Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Bien sûr que c'est elle !

Hier, c'était la journée des femmes écrit ce matin Nicolas. "Les femmes semblaient à l’honneur dans l’actualité avec la nomination de Christine Lagarde au FMI, la « remontée » d’Eva Joly dans la primaire EELV et la déclaration de candidature de Martine Aubry." Certes, il y a une information qui peut sembler plus importante, le énième remaniement qui s'annonce devrait être largement commenté. Mais l'information majeure de ce début de semaine reste pour moi la candidature de Martine Aubry à la Présidentielle.
Circulez y a rien à voir, les petits camarades socialistes peuvent se rhabiller, c'est Martine Aubry qui sera élue.
Voilà une entrée en la matière qui va en faire rager plus d'un, mais que voulez-vous, un militant dans l'âme reste un militant. Bien qu'ici sur ce blog, je ne prenne jamais parti plus que de raison, pour une organisation politique plus qu'une autre, pour une personne plus qu'une autre, le potentiel électoral du candidat g…

Bienvenue chez les LeftBlogs

Comme souvent, j'évite de trop utiliser les réseaux sociaux le week-end, j'essaye de "déconnecter". Quelle n'a pas été ma surprise de constater le nombre incroyable de mails concernant les sujets, thèmes et conversations émis par le groupe left_blogs. Un réseau réactivé avec soin, une émulation de personnes bien réelles, décidées à faire face à la e-riposte si souvent annoncée par l'UMP. En tout cas prêtes à en découdre pour 2012.
Dans la communauté des blogueurs de gauche, beaucoup connaissent le groupe "Leftblogs" créé en 2007, il a donc son Google Groupe, son compte twitter, et sa page Facebook. J'aime bien la description qui en est faite sur FB, "Les left_blogs sont un groupe de blogueurs de gauche et de centre gauche (voire de non blogueurs), pour discuter et faire résonner les blogs !".
C'est NicolasJegoun entre autres, notre number one du wikioscore politique, qui a su fédérer l'enthousiasme de chacun. Plus d'une soixa…

Doit-on bousculer Marine Le Pen dans les débats ?

Mme Le Pen a été reçue dans la nouvelle émission "des paroles et des actes" sur France 2. Une émission qui s'est terminée sur de très vifs échanges entre la présidente du Front national et deux journalistes. En est-elle ressortie gagnante, rien n'est moins sûr.
Doit-on bousculer Marine Le Pen dans les débats ?
En finissant en pleine confusion, l'émission donne l'impression qu'on a bien essayé de laisser sa chance à Marine Le Pen, mais qu'en refusant de répondre aux questions, elle ne profite pas de cette tribune. Si la première partie des débats avec Cécile Duflot se déroule d'une manière courtoise, laissant la présidente du FN contre-argumenter à loisir, la seconde partie de l'émission est nettement à l'avantage des journalistes. Marine Le Pen en ressort telle une boxeuse KO sur le ring.
Alors quel est le ressenti des téléspectateurs, rien ne permet de le dire réellement à cet instant, seule une enquête d'opinion permettrait de nous écla…

ATTENTION DANGER, tract UMP = escroquerie politique

Le secrétaire général de l'UMP, J-J.Copé prévoit de distribuer un million de tracts reprenant toutes les critiques formulées contre les primaires du PS. Le parti présidentiel confirme donc cette fois par écrit son intention de torpiller par tous les moyens le mode de désignation du candidat socialiste.
Attention danger, primaire du PS = fichage politique : cela devrait être l'entête de ce tract ; des affiches accompagnent cette campagne, reprenant le même slogan, et qui seront imprimées à 200.000 exemplaires.
Tous les moyens, les pires coups bas sont donc permis pour Mr Copé. La pratique est franchement douteuse alors que toutes les garanties ont été apportées par le parti socialiste quand à la destruction des dits fichiers, au delà des préconisations de la CNIL, de la Commission nationale des comptes de campagne et de financement des partis politiques (CNCCFP), du Conseil Constitutionnel et du ministère de l’Intérieur.
Continuer cette campagne de désinformation est particulièrem…

