Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Pourquoi Nicolas Sarkozy n'a pas réformé le statut pénal du chef de l'état.

Nouvelle affaire : N.Sarkozy aurait négocié l'atome avec Kadhafi, le dictateur qui aurait financé sa campagne en 2007.
Nicolas Sarkozy avait exclu toute transaction, aucune négociation de vente d'armes ni de deal d'une centrale nucléaire en échange de la libération des infirmières Bulgares. Ce mercredi, le magazine Les inROCKS lâche une bombe médiatique à seulement quelques jours du second tour de la présidentielle.

Nous pouvons lire un extrait de l'article qui va paraître dans les kiosques ce mercredi, un texte qui dit :

"Les Inrocks ont eu accès à des documents diplomatiques confidentiels qui révèlent ce qui s’est négocié, en juillet 2007, entre le dirigeant libyen et la France. Tout, dans ces documents, contredit la version du président de la République." A lire ici.


Le magasine Les inRocks sera t-il accusé lui aussi d'être une officine travaillant pour le compte de François Hollande, comme Mediapart ? Une chose semble pourtant claire, la presse qu'o…

Manifestation du 1er Mai sous forme d'un défilé "Dégage Sarkozy !"

Demain, le 1er Mai sera assurément très "politique". Suite aux nombreuses provocations de Nicolas Sarkozy envers les syndicats, la mobilisation pour la fête du travail  a une tonalité particulière cette année.

Traditionnellement, les cortèges de manifestations du 1er Mai permettent de porter les revendications des salariés, cette année la principale sera de mettre un terme au quinquennat de Nicolas Sarkozy.
A Bayonne, la police enquête. Le parquet de Bayonne a ouvert une enquête pour "offense à chef de l'état". Depuis la visite mouvementée du président candidat ce 1er Mars 2012, l'association écologiste et culturelle Basque, qui milite entre autres pour la sortie du nucléaire, ou contre le travail dominical, décline depuis plusieurs semaines des actions militantes "festives" et non-violentes dans le cadre de la campagne présidentielle.

"L’association Bizi mène une campagne intitulée « Dégage Sarkozy, milesker Baiona !"  depuis un mois déj…

@fhollande veut réformer le statut du chef de l'état. #karachi #Kadhafi #Bettencourt

Cette semaine, nous avions l'information qu'en cette fin de campagne, les deux finalistes arrivaient au bout de leurs budgets à savoir 22.059 millions d'euros pour payer tout ce qu'il y a à payer en terme de meetings, de déplacements et frais de campagne. L'occasion à la lecture des articles se penchant sur cette problématique, d'apprendre qu'en cas de dépassement, les comptes de campagne pouvaient être invalidés, l'élection annulée.

Aujourd'hui, nous apprenons simultanément, que Médiapart a en sa possession une preuve écrite d'un financement par Kadhafi de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 à hauteur de 50 millions € ; et qu'il y a aussi une mise en cause d'Edouard Balladur et de Nicolas Bazir, ami de Nicolas Sarkozy, dans l'affaire Karachi. C'est l'ex-trésorier de campagne de l'ancien premier ministre candidat à la présidentielle en 1995, qui accuse celui-ci et son directeur de campagne d'avoir caché un dépôt e…

Tract de l'agenda du changement #FH2012 #FH6mai #agendaduchangement

[Front républicain] N.Sarkozy demande au CSA de décompter les appels à le battre

Il en sont là. Les appels à battre N.Sarkozy s’étendent aux magistrats, obligeant l'équipe de campagne du candidat sortant à la réaction.
Après la CGT, le syndicat enseignant Snes-FSU, c'est maintenant le syndicat de la magistrature qui appelle "chaque électeur à s'opposer par son vote à la politique du pire et à rendre possible le changement qui s'impose".


Le communiqué est très offensif :  "Nicolas Sarkozy annonçait une République irréprochable», mais il «n'a fait que bafouer l'indépendance de lajustice, mener une politique partisane de nomination des magistrats et délégitimer les contre-pouvoirs ainsi que les institutions en charge de la probité publique."


Aujourd'hui, l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy demande donc au CSA de décompter du temps de parole de François Hollande les appels à le battre. Ils en sont là. Une demande qui à mon sens, n'a aucune chance d'aboutir, les syndicats étant par leurs statuts tout à fait a…

[Vidéo] F.Hollande répond aux intox de N.Sarkozy

C'était à Limoges ce Vendredi, après cinq jours de campagne d'entre deux tours durant lesquels des contre-vérités, des mensonges, ont été assénés par le candidat sortant, François Hollande revient sur les polémiques qu'a provoqué Nicolas Sarkozy.

