Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2011

Le spectacle de la cour.

Sa majesté Nicolas Sarkozy a passé une bonne partie de son week-end au pavillon de la lanterne du château de Versailles.
De retour à l'Elysée, le chef de l'état qui avait laissé "fuiter" toutes les rumeurs possibles d'un remaniement ministériel plus au moins dosé, a reçu ses ouailles.
Et c'est donc ce Dimanche à 20H, trois mois seulement après le précédent remaniement, qu'il a choisi de nous faire connaitre ses nouveaux choix.
Deux jours d'une importante improvisation dont découlent des changements qui n'ont aucune importance, et auront aucune incidence sur les enjeux politiques qui restent devant nous.
Le spectacle de la cour, plus que l'élaboration d'une véritable équipe de travail.
Nous avions eu "en Woerth et contre tous", Sarkozy a maintenu Eric Woerth à son poste alors que des millions de français ont manifesté contre lui, souvent en réclamant sa démission. Alors je ne pense pas aujourd'hui, que les sorties du gouvernement d…

La ridicule idée d'un remaniement, des idées ?

Les sujets politiques m'emmerdent en ce moment, disons que les thèmes sur lesquels le chef de l'état nous entraîne sont loin de donner des perspectives. Il n'en finit pas de se planter, jouant les absents puis intervenant comme un amateur, il n'en finit plus de nous faire honte.
Si on ajoute à cela une population forcément déçue, une blogosphère interloquée pantoise, une certaine lassitude s'installe face au ridicule des situations.
Celui qui voulait réformer le capitalisme, je parle bien de Nicolas Sarkozy n'en finit plus de faire n'importe quoi. Alors qu'il aurait dû remplacer Woerth bien plus tôt, il se précipiterait aujourd'hui à remplacer MAM par Juppé.
Il y aurait de quoi bien rigoler, mais quand on voit les forces de l'opposition faire du surplace, y a de quoi s'interroger sur leur capacité à mobiliser. Après on prendra des leçons de quelques bobos Parisiens s'imaginant plus prompts à l'analyse politique. Mais de quelle politiqu…

Villepin, 2012, et Sarkozy. Les raisons de la chute venaient de l'intérieur.

Allons bon, ne perdons pas notre temps en pronostics pour savoir qui de DSK ou d'Auby ou de Melenchon serait le meilleur candidat de gauche, la droite va finir par avoir autant de mal que nous à passer le premier tour.

59% des français ne souhaitent pas que N.Sarkozy ne se représente en 2012. un FN a 20%, un Villepin, vont considérablement diviser le résultat de la droite au premier tour.

Sarkozy en est à devoir rencontrer Dominique de Villepin tant le rassemblement au sein de l'UMP est vacillant. L'ancien premier ministre a d'ailleurs annoncé qu'il quittait l'UMP.
Avec un anti-européen comme Dupont Aignant, un centre qui va se reconstituer avec des Borloo, Villepin et Morin qui ont eux aussi l'envie de jouer un rôle, l'union pour la majorité présidentielle ne sera plus ce qu'elle était en 2007.
Et pourtant Sarkozy reste le mieux placé à droite. Selon un sondage CSA pour BFM/RMC 20 Minutes, publié ce jeudi 24 février, même si 59% des français ne souhai…

DSK/Sarkozy, qui augmentera les salaires ?

Nicolas Sarkozy n'a pas pu s'empêcher aujourd'hui d'être ironique en évoquant des propos de DSK sur la question des salaires.
Et j'y vois là encore, le signe que le candidat Sarkozy à la présidentielle de 2012, préférerait être confronté à DSK, certainement plus facile à contrer qu'une M.Aubry, ou un Mélenchon, plus décomplexés sur ce type de question.
Il est plus facile de contrer un opposant qui, de par les postes qu'il a occupé, a appliqué les mêmes solutions politiques que soi. Dominique Strauss Kahn a appliqué les mêmes politiques que Nicolas Sarkozy de réduction des déficits, par les suppressions de postes dans la fonction publique par le non remplacement des départ en retraite, et réduction d'effectifs, de moyens.
En refusant d'augmenter les salaires jusque là, en prônant même des baisses de salaires pour ce qui est du Directeur général du FMI, les deux candidats ont appliqué à des postes différents les mêmes politiques. Ils auront donc bien …