Aubry/Sarkozy, les stratégies se mettent en place

Je lis dans leParisien.fr que Sarkozy mise sur Aubry, pour lui c'est la première secrétaire du PS la favorite des primaires. Si il la trouve archaïque, sectaire, il la qualifie aussi de méchante, un qualificatif étonnant pour un leader politique, est-ce à dire que Nicolas Sarkozy craint Martine Aubry ? Est-cedela peur ? Si elle a annoncé plusieurs fois qu'elle se prononcerait sur sa possible candidature aux alentours du 28 Juin, celle-ci serait l’évènement majeur de ce début d'été, de quoi occuper les rédactions des journaleux et autres magazines d'opinion.
Qui se souvient de la côte de popularité de F.Hollande en Décembre dernier, si l'opinion publique se fait à ce point sous le feux des projecteurs médiatiques, celui ou celle qui se sera le moins essoufflé dans cette course au long court sera le candidat désigné par la primaire.
En ce sens M.Aubry a toutes ses chances, se déclarant candidate presque six mois après les autres, elle capte l'attention. Tenante du …

Fraude sociale : Quelle volonté ? En fait des mauvais choix politiques

Un rapport parlementaire UMP présenté en conseil des ministres pointe les chiffres impressionnants de la fraude sociale, avec des propositions de mesures pour endiguer ces dérives. Après les quelques débats sur l’assistanat du RSA, on poursuit ici une chasse à la fraude sociale en présentant d'énorme chiffres, un total de 20 milliards/an qui englobe des choses qui n'ont rien à voir les unes avec les autres.
Le gros de ce manque à gagner pour la sécurité sociale est le manque de rentrées de cotisations sociales dû au travail au noir, ce que pointe le rapport (qui se chiffrerait entre 8 et 15,8 milliards d’euros dans les 20 annoncés)., mais aussi à cause des exonérations de charges sociales, véritables trappes à bas salaires dans l'entreprise. Avec un déficit de 20 milliards, on voit là les marges de manœuvre pour renflouer la sécu. Ce sont les choix politiques qui sont mauvais, pas le rapport à la prestation sociale des français.
Ce qui est intéressant aussi dans ce rapport…

Tron, DSK, à l'image d'une société malade qui me dégoute

Il faut respecter la présomption d'innocence dans ces accusations de viol et d'agression sexuelle, mais n'y a t-il pas là des exemples très médiatisés de ce qui est de plus en plus fréquent et ancré dans notre société ? Pas une semaine ne passe sans que des disparitions d'enfants, des séquestrations, des violences et viols ne fassent l'actualité. De quoi se demander si ce ne sont que de simples faits divers, ou la marque plus profonde d'une société malade.
Qu'est ce qui pousse un enfant de 13 ans à en tabasser un autre jusqu'à la mort, n'est-il plus possible pour une femme de faire un jogging seule ? Prenons-nous ces risques au quotidien ?
Alors je ne sais pas, il me semble avoir quelques approches d'analyse, mais comment peut-on expliquer l'inexplicable ? Ces affaires me dégoûtent.
C'est la fête de la musique aujourd'hui, combien de femmes seront-elles violées dans les 75000 qui le sont chaque année ?
Il n'y a pas de réponse politiq…

Du rififi en politique

N'allez pas croire à la lecture de ce billet que je me réjouisse de quelques divisions que ce soient, mais à moins d'un an de la présidentielle, la précampagne semble se tendre. N.Sarkozy reste quasiment silencieux alors que la compétition semble bien opposer les uns et les autres.
Il y avait fort à parier que cette fin de mois se déroulerait de cette façon pour les partis de gauche. Même si l'affaire DSK semblait précipiter les choses pour poser candidature à la primaire PS avant le 28 juin, c'est finalement à droite que les tensions sont les plus fortes.
Est-ce la méthode Aubry qui freine la bataille d'égos, ou une prise de conscience (enfin) qu'il faille penser collectif, toujours est-il que dans l'opinion publique (celle que j'ai directement autour de moi) on parle plus d'une manière positive des primaires à gauche Hulot-Joly-Hollande-Aubry-Mélenchon, que des oppositions jugées négativ es à droite de Borloo-Sarko-Villepin-Chirac et compagnie.
Et l&#…

Prime dividende, la fausse bonne idée

L'assemblée nationale a examiné le projet de prime, aussi appelée "Prime des 1000 euros", pour les employés des entreprises de plus de 50 salariés reversant des dividendes en hausse sur deux années consécutives.
Soutenue par l'opinion publique, cette nouvelle politique salariale va faire beaucoup de déçus.