"Imposture, contre-vérités, pourquoi mentir ? Celui qui ment est celui qui n'est pas sûr de lui, celui qui ment, est celui qui veut tromper le peuple, et non pas l'éclairer." dans la vidéo à 1:03 min



A Limoges, François Hollande veut "rassembler"par LCP


La Vraie Honte

Cinq ans se sont écoulés entre ces deux couvertures de magazine. A la relecture de ce qu'écrivait la presse et pas seulement Marianne, l'impression d'un immense gâchis se dégage.

Parce que nous étions prévenus des intentions du candidat Sarkozy, de ces potentielles dérives, il n'aurait pas dû être élu.

Aujourd'hui dans cette campagne d'entre deux tours, il y a des similitudes avec 2007, dans la volonté de récupérer l'electorat FN en centrant la campagne sur l'immigration et la sécurité. Cette dérive électorale cache les vraies intentions du candidat.  

Le vrai Sarkozy : Souvenez vous, c'était il y a cinq ans. Voilà ce qui s'écrivait de Nicolas Sarkozy, de sa volonté de mettre la barre à droite, à "droite toute", de son penchant pour les politiques libérales, et d'austérité façon Margaret Tatcher.

"Oui, Sarkozy, en son tréfonds – et même si on l’a convaincu de ne plus rien en laisser paraître –, est « atlantiste » et entend rom…

Difficile de justifier les entourloupes de N.Sarkozy

Il y a des signes qui ne trompent pas, lorsqu'on passe son temps à se justifier, c'est qu'on raconte beaucoup de bêtises, qu'on a du mal à convaincre, ou les deux.
C'est l'impression que me donne Sarkozy et ses équipes de l'UMP dans ce début de séquence d'entre deux tours.
le "vrai" travail : Nicolas Sarkozy n'avait pu s'empêcher une ultime provocation en dénonçant, en confrontant les "vrais" travailleurs qui seraient ceux qui le soutiennent, qui ne veulent plus que "quand on ne travaille pas, on puisse gagner plus que quand on travaille." (Intox : les chômeurs ont 67% de leurs derniers salaires).  Et là c'est incroyable de constater le reniement des propos. N.Sarkozy nous explique deux jours après qu'il n'a jamais parlé de "vrai travail" mais de la "valeur travail".  Francetvinfo revient en quelques vidéos sur l'évolution des propos et des justifications apportées par le locataire de…

L'Europe a besoin de François Hollande

Coup de tonnerre, le patron de la banque centrale européenne donne raison à François Hollande en réclamant un pacte de croissance, raillé, moqué, rejeté jusqu'alors par Nicolas Sarkozy.

"Nous avons un pacte budgétaire", a déclaré Mario Draghi "En ce moment, ce qui domine à mes yeux, c'est d'avoir un pacte de croissance (...) donc nous devons revenir en arrière et en faire un pacte."

Depuis maintenant de longues semaines, François Hollande explique qu'il est possible avec le vote des français d'impulser le changement en France, mais aussi en Europe.

Le dernier traité européen basé sur la discipline budgétaire oblige les états à la rigueur. C'est la combinaison et le rapport de force du couple Mekel-Sarkozy sur les états en difficultés qui a abouti à un texte qui est en cours d'adoption dans les états membres de l'UE.

C'est le chantage à la solidarité qui a pesé sur cette négociation, le couple Merkozy exigeant à travers ce texte …

[UMP-FN] Alliance contre nature / Sarkozy est-il compatible avec la République ?

Si Marine le Pen a déjà prévenu qu'elle ne voulait pas donner de consignes de vote, Nicolas Sarkozy n'arrête plus les courbettes envers l’électorat FN. Opportuniste il l'est assurément, il sait combien il sera tenu responsable au delà de son propre échec à la présidentielle, d'une situation explosive pour les législatives.