Kadhafi : "la révolution est un sacrifice à vie jusqu'à la fin"

A la lecture des différentes informations qui enfin nous parviennent depuis la Libye, les craintes se confirment, la répression se fait en versant le sang du peuple Libyen.
Le génocide qui a lieu en ce moment même dans ce pays est d'ores et déjà considéré comme étant un crime contre l'humanité. Kadhafi fait partie de ces dictateurs qui pratiquent le terrorisme d'état, les évènements de la journée le confirment encore.
Hier, l'ordre a été donné à l'armée de l'air libyenne de bombarder la population de Tripoli. C'est un diplomate de l'ambassade en Inde de la Libye qui l'a confirmé et a démissionné de son poste pour protester contre la répression sanglante des manifestations anti-gouvernementales.
Cette répression est menée par des mercenaires qui tireraient sur la population. L'armée aurait rejoint les opposants dans certaines villes n'acceptant pas que ce soit des étrangers qui tirent sur leur population. Il y aurait déjà des centaines de morts.

DSK, la désinvolture et l'échec.

Le directeur du FMI est reparti aux Etats-Unis, les anti ou pro DSK restent sur leur faim, l’éventuel, potentiel candidat du PS, retourne à son silence jusqu'à la prochaine fois. Il faut une certaine dose de désinvolture pour oser se présenter au journal de 20 heures, pour finalement nous expliquer qu'il n'a rien à nous dire. Tout juste retiendra t-on sa vision socialiste "l'espoir, l'avenir, l'innovation".
Ok pour le devoir de réserve, mais il ne faudrait pas en abuser non plus. On ne lui demande pas de confirmer qu'il sera candidat à la présidentielle, on ne lui demande pas quel candidat soutiendrait-il si il ne l'était pas. Non simplement et ça serait la moindre des choses vis à vis de l'institution qu'il dirige, de savoir si il irait jusqu'au bout de son mandat.
Parce que la situation n'est pas si incompréhensible qu'il n'y parait. Elle explique la désinvolture de celui qui avant de convaincre l'ensemble des franç…

Bon indice PMI, mais ce n'est qu'un indice...

Un des indices qui permet de mesurer "l'activité" économique industriel et manufacturière est l'indice PMI. C'est le bureau d'étude Markit qui rend son rapport mensuel qui, pour le mois de Février, est en forte hausse.
Il précise que la France et l'Allemagne sortent de la crise, que les entreprises renforcent leur capacité opérationnelle pour faire face à l’augmentation du travail. Seul bémol l’Allemagne progresse plus vite que la France, et l'inflation accélère.
Cet indice, nous dit-on, est très suivi par le marché boursier. Nous avons donc là un outil important pour ces messieurs les financiers, les investisseurs, et de m'interroger sur le manque de réalisme de nos décideurs.
Pour qu'ils soient obligés de s'en référer à ce type d'indicateur pour agir, c'est peut être qu'ils ne connaissent pas si bien l'activité qu'ils prétendent pouvoir mener. Savoir que c'est le meilleur moment pour mener une activité pour un inves…

Chine : Révolution Vs Parti unique

Alors que des révolutions populaires ont lieu en Afrique du Nord et au Moyen Orient, la Chine qui a les mêmes problèmes de flambées des prix des denrées alimentaires, de pauvreté, semble vouloir réprimer toutes manifestations de mécontentement envers un régime au parti unique.
Nous avons, avec la Chine, le paradoxe d'une nation qui est devenue la deuxième puissance économique du monde, mais qui conserve un régime despotique en opposition avec ses concurrents économiques aux démocraties apaisées.
Certes le chef de parti change tous les dix ans, et ce n'est pas la concentration d'un pouvoir absolu en un seul homme qui est le problème. La répression, la contestation d'une expression politique de l'opposition, est une honte pour le parti communiste Chinois. Une entrave aux libertés les plus élémentaires.
Devenu un partenaire économique incontournable, notre silence nous rend coupable.
Si sa croissance traduit une activité commerciale qui s'est fortement développée ces…