Une fausse bonne idée, parce qu'une fois de plus ce dispositif de rémunération obligatoire ne touchera que trop peu de salariés.
Le patron de la CGPME, J-F. Roubaud en dénonce le côté inégalitaire : "il va se produire quelque chose de regrettable qui consistera en une nécessaire distorsion entre les grands patrons et les petits patrons. Les deux ne peuvent pas donner la même chose. Les salariés des grandes entreprises sont naturellement favorisés par ce projet de loi"

Elle ne devrait concerner qu'un quart des salariés du privé. Selon la projection du gouvernement, elle devrait atteindre 700 euros en moyenne, et ce n'est qu'une moyenne...
Quand …

Moscovici - Le manifeste qui pose trop de conditions ?

En général je respecte beaucoup les militants des organisations politiques ou syndicales, quelles qu'elles soient, mais dans la primaire socialiste, on aimerait qu'ils sortent des vielles habitudes, de ces vieilles méthodes d'un autre temps.
J'en riait encore il y a seulement deux jours, je suis désolé aujourd'hui que certains prennent tant au sérieux une telle démarche ; certes c'est la vie normale pour les différents courants au sein d'un même parti que de chercher à peser, mais pour l'électorat ça ressemble plus, vu de l'extérieur, à une belle zizanie, à une querelle de personnes qui ne sont pas d'accord entre elles.
Je veux bien sûr parler de P.Moscovici qui, se justifiant de ne pouvoir choisir entre soutenir Aubry ou Hollande, menaçait de se présenter à la Primaire.
Prenons la conclusion du billet de Romain du blog Varia, ça résume bien, et justifie surtout ce qui pour moi est une stratégie de looser :
"J’espère que le présent billet aura …

Aubry-Hollande au coude à coude, Moscovici lance un ultimatum

Avec respectivement 54% et 53% d'opinions favorables, François Hollande et Martine Aubry sont presque à égalité, selon OpinionWay pour Métro publié ce Mardi. Du coup, ça cogite dur chez certains Dskistes, au point que Pierre Moscovici somme les leaders de se prononcer sur les orientations de l'ancien patron du FMI. Sans quoi, il menace de se présenter à la primaire.

Il lance un ultimatum à Aubry et Hollande, rien de moins. Mr Moscovici, qui croit pouvoir peser autant que celui qu'il soutenait jusqu'alors, semble lui aussi atteint de primairite aiguë.
Une maladie typiquement socialiste où faute de leader, les candidatures à la présidentielle se multiplient.

Nous avions déjà Montebourg, Valls, Hollande, Royal et éventuellement Aubry, nous aurions maintenant Moscovici.

Il leur donne jusqu'au 20 Juin faute de quoi il se présentera. A ce rythme là, et puisque la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 28 Juin, il pourrait encore y avoir contagion et progression d…

Pentecôte : A chacun son pont... ou pas.

Le lundi de Pentecôte est redevenu férié depuis 2008, mais la journée de solidarité reste redevable. De quoi se demander si le lundi de pentecôte travaillé est illégal ou pas ? Les délégués syndicaux sont nombreux à en demander sa suppression par voie judiciaire. En réclamant l’abrogation du dispositif au conseil d'état, voir son inconstitutionnalité pour des raisons d'inégalité des Français devant l'impôt, sans résultats jusqu'à aujourd'hui, les salariés peuvent encore de par la loi travailler gratuitement un jour férié.
La journée de solidarité envers les personnes âgées a été instaurée par la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'Autonomie des Personnes Âgées et Handicapées sous l'action du gouvernement Raffarin. [Dans l'entreprise : un accord peut prévoir soit le travail d'un jour férié précédemment chômé autre que le 1er mai, soit le travail d'un jour de réduction du temps de travail tel que prévu à l'article L. 212-9, soit…

