Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2013

Drôle d'idée que celle de l'union nationale

Comment expliquer ce sondage qui dit que 78% des français seraient pour l'union nationale, pour qu'un gouvernement soit formé avec des personnalités du centre, de droite et de gauche ?

Quel intérêt y a t-il à considérer que l'entrée d'un François Bayrou puisse changer les choses ? Croyons nous vraiment que ce sont les personnalités qui font l'efficacité des mesures politiques ou le débat d'idées ?

La moitié des personnes interrogées estiment qu'un gouvernement d'union nationale serait plus armé pour lutter contre le chômage. Oui mais en quoi ? Il me semble que les mesures prises sur le pacte de compétitivité ou les modifications du code du travail suite aux négociations d'avec les syndicats sur l'ANI ne sont pas des mesures proprement de gauche. Elles sont en tout cas considérées dans la droite lignée de ce que pouvait faire le gouvernement précédent. Alors quel intérêt ?

Ça m'évoque surtout le désappointement des personnes interrogées. Jus…

Emploi-Chômage, les raisons de l’échec de F.Hollande

On n'a pas attendu de connaitre les derniers chiffres du chômage pour estimer que les politiques mises en oeuvre pour soutenir l'économie, pour relancer la création d’emploi, ne sont pas efficaces. Créer de l'activité ça ne se décrète pas, ça se construit, et force est de constater qu'en la matière le gouvernement patine.

Hésitant entre une politique de l'offre de libéralisation des règles du travail et d'interventionnisme de l'état, comme sur les emplois aidés ou la relance par les grands travaux ; contraint par une politique de rigueur budgétaire, les résultats ne sont pas là.

Compétitivité à la limite de l’incompétence.  Du coup, quand François Hollande hésite, les remèdes sont pires que le mal. Un vrai libéral souhaitant baisser le coût du travail aurait réorienté le financement de la protection sociale pour alléger réellement la feuille de paie du salarié. Là ce qui a été choisi, c'est une mesure très mal connue des petites entreprises, les crédits …

Pour que le mariage Gay ne soit pas invalidé !

Stop ! Arrêtons là les manipulations stériles, le mariage pour tous a été adopté, le retoquage par le conseil constitutionnel pour invalider le texte de loi montrerait une fois de plus que ce pays ne sait pas se réformer. Ce serait une nouvelle preuve de l'impuissance législative, de l'incapacité d'un gouvernement à gouverner. La preuve s'il en fallait encore que la cinquième république est à bout de souffle.

 A peine le projet de loi adopté, les Sénateurs UMP ont annoncé la saisine du conseil constitutionnel mettant en avant des raisons plus ou moins sérieuses. La plus douteuse est celle qui consiste à penser qu'il faut modifier la constitution pour réformer l'institution du mariage, c'est oublier que le conseil constitutionnel a reconnu lui même en Juin 2011 que le mariage homosexuel n'était pas de son ressort. Et de déclarer : "Il n'appartient pas au conseil constitutionnel de substituer son appréciation à celle du législateur". "…

F.Hollande pire que N.Sarkozy ?

Il y a quelques mois, quand déjà on me disait que la politique de François Hollande était pire que celle de Nicolas Sarkozy, je réfutais l'idée. En expliquant qu'il fallait aller dans le détail des premières mesures (augmentation de la prime de rentrée scolaire, baisse de l'essence, etc..) pour se rendre compte que nous avions changé de ligne politique, il fallait attendre. Mais ça c'était avant...
Il y a des signes qui ne trompent pas et qui vous amènent à faire d'amers constats. François Hollande a d'ores et déjà loupé son quinquennat. Oh ce ne 'est pas que tout soit négatif ou complètement raté, mais la rupture avec les français qui l'ont élu est déjà consommée. On me dira que ça ne fait pas encore un an qu'il est élu, que sa ligne politique peut changer à mi-mandat, on parle d'un revirement sur sa gauche possible... Pour le moment le constat est cinglant, la sociale démocratie façon Hollande est un échec.
Tous les voyants économiques sont d…

Sont-ils corrompus ?

Les sondages sont bien souvent orientés, poser une question aux français dans un contexte particulier ne permet pas de dire que l'avis dégagé par l'opinion publique à un instant précis est dans le vrai. Par contre il permet d'estimer l'orientation de l'opinion dans le temps.
L'exemple de l'affaire Cahuzac est probant de ce point de vue là. Si l'on prend en compte deux sondages qui se suivent à quelques jours d'intervalle, on peut dire que les Français considèrent de moins en moins les hommes politiques corrompus.
En effet, ce premier sondage ici, déclarait au lendemain de l'affaire Cahuzac que 77% des français estiment que les "politiques" sont "plutôt corrompus".
Cet autre sondage, trois jours après, montre des résultats différents sur la même question. Une majorité de Français pensent que la plupart des hommes et femmes politiques sont corrompus, ils sont 55% à le déclarer. 37% pensent au contraire que ce n'est qu'…

[Accord Emploi] #ANI Vu dans la manif et c'est tellement vrai.

Du positif dans l'affaire Cahuzac ?

L'Europe nous empêchera t-elle d'avoir notre FATCA à la Française ? Arriverons nous à obliger les banques étrangères à rendre compte des avoirs de leurs clients ? C'est le seul élément positif qui ressort de l'affaire Cahuzac, ce séisme politique permettra t-il de nous donner enfin les moyens de combattre l’évasion fiscale ?

Parce que pour le reste "la moralisation politique" on s'en moque, c'est un vœu pieux, irréalisable. La corruption, le blanchiment d'argent, les truanderies, ont toujours existé. Établir des règles beaucoup plus contraignantes permettra de contenir ces méfaits et ce sera une bonne chose, mais nous n'éradiquerons pas complètement le mal.

Non, la problématique de fond, c'est l’évasion fiscale. Là aussi, en mettant des règles de contrôle et de dissuasion, type FATCA, nous réussirons à faire rentrer plus d'impôts, mais nous n'éradiquerons pas complètement le mal, il sera toujours possible de trouver un pays où les…

A Gauche ce n'est pas le caporalisme.

"A Gauche, ce n'est pas le caporalisme. Nous ne sommes pas tous le doigt sur la couture du pantalon"

C'est Jérôme Guedj, un socialiste de l'aile gauche du PS qui réclame un "choc du Pouvoir d'achat". Interrogé sur Europe1, il explique pourquoi il ne partage pas toute la stratégie de François Hollande :
"Je ne veux pas qu'il se focalise uniquement sur le sérieux budgétaire, sur la rigueur, sur l'austérité. Il y a d'autres marqueurs dans la fameuse boite à outils, je regrette que ça n'ait pas été assez mis en avant dans sa présentation. On a parlé d'un choc de compétitivité, de simplification, je voudrais un choc de confiance pour les salariés, un choc du pouvoir d'achat. Il faut rétablir l'outil productif mais n'oublions pas que la relance passera par la relance et l'investissement public."
C'est à peu de chose près ce que j'exprimais aussi dans mon billet "Les annonces de F.Hollande pour sor…