Une pré-campagne nauséabonde

"Moi j'ai beaucoup de sympathie pour les apprentis sorciers mais je n'ai pas le sentiment dans un pays démocratique que cela puisse se faire sans conséquences. Nous avons eu le débat sur l'identité nationale, nous avons eu le débat sur la burqa, nous avons eu la question des Roms, et nous avons aujourd'hui au terme de tout cela un Front national à 20 %." C'est Dominique de Villepin qui tenait ces propos quand un journaliste lui demandait ce qu'il pensait du débat lancé sur la laïcité et l'islam en France.
Il a raison l'ancien premier ministre, c'est le débat de trop. Les propos de Nicolas Sarkozy, sur le fait qu'il ne faut pas un Islam en France, mais un islam de France, sont profondément choquants. C'est particulièrement provocateur.
Expliquer qu'il faille revenir sur la loi 1905, pour des aspects techniques de mise en oeuvre de politiques d'aides à la construction de mosquées par exemple serait acceptable. Mais on peut au…

DSK, t'es trop vieux...

Hier, j'ai réalisé que Dominique Strauss Kahn avait quand même d'ores et déjà 61 ans. Qu' il terminerait son mandat si il était élu président de la république à l'âge de 67 ans. Puisqu'on se posait dernièrement des questions sur la représentativité de nos élus, je me demande si l'âge de nos élus n'aurait pas aussi son importance sur le réalisme et la fraîcheur de leurs propositions.
Il y a deux infos qui en ce sens m'interpellent ce matin. Le projet de préretraite à 58 ans pour les cadres supérieurs du ministère des affaires étrangères à comparer avec l'accord sur le départ anticipé des salariés des ports français.
Pourquoi considérerions-nous que les conditions de travail, les critères de pénibilité, d'âge pour lesquels on peut physiquement et intellectuellement exercer une profession peuvent-être l'objet de règles, et ne pas les appliquer à nos élus ?
Si de prime abord, la situation des uns est peu comparable avec celle des autres, il reste…

On compte sur vous (Coluche) 1 billet publié=10 repas offerts

C'est notre camarade Dadavidov qui nous fait savoir qu'une opération de collecte de denrées alimentaires par les restos du coeur a lieu les 4 et 5 mars prochains.
Si nous relayons déjà naturellement ce type d'info sur notre blog, la démarche est cette fois plus "participative", puisque chaque billet publié sur le web engage Danone et Carrefour à financer 10 repas.
Il n'est pas question ici, de faire de la publicité pour ces deux entreprises, mais si cette action peut permettre une plus grande sensibilisation des populations à faire preuve de solidarité envers les plus précaires, alors je n'hésite pas.
Inserez l'image dans un billet et contactez par mail les restos du coeur pour que votre action soit comptabilisée : blogueurs@restosducoeur.org
Sont invités à y répondre aussi : Au comptoir de la Comète / La Maison du Faucon / Mon avis t'intéresse / Carnet de notes de Yann Savidan / Philippe Méoule / Météo Mulhouse / De tout et de rien, surtout de rien d…

Le Pen, Melenchon, Joly, Besancenot, DSK, et nous

Alors qu'il est évident que certains "seconds couteaux" de la vie politique permettent de faire les gros titres, sont plus vendeurs, les principaux leaders ne s'étant pas encore déclarés, les forces en présence ne reflètent pas le paysage politique de la campagne de 2012. Aussi, l'essentiel se tient souvent dans quelques petites phrases savamment distillées, qui se perdent dans le flot de l'information, sur lesquelles il est intéressant de revenir.

Il y a d'abord eu cette charge de Christian Jacob, patron des députés UMP qui estime que Dominique Strauss-Kahn ne représente pas :"l'image de la France, l'image de la France rurale, l'image de la France des terroirs et des territoires, celle qu'on aime bien, celle à laquelle je suis attaché". La riposte du PS ne s'est pas faite attendre, ils ont fait bloc pour défendre leur poulain. Même Fillon a recadré Jacob en dénonçant "des propos indignes d'un parlementaire".