J.Chirac ne votera pas Sarkozy

On dit que c'est une boutade, mais l'ancien président de la République qui n'aimait pas vraiment communiquer par médias interposés, semble prendre un certain plaisir ces derniers temps à décocher ses flèches contre Nicolas Sarkozy.
Déjà la sortie du deuxième tome de ses mémoires égratigne franchement le président en exercice. Il juge N.Sarkozy "Nerveux, impétueux, débordant d'ambition, ne doutant de rien et surtout pas de lui-même." Il déplore "les déclarations intempestives", et de rajouter plus loin que sur le plan politique "Nous ne partageons pas la même vision de la France, nous ne sommes pas d'accord sur l'essentiel". A lire ici ou . J'en faisais un billet ici.
Il en a remis une couche hier, lors d'une visite d'un musée en Corrèze, en s'affichant avec F.Hollande, qu'il a comblé de compliments, allant donc jusqu'à lui signifier qu'il voterait pour lui "sauf si Juppé se présente"
Une gifle d…

Hulot dans la catégorie "mauvais candidat"

"Mes états d'âmes Présidentiels" devait être le titre de ce billet, mais ça me semblait trop pompeux. Voilà un sujet polémique de plus sur ce blog, funeste, à l'image du côté grandiloquent, voir ronflant de certaines candidatures au poste de la présidence de la république. Oui il est possible que je puisse évoquer parfois quelques préférences de candidats à la candidature. Mais finalement cela pourrait être Pierre, Paul ou Jacques, je voterai pour celle ou celui, et ce spécialement à cette élection, en situation de l'emporter, capable de faire gagner les valeurs et les idées de la gauche dès le premier tour. Aussi, quelques soient leurs appartenances politiques, certaines candidatures me paraissent exagérées, décalées, pourquoi ne pas dire inopportunes ? J'inaugure donc aujourd'hui pour ce blog, la catégorie "mauvais candidat"
Hulot : Je ne suis pas militant d'EELV, mais je dois dire que sa candidature à la primaire des verts me fait l’effet …

Sécheresse : S.Royal veut rencontrer N.Sarkozy, l'acceptera t-il ?

Blocage des prix de la paille, réquisition des céréales, interdiction du broyage de la paille, sont les mesures prises en Charente par Ségolène Royal pour aider les éleveurs en difficulté avec la sécheresse, et c'est en substance le message qu'elle souhaite livrer à Nicolas Sarkozy en déplacement dans sa région.
Déjà fin Mai, l'ancienne candidate à la présidence de la République proposait un plan de soutien national pour sauver les agriculteurs-éleveurs. Depuis, N.Sarkozy s'est beaucoup déplacé, mais aucune mesure n'a vraiment était prise pour soutenir ces professions.
Bien qu'elle ne soit pas invitée par le chef de l'état, la présidente de Poitou-Charente compte bien aller à la rencontre de Nicolas Sarkozy.
Elle a déclaré "J'ai décidé d'aller en Charente bien que je ne sois pas invitée par le président de la République, d'ailleurs, contrairement aux principes républicains" "Je me rendrai sur place parce que je suis attachée au sort …

4499 € net par mois tout de même ! Et les contreparties à la solidarité nationale Mr Ferry ?

Luc Ferry s'en défend, c'est une erreur administrative dit-il. Notre grand philosophe a été convoqué tel un mauvais élève à Matignon pour s'expliquer. C'est le canard enchainé qui a publié l'information selon laquelle l'ancien ministre de l'éducation nationale est payé 4 499 € net par mois par l'université Paris-VII depuis septembre 2010, alors qu'il n'a donné aucune heure de cours.
Si c'est une erreur administrative, Mr Ferry fait également des erreurs d'appréciation. Depuis qu'il a quitté le gouvernement en 2004, il était effectivement dispensé de donner des cours, d'une manière tout à fait légale, puisqu'en mission pour le premier ministre au sein d'un organisme, le CAS, conseil d'analyse de la société. Rien que ça. Mais le problème serait que cette dispense de travail courrait jusqu'au 30 Septembre 2010.
Depuis la réforme sur l'autonomie des universités fait que le ministre aurait dû négocier sa dispense de …

Cadres, sortez vos calculettes, on va vous payer vos heures supps !