Depuis la réforme du quinquennat, nous avons un système électoral qui a pour conséquence de donner les pleins pouvoirs au gagnant de la présidentielle. Les législatives se déroulant un mois à peine après l'élection du nouveau président de la république, il y a peu de chances que la représentativité politique change. C'est le troisième round de la présidentielle.
N.Sarkozy, ce 24 Avril : "Le Pen est compatible avec la République"
Le calcul électoral de Nicolas Sarkozy est donc bien sûr de refaire son retard sur François hollande dans les projections d'intentions de votes, prendre un ascendant psychologique pour espérer fleurter avec…

[La gauche en ordre de bataille] La CGT appelle à battre Nicolas Sarkozy au 2e tour / le Front de gauche en action les 1er, 4 et 6 Mai.

Alors que le premier syndicat de France n'a pas pour habitude de donner des consignes de vote dans les scrutins de la présidentielle, la CGT appel exceptionnellement à "battre" Nicolas Sarkozy dans les urnes.

L'ultime provocation de Nicolas Sarkozy qui instrumentalise le 1er Mai aura donc été de trop. Déjà en début d'après-midi, le Front de gauche a communiqué son intention d'organiser un grand rassemblement à Paris, place Stalingrad, contre Nicolas Sarkozy, deux jours avant le vote final des français, du jamais vu.
Pour le 6 Mai, c'est la commission exécutive de la CGT qui a voté à la majorité de diffuser ce communiqué par l'intermédiaire de l'AFP.

C'est Nicolas Sarkozy, le premier responsable de cette vague de contestation, c'est lui qui a provoqué cette indignation. Comme l'a dit Jean-Luc Melenchon "Puisque Sarkozy a décidé de chercher la châtaigne avec les syndicats, il va nous trouver sur son chemin".

[Stratégie d'entre deux tours] Tous les moyens ne sont pas permis

N.Sarkozy n'aura donc pas attendu longtemps, et sans détour s'est adressé à l’électorat du FN. Certes, il faut bien sûr que les deux candidats qualifiés se tournent vers tous les français, F.Hollande doit également parler à celles et ceux qui ont voté en nombre pour Marine Le Pen. Mais les méthodes de Nicolas Sarkozy sont limites, peut être qu'après avoir cru être beaucoup plus distancé au premier tour, s'imaginant pouvoir gagner, il se déchaîne maintenant ne se rendant plus compte des dérives verbales qu'il assène.
Fini les beaux discours, c'est maintenant le déchaînement total façon one-man-show. N.Sarkozy livre la dernière bataille, il sort l'artillerie lourdele grand jeu, ... croit-il.
Erreur : Déjà dans la journée de ce lundi, il avait mis en place sa stratégie d'un "1er Mai à sa façon". Des éléments de langage type, il est passé à la mise en place de sa campagne de communication d'entre deux tours. Se souciant peu des origines de la f…

M.Aubry : "Une honte d'utiliser le 1er Mai"

J'en parlais dans mon billet précédent, la volonté d'instrumentaliser le 1er Mai est la dernière basse manœuvre de Nicolas Sarkozy.
Lui qui, en cas de réélection, imposera par la négociation obligatoire les accords emploi compétitivité, lui qui a de nombreuses fois stigmatisé les syndicats en charge de ces négociations, tente une ultime provocation avec l'espoir grâce aux polémiques soulevées de refaire son retard d'un point de vue électoral.


Les réactions sont déjà nombreuses, la CFDT s’inquiète d'un détournement politique, l'UNEF appelle les étudiants à se mobiliser pour battre Nicolas Sarkozy, le 1er Mai dans la rue, le 6 Mai dans les urnes. 


Les responsables politiques s'indignent, F.Hollande et Mélenchon, Jean Vincent Placé pour EELV.


Ici, les déclarations en vidéo de Martine Aubry premier secrétaire du PS, en vue pour le poste de premier ministre en cas de victoire de F.Hollande.


A la sixième minute de la vidéo : "c'est une honte d'utiliser le…

Des ridicules éléments de langage de l'UMP au "vrai travail" de Sarkozy ce 1er Mai

C'est le Nouvel Obs qui a concocté cette vidéo, des nouveaux éléments de langage UMP pour tenter de manipuler l'opinion. Pas de doute, hier soir dès l'annonce des résultats, la campagne d'entre deux tours débutait par une opération de communication bien huilée.