Et…

Je connais une autre nation qui attend que son président dégage...

Une information en chasse une autre, l'évènement politique de cette fin de semaine devait être l'émission Tv de N.Sarkozy face aux français, c'est en fait la démission de Hosni Moubarak, président d'Égypte qui est le fait majeur. Aussi le risque était important, et justifié par le feu de l'actualité, pour que les déconvenues de notre diplomatie, et les problèmes de politique intérieure soient considérés comme mineurs face à l'importance de ce changement vécu quasiment en direct.

Mais les aspirations des français sont tenaces et à la hauteur de leur déception quand on constate la redondance de l'argumentaire, qui traduit l'essoufflement de notre président. Cet exercice de communication est tellement contre-productif pour Nicolas Sarkozy, que ça en devient en soi une information importante.

Pour le blogueur d'opposition que je suis, c'est presque trop facile. D'autant plus étonnant que Mr Copé, président de l'UMP appelait avant l'émissi…

Droitosphère contre gauchosphère, on va continuer à les défoncer

Dans un très bon billet comme à son habitude Captainhaka nous apprend que J-F.Copé a appelé ses militants à investir la toile. C'est un élément de plus dans ce qu'on a nommé la iRiposte. Comprenez donc qu'il y avait besoin pour l'UMP de riposter.

Benjamin Lancar, le président des jeunes populaires, impopulaire sur le Web il le reconnait lui-même, s'en plaignait "Aujourd'hui sur Twitter et sur le Web, on se fait défoncer"

Le parti présidentiel s'est lancé dans l'aventure de la iRiposte, dans la guéguerre du net. Ont déjà été mis en œuvre deux sites "les créateurs de possibles" et "l'observatoire des mensonges de la gauche". Constatez par vous même que le titre du dernier est un brin provocateur, pour ne pas dire racoleur.

Aussi le titre de mon billet est bien plus provocateur. Mais je voulais insister sur la différence qu'amène l'expression par le net de ses opinions politiques, du pouvoir des mots. A savoir que p…

Un candidat du peuple au Pouvoir

Il était sûr que j'aurai un début de réponse à la question, qu'il pose également à Marc Vasseur, Romain Pigenel, Romain Blachier, Juan, Dagrouik, Yann, Nicolas, Seb Musset, Dedalus, ou encore Juju et Melclalex et je pense pouvoir apporter modestement une contribution au débat proposé par Gabale.

Que faudrait-il faire pour assurer en France une meilleure représentation politique des classes sociales, notamment des classes sociales les plus modestes ?

La question est intéressante car elle pose le problème de la représentativité de nos élus.

Aussi pour envisager des solutions pour améliorer cette représentation, il faut évoquer les raisons de cette mauvaise représentation. Pour résumer ma pensée, il me semble que nous avons les élus que nous méritons. Cette problématique de la représentativité de nos hommes et femmes politiques renvoie au manque de conscience politique chez les français.

J'en avais déjà parlé, en comparant le nombre d'adhérents au sein des partis politiqu…

Avec les dockers, c'est la CGT que Sarkozy veut piétiner

Quatrième week-end de grève chez les dockers (j'en parlais déjà ici et ). Dans un silence médiatique où seuls les articles de presse défavorables font écho, les salariés des ports français sont en proie à des pressions, alors qu'ils sont les victimes d'une situation injuste. Le chef de l'état est le seul responsable de ce blocage, il ne respecte pas les engagements que son gouvernement a pris.