Je ne suis pas un cadre, et n'ai donc pas de contrat de travail au forfait jour, mais comme tout bon délégué syndical qui se respecte au sein de la CGT, nous nous adressons à toutes les catégories socio professionnelles. Eviter de n'avoir que des revendications ouvriéristes pour être plus représentatif de l'évolution du salariat français.

Reste que je suis un ouvrier, et que ce n'est pas forcément un sujet que j'aborde au sein de mon syndicat, mais avec l'UFICt-CGT, nous connaissons le problème inhérent au forfait jour depuis quelques temps déjà.
Le forfait jour à la française à été jugé contraire à la Charte sociale européenne par le Comité européen des droits sociaux (CEDS) du Conseil de l'Europe à plusieurs reprises, parce qu'il a déréglementé le temps de travail des cadres en l'annualisant par la mise en place d'un forfait jour qui ne prévoit plus de durée de travail hebdomadaire.

Il n'y a donc plus de paiement des heures supplémentaires et…

Chirac se paye Sarkozy

Jacques Chirac publie un second tome de ses mémoires où pour la première fois il donne son sentiment sur Nicolas Sarkozy. Il le juge "Nerveux, impétueux, débordant d'ambition, ne doutant de rien et surtout pas de lui-même." Il déplore "les déclarations intempestives", et de rajouter plus loin que sur le plan politique "Nous ne partageons pas la même vision de la France, nous ne sommes pas d'accord sur l'essentiel". A lire ici ou .
Et là ça fait mal pour le clan Sarkozy. Déjà la posture de déni sur les sondages qui le disent le président le plus impopulaire est plutôt coquasse à quelques mois maintenant de la prochaine élection présidentielle. Aujourd'hui si une partie de la droite pense comme Mr Chirac qui lui à l'inverse est devenu un président sortant plutôt populaire, que nous pourrions avoir une droite un peu plus pluraliste, les propos de J-Chirac pourrait décompléxer certains à droite, et les langues de se délier.
Déjà dans "…

ATTAC au FMI, en cas de "fair play" de Christine Lagarde

Voilà une démarche qui a peu de chance d'aboutir, puisque le candidat à la candidature au poste de directeur du FMI est nommé par Christine Lagarde, gouverneur française au sein de l'institution. Ce qui montre le besoin de démocratisation de cette institution. Et pourtant notre maitre de conférence en économie qu'est la co-présidente de l'association altermondialiste ATTAC ne manquerait pas de solutions alternatives aux politiques de rigueurs menées jusqu'ici par le FMI, si elle était élue à ce poste.
Elle se nomme Aurélie Trouvé, et aurait un tout autre programme à mettre en oeuvre. Taxer à l'international les transactions financières, désarmer la finance, pour mieux la faire contribuer aux sauvetages des pays en difficulté.
Une candidature qui ne manque pas d'intéret, "Elle est spécialiste des marchés agricoles, actuellement l’un des domaines de prédilection de la spéculation financière internationale. Elle bénéficie du soutien technique et politique d…

RSA : un emploi par la recherche "active" d'un travail

Ils remettent ça, après Wauquiez c'est J-F.Copé qui s'attaque à nouveau aux personnes touchant le RSA. La machine à conneries Umpiste s'emballe à nouveau. D'après le chef du parti présidentiel, pour pouvoir vraiment aider une personne à retrouver du travail, il faut l'obliger à travailler cinq heures par semaine pour la collectivité sans quoi cette personne est sanctionnée par une réduction de son RSA.
Encore une fois, c'est une énorme bêtise, venant de hauts responsables politiques qui n'ont jamais été en recherche active d'un emploi, il y a même de l'indécence à stigmatiser encore une population qu'ils connaissent si mal.

