pourrait se regrouper sans prendre en compte les plus de 200 000 militants socialis…

Pas de soldes à la pompe !

Les prix à la pompe continuent de grimper, et les français sont pris en otage. Ces prix sont-ils justifiés, quels sont les raisons de ces augmentations ? L'état français peut-il y faire quelque chose ?

Oui, les français sont pris en otage. Nous sommes dans l'impossibilité de nous équiper en véhicule propre, les voitures électriques ne sont toujours pas sur le marché. Le secteur automobile, hautement subventionné par l'état depuis la crise de 2008, a aussi sa part de responsabilité.

70% du prix à la pompe est constitué de taxes qui reviennent à l'état ; comment est donc utilisé cet argent ? Nos politiques nous doivent des explications, voilà un impôt indirect basé sur une dépense contrainte. La TIPP flottante était un outil de justice sociale, les budgets alloués à ce système d'amortissement des prix sont-ils perdus, ou ont-ils été alloués à d'autres postes de dépense, impossible aujourd'hui de trouver un début d'explication.

En attendant nous payons ! Nou…

Copé-Jacob, plus royalistes que le roi.

Être plus royaliste que le roi veut dire que vous êtes plus extrême dans une opinion que la personne que vous soutenez. C'est un peu mon sentiment quand je vois les gesticulations de certains.

N.Sarkozy a déjà énormément fait dans le secteur du privé pour faire aboutir l'idée, somme toute très libérale, qu'il fallait assouplir les conditions de licenciement. En résulte le licenciement à l'amiable, ou licenciement conventionné, qui a déjà pour conséquence après sa courte mise en application de voir la rupture conventionnelle prendre le relais des plans sociaux.

Fortes de cet exemple, les politiques décomplexées se font jour. F.Fillon a dû tempérer les propos de Christian Jacob en qualifiant de "franchement inutile" l'initiative de celui qui remplace Copé à la tête du groupe UMP à l'assemblée. Ce monsieur a joué à celui qui serait le plus libéral des libéraux, en proposant tout simplement l'arrêt de l'emploi à vie dans la fonction publique.

Il a ét…

Aucun candidat de gauche n'est capable de gagner en 2012

J'ai légèrement modifié dans mon titre, le propos de Pierre Joxe qui est donc interviewé dans le JDD de ce dimanche, et prétend donc "qu'aucun des candidats potentiels du PS n'est capable pour le moment de gagner".

Le plus intéressant dans son analyse de la victoire de François Mitterrand est le long cheminement de celui-ci pour rassembler la gauche, condition nécessaire selon-lui pour gagner encore aujourd'hui.

J'évoquais dans mon précèdent billet ce long cheminement que fût l'établissement du "Programme commun" ; Pierre Joxe l'exprime justement quand il compare cette stratégie avec celle des primaires socialistes d'aujourd'hui : "Ce ne fut pas l'élection d'un champion ayant gagné des éliminatoires! Ce fut l'élection d'un chef de parti qui a mis dix ans à bâtir notre parti, certes, mais sur la stratégie d'une alliance extrêmement large et avec un programme commun qui manifestait cette alliance"

Alor…

Valls absent à Jarnac, bien loin des considérations du "programme commun"

C'est aujourd'hui que les socialistes se retrouvent à Jarnac pour commémorer les 15 ans de la mort de François Mitterrand. Après le coup d'éclat médiatique de Manuel Valls en ce début d'année, après ce "coup de poignard" à sa camarade Martine Aubry qui a mis en place les 35 heures, il était impossible pour lui d'être présent au sein de sa famille politique aujourd'hui.

Je ne reviendrai pas sur la polémique stérile qu'il a déclenché, toute a été dit sur le sujet, mais plutôt sur son excentricité mal assumée qui l'aura amené à s'assoir sur toute stratégie de reconquête du pouvoir. Et se remémorer la conquête du pouvoir par François Mitterand en est un bon moyen.

C'est le programme commun, bien vite abandonné par la suite il est vrai, qui a permis à la gauche de se rassembler pour gagner en 1981.

Le Programme commun était le contenu de la stratégie d'union de la gauche, imaginée par François Mitterrand pour rec…

Woerth lâche Matignon, qui lâche Woerth

Y a t-il eu "favoritisme" dans la vente d'une parcelle de la forêt de Compiègne ? Le gouvernement a t-il respecté les règles de ventes qui concernent les marchés publics, la vente des biens de l'état ?

Mr Woerth pourrait être poursuivi dans différentes affaires. Mais, il n'est pas question ici des soupçons qui pèsent sur l'ancien trésorier de l'UMP dans le financement occulte d'un parti politique pour la campagne de 2007, ce sont ici d'autres magistrats qui s'occupent d'une petite affaire qui n'est rien de plus que la vente à son locataire, de la parcelle de l'état qu'il occupe, celle de l'hippodrome de Compiègne.