"Le gouvernement continue de remettre en cause l'accord du 27 octobre conclu dans le cadre de la réforme des ports, et non de la réforme des retraites. Il était parfaitement au courant de nos négociations (...). Le gros point d'achoppement, c'est l'anticipation de la cessation d'activité, qui selon le gouvernement ne peut être que de deux ans", a déclaré Tony Hautbois. "Cette crise plonge les ports dans le chaos, mais c'est de la seule responsabilité du gouvernement, qui a bafoué la négociation conventionnelle entre partenaires sociaux"…

Sans foi ni loi

Je m'interroge sur la notion de candidat respectable (acceptable) dans l'idée que l'on peut se faire du respect de la démocratie. Le soulèvement des peuples du monde Arabe montre le risque de voir arriver aux responsabilités par un processus démocratique, un "exécutif" qui pourrait être dangereux. Qu'en est-il de notre Président de la République, nous fait-il courir des risques, lesquels sont-ils, est-ce acceptable ?

Il n'est pas question de comparer la présidence de N.Sarkozy avec celles de l'Égypte ou de la Tunisie, mais de faire une sorte de bilan qui nous permette de jauger si il a été un risque pour le pays.

En quête de stature politique qui lui permettrait de remonter sa côte de popularité auprès des français, Nicolas Sarkozy n'en finit pas de ramer, enchainant les couacs et les déconvenues. La présidence du G20 devait l'aider à se "représidentialiser", les évènements de ce début d'année sont contre-productifs.

Exécutions des

Comment le Figaro se paye la CGT

Nous en avons l'habitude, le Figaro est un journal de droite qui tend à créer des polémiques. Dans la dénonciation du gauchisme intellectuel, certains rédacteurs ne se gênent plus à se lancer dans des confrontations stériles. Mediapart en fait les frais régulièrement. Lorsque un de ces journalistes a dans son viseur une personne ou une organisation, rien n'empêche plus la mise à mort médiatique.

"Comment la CGT ruine le port de Marseille"

C'est l'un des titres de la couverture de ce jour. La "une" du Figaro va faire jaser plus d'une rédaction aujourd'hui.

Ce titre racoleur est mensonger, et cache en réalité un constat fait par la cour des comptes du "blocage social" répété dans ce secteur. On peut d'ailleurs s'étonner de la médiatisation d'un projet de rapport, qui n'est donc que provisoire, en plein conflit social.

Car, rappelons-le, les salariés des activités portuaires sont de nouveau en grève parce que le gouverneme…

TVA associale, particulièrement injuste.

La TVA sociale refait parler d'elle. En gestation depuis le début du quinquennat de N.Sarkozy, Fillon fût son premier défenseur. Si le premier ministre a recadré le chef de file UMP ne jugeant pas opportun le moment pour relancer ce débat, la tentation est toujours grande à droite de faire peser sur le consommateur, une nouvelle source de financement pour l'état.

Mr Copé nous démontre une fois de plus qu'il est en complet décalage avec la réalité que vivent les Français. Comme le suggère Yann ce matin, augmenter d'1 point la TVA ça impacte plus un salarié payé au smic, que les personnes aux revenus plus importants. Il nous rappelle là que cette taxe est particulièrement injuste.
Nicolas, du blog PMA, dit ce matin que l'UMP ne sert à rien. Je le rejoins parce que si Mr Copé est obligé de ressortir les vielles idées du fond des tiroirs, cela montre un certain manque d'imagination.

Une nouvelle réforme fiscale devrait voir le jour, et l'on sent bien que l'ISF…

Putain de précarité

Précarité de l'emploi, précarité des salaires, précarité du logement, le fossé social s'aggrave, on écrit chaque jour pour dénoncer ces amers constats, mais rien ne change. Cela finit par donner l'impression qu'un certain dédain s'installe lorsqu'on parle du malheur de nos concitoyens, ou peut être croit-on inconsciemment que l'on exagère des situations pas aussi difficiles qu'il n'y parait. Les chiffres sont pourtant eux bien concrets, incontournables, ils dénotent un certain retour en arrière.

C'est en lisant cet article du Figaro, une fois n'est pas coutume, qu'on apprend l'importance du mal logement en France. Ce journal de droite s'y serait-il intéressé sans la parution du rapport de la fondation abbé Pierre, rien ne le dit, il joue son rôle d'informateur, alors on prend acte.

Mais qui cela dérange t-il aujourd'hui, qui se soucie que le loyer de plus d'1/3 des français soit parfois plus de la moitié de son revenu.

L…