Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2013

Putain de chômage

3.2 millions de chômeurs (cat A) comme en 1997, date à laquelle j'étais à l'époque débutant sur le marché du travail, en recherche d'emploi, une période où pour gagner sa vie il fallait accepter le moindre petit boulot au risque de se retrouver à la rue.

Alors quand je lis que nous nous dirigeons vers les chiffres records du chômage de cette période, je pense à ces demandeurs d'emploi d'aujourd'hui qui vivent ce que j'ai vécu.
1997, j'étais plus jeune, dynamique, motivé et déjà très intéressé par la politique, il fallait comprendre le tissu économique de son secteur de recherche, une formation qu'aucun demandeur d'emploi ne possède,  s'adapter à l'offre très faible du moment. Pas question pour moi d'exercer mon métier, même si j'étais qualifié, spécialisé, l'industrie ne recrutait pas.
Il m'a fallu 10 ans pour être recruté au poste que j'occupe aujourd'hui. Dix ans pendant lesquels vous ne pouvez pas vous projeter da…

Signez l'appel, non à l'accord «compétitivité-emploi» !

Rarement un accord national interprofessionnel (ANI) aura entériné autant de reculs pour les salarié-e-s que celui conclu le 11 janvier 2013 entre le patronat et trois syndicats. A l'initiative d'Attac et de la Fondation Copernic, un collectif d'organisations associatives, syndicales et politiques lancent un appel pétitionné pour dire NON à cet accord régressif.

A signer et faire circuler largement !

Citoyen-ne-s, militants associatifs, syndicaux ou politiques, nous lançons un appel afin que le Parlement ne retranscrive pas dans la loi l'accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 par le patronat et trois syndicats minoritaires. Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne fera qu'aggraver la précarité du travail. Nous appelons chacun-e à signer cet appel et à le faire circuler pour faire entendre nos voix.
Voir le texte complet de l'appel :http://blogs.mediapart.fr/blog/fondation-copernic/190213/un-ani-qui-n…

J'ai trouvé 6 milliards de recettes fiscales

Au micro d'Europe 1, le ministre J.Cahuzac explique qu'il faudra trouver 6 milliards de recettes en 2014. Une annonce significative qui permet malheureusement de constater que le gouvernement n'a pas renoncé aux bricolages fiscaux, renonçant de fait à revoir les niches fiscales dans leur ensemble, ou d'aller chercher l'argent où il se trouve.

 Non, il préfère pressurer le français moyen.

 Rendez vous compte, nous en sommes arrivés à nous demander s'il ne fallait pas taxer les allocations familiales, sur la question de la suppression de la demi-part des etudiants, Cahuzac n'a pas démenti qu'il y avait cette réflexion aussi.

 Incroyable, mais puisqu'il faut revoir l'équilibre des comptes au vu de la faible croissance en 2013 et de la baisse des recette fiscales, moi je vois plusieurs pistes :

 -Première idée, on ne touche rien ! Rappelons l'annonce du début de mois, les recettes fiscales ont augmenté de +5,3% par rapport à l'an dernier à 2…

Des amateurs pour les Six semaines de congés l'été

Sur le fond la proposition me semble bonne, mais pourquoi ne fait-elle pas partie de la réforme des rythmes scolaires ? C'est ma réaction lorsque j'apprends l'annonce du ministre V.Peillon. Yann se demande si cette annonce ne va pas faire l'effet d'une bombe, il y a toutes les raisons de le penser. Si le gouvernement voulait s'y prendre de la pire façon, il n'aurait pas fait mieux.
 Mais déjà on tente ce matin de nous rassurer, il n'est simplement question d'une réflexion, pour une éventuelle application en 2014, 2015.... 
Ok, sauf qu'en plein débat sur la semaine à 4 jours 1/2, les municipalités, les associations de parents d’élèves essayent déjà de mettre en oeuvre le projet gouvernemental avec toutes les difficultés techniques que cela comporte.
Personnellement j'ai participé à une réunion parce que ma municipalité a décidé d'appliquer la réforme dès septembre 2013, et beaucoup de questions restent en suspens. Qui payera, qui encadrera, d…

Ne baissons pas les yeux !

Le propos de Melenchon  dans l’émission dimanche plus sur canal+, résume bien la pensée collective me semble t-il. Il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
Le gouvernement n'a pas de solutions  pour faire face aux fermetures d'usines. Et quand un dirigeant d'entreprise se moque ouvertement des salariés français comme l'a fait le P-D-G de Titan, avant lui Lakshmi Mittal, la petite phrase de Jean-Luc Melenchon résume malheureusement bien la situation :
"Maintenant, tout le monde sait qu'on peut se foutre des Français et se moquer de leurs dirigeants parce qu'ils baissent les yeux"
Jean-Luc Mélenchon sur Maurice Taylor : "Un...par Fred-Lille59
Avec les 20 Milliards € supplémentaires d'aides fiscales sans contreparties et garanties sur l'emploi, le gouvernement avance mois après mois des politiques qui n'ont pas de conséquences immédiates.
Peut-être qu'il est là le problème, sans mesures contraignantes qui obligeraient à…

Cette Europe qu'il faut battre dans les urnes

Le projet de budget Européen pour la période 2014-2020 vient d'être ficelé en 24 heures, le parlement à Bruxelles devra l'amender et l'adopter. Par rapport au budget précédent  il est en baisse, et déjà les conséquences sont lourdes, des coupes budgétaires pourraient être décidées sur les aides alimentaires,  concrètement  en France, ce serait 25 millions de repas distribués en moins par an.

Notre ami Elmone nous explique ce matin, que dans cette négociation où il était question de reconduire ou de baisser l'enveloppe budgétaire européenne, c'est  David Cameron, l'Angleterre qui a gagné, soutenue par la droite Allemande.  F.Hollande tente de sauver les meubles en avançant que le budget de la PAC dont la France profite à plein est sauvé, mais c'est l'idée même que l'on peut se faire de l'Europe qui part en lambeaux.

Et si l'axe Berlin-Londres dessinait l'architecture future de l'Europe ? se demande t-on ici.

Lorsqu'il est questio…