Les chefs d'inculpation pourraient être néanmoins très lourds. « abus d’autorité, complicité de prise illégale d’intérêt, trafic d’influence par personne dépositaire de l’autorité publique, trafic d’influence par particulier et favoritisme ainsi que recel dans tous les cas » C'est Mr Woerth, ancien minist…

La retraite à 60 ans, les 35 heures, un programme socialiste pour 2012

J'exprimais dernièrement l'intérêt de suivre les sondages de popularité des personnalités politiques, en justifiant que l'année 2011 allait être une année de coup d'éclat médiatique de celles et ceux qui veulent être candidat à la candidature pour 2012. Qu'au delà du fond des propositions, les outsiders vont forcément jouer des "coudes" en usant de propos populistes dans le seul but de grappiller quelques points de popularité. Que le débat d'idée va en souffrir, que la campagne présidentielle n'amènera de réel débat que quelques semaines avant le scrutin.

Alors je pense toujours ainsi, mais la sortie de Valls sur les 35 heures, la récupération de l'Élysée qui a confirmé alors même que le patronat est réservé, qu'il ne toucherait pas à la durée du travail en 2011, précisant quand même que cette question serait au programme de la campagne du candidat UMP pour 2012, me laissent à penser qu'un coup d'éclat médiatique supposé "débil…

Touche pas à mes 35 heures !!

Ce n'est pas la première fois, et franchement ça commence à bien faire qu'un imbécile de socialiste se croit autorisé, le second jour de l'année en plus, à dire des grosses conneries au nom de la gauche.

Ce Monsieur, qui n'a aucune crédibilité pour parler au nom des socialistes, en a encore moins pour représenter la gauche.

Alors quand je lis que "la gauche doit déverrouiller les 35 heures", je me dis que des sanctions devraient être prises à son encontre. Soit il retire son propos, soit il rend sa carte du PS. Non parce que je pourrais moi aussi parler au nom de l'UMP, et prétendre tout et n'importe quoi. Je dis qu'il y a des limites à la connerie.

Parce que c'en est une ! Pourquoi la loi des 35 heures, qui a été largement amendée, est-elle toujours en place ? Pourquoi ne pas l'avoir supprimée depuis plus de dix ans que la droite est au pouvoir ?

Simplement parce que toutes les entreprises ne peuvent et ne veulent travailler plus. Même que ce…

Décomplexées les politiques !

Première chaine bloguesque de l'année 2011 à ma connaissance : évoquer le remplacement de N.Sarkozy par celui ou celle qui préservera au mieux les intérêts du pouvoir, des plus riches, d'un réseau constitué d'individus de la politique, des entreprises (surtout celles du CAC40), de la finance, du marché... Les candidat(e)s à la Présidentielles de 2012 sont -ils des pions au service d'un système qui nous emprisonne, en désignant celui ou celle qui préservera des intérêts individuels sur l'intérêt collectif.

N.Sarkozy est-il le pion d'un système construit sur et autour du pouvoir des riches ? Je dirais qu'il en est une pièce maitresse !

Politique clientéliste du bouclier fiscal dès son élection, l'actuel chef de l'état assume. Avec l'avènement de la crise, Sarkozy a tout mis en œuvre pour que la force publique protège au mieux des intérêts privés. Banques et entreprises ont été fortement soutenues, et le plus grand nombre d'entre nous n'a pas…

Planification d'un bébé pour 2012

J'évite ici de colporter des rumeurs, souvent j'essaye de ne m'en tenir qu'aux faits. Mais il y a un bruit qui court sur l'éventualité d'une maternité à venir chez le couple Sarkozy. De quoi se demander si un tel évènement arrivait, si c'était susceptible de peser dans la réélection de l'actuel chef de l'état.

Hum, la peoplisation des personnalités politiques vous agace à ce point ? Mais réveillez vous, la plupart de nos semblables s'intéressent plus à ce qui s'écrit dans Gala, plutôt qu'au dernier dossier de l'Expansion !


Qu'apprenons nous selon Gala ? La première dame serait prête à tout pour réaliser son vœu : celui de mettre au monde un bébé en 2012, année de la prochaine élection présidentielle à laquelle Nicolas Sarkozy se présentera très probablement. L'express en parle aussi.

L'opération de communication est lancée. Cela ne peut plus échapper à personne. Je trouve cela quand même incroyable, on se l'était imag…

En 2011 Sarkommence, mais il fait moins le malin.

Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre quelques notes lors des vœux télévisés du Président Sarkozy. C'est que ne l'ayant pas si souvent entendu depuis cet été, boudant les français lors de la réforme des retraites et longeant les murs depuis le pseudo remaniement ministériel du mois dernier, je me suis dit qu'il serait intéressant de voir comment Nicolas Sarkozy allait s'adresser à la nation.

Allait-il tenir un discours de vérité ou persisterait-il dans ses erreurs ? Les vœux du Président à 20h le dernier jour de l'année, un rendez-vous traditionnel entre le président de la République et les français, une occasion pour Nicolas Sarkozy de redorer son blason, de reprendre quelques points de popularité.

Mais le contexte est lourd, l'enjeu devait être de rester crédible. Et objectivement cette prestation TV pour N.Sarkozy n'a pas été le moyen pour celui-ci de convaincre ou même d'expliquer, de faire preuve de pédagogie. J'ai senti le chef de l'…