Oh, alors je les entends déjà nous expliquer que dans leurs collectivités, ils ont des administrés dans ces situations. Qu'à Maux, Mr Copé reçoit dans son bureau des gens au RSA. Mais je lui conseillerais plutôt pour bien cerner et comprendre la difficulté pour retrouver un emploi, de vivre toute une journée ce que peuvent …

En Juin, coalition, rapprochement, barrage, 2012 en ligne de mire

Il s'en est dit des choses très intéressantes ce week-end. D'un point de vue stratégie électorale, à droite comme à gauche, des appels du pied, des rapprochements et même des courriers ont précisé le positionnement des uns et des autres. Il y a même des débuts de coalition pour faire barrage à d'autres candidats, de quoi dessiner un résultat bien proportionné et républiquement équilibré pour éviter des surprises et déconvenues façon 21 avril 2002, quoique...
Une nouvelle donne électorale se dessine au centre, au delà de celle que l'on connaissait déjà du MODEM de Bayrou. On ne sait plus qui le premier a fait appel à l'autre, mais Villepin et Borloo n'arrêtent plus les échanges d'amabilités par déclarations interposées.
Une telle alliance au centre, avec cette fois un premier ministre et un ministre de droite, attirerait bien plus l'électorat pouvant voter pour Sarkozy, contrairement à Bayrou qui en 2007 attirait également des votants à gauche. Sans aucun …

EELV, rendez-vous manqué

A la Rochelle, il n'y a pas de leader mais des idées, mais aussi des polémiques. Il a eu lieu le congrès des verts, et la secrétaire nationale a été reconduite pour un troisième mandat. Mais derrière ce plébiscite, la "réale" politique reprend ses droits. Seule vraie leader capable de peser d'une manière charismatique sur la présidentielle, Cécile Duflot, a joué les arbitres pour départager les candidats déclarés que sont Hulot et Eva Joly.
Un rendez-vous déjà manqué pour 2012 parce que le choix du candidat à la candidature ne s'impose pas naturellement.
Eva Joly a eu tout le loisirs depuis plusieurs mois de convaincre mais sans réussir. Et parce que Hulot a eu la naïveté de penser qu'il pouvait admettre des partenariats jugés contre nature avec Jean louis Borloo du parti radical, le débat prend des tournures polémistes sur la forme, rejetant les débats de fond au second plan. C'est la conséquence de manque de leadership pour tout parti politique.
Il y avait…

Unité 2012 : Progressisme/conservatisme

Je discutais dernièrement avec un ancien de mon syndicat (cgt) qui m'expliquait qu'il vivait mal qu'on puisse selon ses mots le qualifier de "progressiste". C'était dans le fil d'une discussion, il évoquait un échange avec un autre responsable syndicaliste (cfdt), un ancien également, je n'ai pas relevé mais le propos a retenu mon attention, et je crois que ce type d'échange explique assez bien le débat qui est le notre à gauche.
Prenons la définition wikipedia pour commencer, "le progressisme est la volonté d'instaurer un progrès social, des réformes, en opposition au conservatisme". Jusque là, cela correspond assez bien à la conception que je pouvais en faire. Mais on apprend plus loin, qu'en économie, l'actuel progressisme défend les valeurs du socialisme démocratique ou de la social-démocratie. Et je comprend donc mieux l'embarras de mon camarade de la CGT qui politiquement est franchement positionné à gauche, ayant tou…

L'UMP seule contre tous, ça va cogner dur !

L'écrasante majorité à droite de l'Assemblée nationale a voté hier soir un texte sur la laïcité avec les seules voix de l'UMP. De quoi se poser des questions sur la représentativité de nos élus, mais surtout cet épisode des débats parlementaires montre aussi l'isolement du parti présidentiel.
Parce que nous le rappelons jamais assez, l'Assemblée nationale n'est plus qu'une chambre d'enregistrement des projets de loi voulus par le Président de la République, ou dans le cas présent des résolutions portées par le chef de file UMP. Et donc de voter sans opposition législative possible, par des députés sagement aux ordres, les desiderata de chacun.
Aujourd'hui, le nouveau centre refuse de prendre part au vote, qu'en sera t-il demain si Mr Borloo est candidat pour 2012 ? Sur bien des sujets les députés du centre pourraient voter contre les propositions Umpistes afin de se démarquer, faisant ainsi enfin barrage aux "pleins pouvoirs" des députés …