-Il n'y a pas de dynamique de la gauche : Rappelons que pour la première fois un président candidat à sa propre réélection n'arrive pas en tête le soir du premier tour. Ajoutons qu'avec 44% de votes, la gauche progresse de plus de 8 points par rapport à 2007 quand la droite recule (Ronald en parle très bien). La dynamique est clairement à gauche.
-Depuis la crise, partout les gouvernements sont tombés, le seul à résister est Nicolas Sarkozy : Attendons de voir le 6 Mai, mais déjà le premier tour le montre affaibli. (reprendre les arguments de la dynamique de gauche.)
-François Hollande "esquive" la confrontation avec N.Sarkozy. Rappelons que François Hollande est candidat depuis plus d'un …

1er Tour en trompe l'oeil, bottons le cul de Sarkozy !

J'ai le sentiment que nous avons vécu un premier tour en "trompe l'oeil". Si c'est bien la première fois que le président sortant n'arrive pas en tête le soir du premier tour, il n'y a en réalité qu'un point et demi d'écart entre les deux qualifiés. Mais si à droite on parle d'un second tour relancé, c'est bien François Hollande qui est sur la bonne lancée.

Il est certain que le résultat final est loin d'être acquis, et l'équipe du candidat sortant fera tout pour jouer sur la confusion de la perception de l’électorat. Mais ne nous y trompons pas, si les deux qualifiés semblent être au coude à coude, il y a en réalité un contexte de report de voix largement en faveur de François Hollande.
Si nous nous basons aux derniers résultatsquasi-définitifs communiqués à 02h30 :  F.Hollande 28.6% ; N.Sarkozy 27.1% ; M.le Pen 18.0% ; J-L. Mélenchon 11.1% ; F.Bayrou 9.1%
Et aux projections de reports de voix qui laissent à penser que l’électorat aya…

21 Avril 2002, avons nous tiré les leçons du passé ?

La campagne officielle étant terminée, les enquêtes d'opinion, les sondages ne peuvent plus être publiés jusqu'à Dimanche 20h. Mais aujourd'hui, à la veille de ce premier tour, nous sommes le 21 Avril, et cette date m'attriste toujours autant.
 C'est ce 21 Avril 2002 que le destin de la France bascula, avec une forte abstention à 28.4%, des derniers sondages qui ont sous-estimé la montée dans les intentions de votes de Jean Marie le Pen, la gauche n'était pas représentée au second tour de la présidentielle.
21 avril 2002 - 20 heurespar locapass

Un tel scénario est-il encore possible aujourd'hui ? Je dirais que l'incertitude quant au résultat de ce premier tour a augmenté.
Comme en 2002, l'abstention est à craindre, pire les indécis, les "non-engagés" sont devenus majoritaires, rendant les résultats encore plus incertains.

L’électorat a montré son agacement dans les enquêtes d'opinion. Des candidats ont été soutenus à des moments donnés…

"J'ai fait un bon score à la présidentielle, mais cela n'a servi à rien car il y a eu une défaite de la gauche"

A lire ici : « Le 22 avril est une date importante pour nous. Les 10 et 17 juin sont des dates majeures. »
Noël Mamère, député-maire Europe écologie/Les Verts, en meeting, mardi, à la bourse du travail de Tarbes, ne se trompe pas sur l'importance des échéances électorales pour l'avenir de son parti et du projet écologiste.

Voilà des déclarations qui ont du sens pour moi, Noel Mamère sait reconnaître quelles sont les priorités pour faire d'EELV une organisation politique qui compte.

Pour ces raisons, je voterai pour eux en juin.

F. HOLLANDE À LILLE : "NOUS FAISONS DES PROMESSES QUE NOUS TIENDRONS"

Le 17 avril, François Hollande était à Lille pour tenir un grand meeting à 5 jours du premier tour de l'élection présidentielle. Devant un large public réuni dans le Grand Palais d'Euralille, le candidat a rappelé ses 60 engagements, des propositions qu'il a voulues claires, qu'il a chiffrées et qu'il a expliquées depuis plusieurs mois lors de ces déplacements à travers toute la France. 


L'intégralité du discours de François Hollande Mes chers amis ! Merci d’être venus aussi nombreux, ce soir, à Lille, cette ville qui compte tant de personnalités exceptionnelles. Plus exceptionnel encore que d’autres, Pierre Mauroy qui fut maire de Lille pendant plus de 30 ans et qui fut aussi et surtout en 1981 le premier Premier ministre de François Mitterrand. Le Premier ministre de l’alternance, le Premier ministre du changement, le Premier ministre de l’union de la Gauche ! Merci, Pierre Mauroy. J’exprime ici notre gratitude. Je sais qu’il m’entend et qu’il sera encore prés…