Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2012

Proclamer l'état d'urgence à Marseille ?

Si vous n'êtes pas des Bouches du Rhône, vous n'avez surement jamais comptabilisé un si grand nombre de morts par balle et règlements de compte chez vous, 19 en tout, 14 en 2012 rien que pour la ville de Marseille.
Il y a bien les émeutes de banlieues, celles d'Amiens qui dernièrement rappellent le marasme social de ces quartiers pour celles et ceux qui n'en prennent pas la mesure.

Mais que penser de ce cas si typiquement Marseillais ? Où ce sont la mafia des banlieues, les jeunes désœuvrés qui font la loi, et qui n'hésitent plus à exécuter leurs victimes.

Depuis que la sénatrice socialisteSamia Ghali a réclamé l'intervention de l'armée, depuis qu'une nouvelle victime de 25 ans est morte mitraillée par une trentaine de balles de Kalashnikov, la polémique gonfle au point que l'avocat Jean-pierre Mignard demande à "proclamer l'état d'urgence à Marseille".
Il n'est pas ici question de faire intervenir l'armée ce n'est pas …

Chantage de Compétitivité Vs sécurisation de l'emploi

Le premier ministre s'est rendu à l'université d'été du MEDEF, l'occasion pour la présidente L.Parisot du premier syndicat des patrons de rappeler ses attentes en terme de politique publique pour relancer la compétitivité des entreprises françaises.

Et là, on mesure le manque de réalisme de celle-ci, réclamant des allègements fiscaux,  des baisses de charges, dans un contexte de crise de la dette où les engagements pris par la France pour réduire ses déficits sont importants.
L’assistanat du monde de l'entreprise est nécessaire, en vouloir toujours plus, ouvrir le robinet des dépenses au nom de la baisse du coût du travail, seul levier selon eux pour relancer la compétitivité, est un miroir aux alouettes.

La démarche de Jean-Marc Ayrault n'est pas anodine, en tentant de mobiliser les patrons, le premier ministre  rappelle qu'il faut aux syndicats des patrons et des salariés accélérer le rythme des négociations pour trouver un accord sur la réforme de sécurisat…

Ni godillot, ni révolté... mais c'est la rentrée, et ça va chier !

Je ne pourrai vous expliquer les raisons d'une si longue absence, comme je l'ai fait de manière privée à certains leftblogs, mais je suis de retour.

Ce qui m'agace beaucoup en général dans la vie et à propos de toute chose, c'est ce coté si typiquement français. Ce côté très râleur de celui qui a toujours un avis sur tout, sans pour autant maîtriser les tenants et aboutissants de ce sur quoi nous nous exprimons.
Ce n'est pas qu'au sein des blogs nous ayons la science infuse, mais cette activité permet de "se tenir au courant". S'en éloigner montre l'état de désinformation dans lequel se vautre le français lambda.

Les sujets sont nombreux : crise de la dette, inflation des prix, du chômage, et les français ont pris l'habitude avec N.Sarkozy, sesgesticulations et ses propositions de lois pour chaque dossier, de juger très vite, de vouloir voir des résultats rapidement.

Je crois que F.Hollande veut aussi du changement dans cette relation de …